Hand/Coupe arabe des clubs champions: l'ED Arzew obtient l'accord des autorités locales pour accueillir la compétition    Virus en Chine: l'épidémie gagne d'autres pays, réunion d'urgence de l'OMS    Quand Kamel Daoud enterre la contestation algérienne.    Conflit au Sahara Occidental: l'UA doit prendre en considération les graves pratiques marocaines    Des citoyens à la rescousse des étudiants à Annaba    Les commerçants indélicats avertis !    Les urgences remises à plus tard    Droit de réponse    L'état de santé de Louisa Hanoune se serait dégradé    L'Algérie coprésidera la session 2020    Lyes Fakhfakh, nouveau chef du gouvernement    Trois manifestants tués dans de nouveaux heurts à Baghdad    Appel à la libération des détenus et à l'indépendance de la justice    Le Burkina Faso, Djibouti et le Niger au menu des Verts    Dziri critique de nouveau la LFP    Le Sept national en route pour la finale de la CAN-2020    Trois offres de clubs étrangers pour Iheb Belhoucini    Ghanem, troisième et dernière recrue du CRB    "Pour une véritable transition démocratique"    Un étudiant retrouvé mort à la résidence universitaire de Tassoust    Gâteau fondant aux poires    ACTUCULT    Un court métrage tourné à Oran sélectionné au Festival Nikon de Paris    L'histoire et le patrimoine musical à l'honneur    Le ballet "La belle au bois dormant", l'arnaque    "Un rêve… trois regards" ou l'union autour de l'art    Révision de la Constitution: le FLN installe une commission chargée de l'élaboration de propositions    Le digne fils de son père    Tebboune charge Djerad de trouver des solutions aux accidents de la route    «Nous sommes le seul pays au monde qui possède l'arme hypersonique international», dit poutine    Deux thérapies dont les bienfaits sont incontestables pour le physique et le moral    Le Président Tebboune décide l'envoi d'une caravane d'aide humanitaire au peuple libyen    Fondemnt du développement, instaurer la bonne gouvernance    Première Fête des agrumes mercredi et jeudi    Une foule nombreuse l'accompagne à sa dernière demeure    Soixante-dix rendez-vous en 2020    Histoires populaires adaptées en romans    L'Algérie a produit 5,2 millions de quintaux en 8 mois    48ème mardi de manifestation estudiantine: La mobilisation se poursuit    Tebboune reçoit aujourd'hui des responsables de médias publics et privés    Le Drian à Alger: La Libye et le Sahel, mais aussi les visas et l'économie    Malfaçons dans les logements neufs: Des mesures seront prises à l'encontre des responsables    Insécurité, transport, commerces, voirie...: Sit-in des souscripteurs des 1.300 logements AADL de Misserghine devant la wilaya    Alger: Sit-in des enseignants du primaire    Médéa: Un Homme Agé Meurt Brûlé Dans Un Incendie    Lakhdaria: Une femme morte dans l'explosion d'un extincteur    Enlisement du conflit    46 nouveaux cas enregistrés à Tindouf    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La parole aux avocats
Publié dans La Nouvelle République le 08 - 12 - 2019

Les plaidoiries de la défense ont commencé hier au tribunal de Sidi M'hamed dans le procès d'anciens responsables et d'hommes d'affaires accusés dans des affaires de corruption, pour les accusés dont les avocats ne se sont pas retirés. Pour les autres, ils ont la possibilité de présenter les arguments pour leur défense.
La parole sera donnée à tous les accusés à la fin des plaidoiries de la défense. Dans leurs plaidoiries, les avocats s'efforcent de démontrer l'innocence de leurs clients et, au moins, de réduire les lourdes peines qui ont été requises à leur encontre. On sait que le collectif de défense des accusés avait avancé, samedi dans un communiqué, les motifs de «la demande de report du procès jusqu'à ce que les conditions d'un procès équitable soient réunies et que les droits de la défense soient garantis». Le même collectif avait fait cas lors d'une conférence de presse le 2 décembre 2019 «des dépassements et des difficultés qui ne leur permettent pas de faire leur travail convenablement», insistant sur la nécessité d'un procès équitable pour faire prévaloir les droits fondamentaux et les libertés individuelles et collectives. Le tribunal de Sidi M'hamed (Alger) avait entamé, mercredi, le procès d'anciens responsables et d'hommes d'affaires accusés dans des affaires de corruption. Ces responsables dont les deux anciens premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, ainsi que d'anciens ministres et hommes d'affaires, sont poursuivis pour «dilapidation de deniers publics, abus de fonction et octroi d'indus avantages à autrui», notamment dans l'affaire relative au montage de véhicules. A l'ouverture de cette audience publique, le juge avait indiqué que «trois dossiers ont été fusionné en un», tandis que le collectif de défense a estimé que «l'élément matériel pour le déroulement du procès n'est pas établi». Ce procès prévu initialement, lundi 2 décembre, avait été reporté, vu que «les conditions nécessaires au procès n'étaient pas réunies», selon le collectif de défense des prévenus. Dès le premier jour du procès lors de leur audition plusieurs prévenus ont nié en bloc les charges retenues contre eux. Pour rappel, le juge enquêteur près la Cour suprême avait ordonné, juillet dernier, le placement de Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, à la prison d'El-Harrach, après avoir été auditionnés. En application des dispositions de l'article 573 du code de procédure pénale, le parquet général près la Cour d'Alger avait transmis, fin mai dernier, au procureur général près la Cour suprême, le dossier d'enquête préliminaire instruite par la Police judiciaire de la Gendarmerie nationale d'Alger, pour des faits à caractère pénal, à l'encontre de ces deux mis en cause.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.