La facture des importations recule de 7 %    Tebboune propose d'accueillir un dialogue direct entre Libyens    Appel du pied de Salvini à Israël    Le Hyundai H100 Plateau disponible en livraison immédiate    Inédit dans le football national    Le bilan effarant du terrorisme routier    177 décès depuis 2019    8 individus appréhendés    "Je suis un souvenir" sélectionné au Festival "Nikon" de Paris    Règlement de la crise libyenne: la Conférence de Berlin souligne le rôle important des pays voisins    Ligue 1 (mise à jour) : la JSK domine le MCO (1-0) et remonte sur le podium    Enseignement supérieur: plan d'action relatif à la promotion de l'éthique et de déontologie    Hand/CAN-2020-Tour Principal (Gr. MII): Algérie-Cap-Vert (25-23)    Pomme de terre: les chambres froides mises gratuitement à la disposition des agriculteurs    Le Hirak peut-il déjouer le complot contre l'Algérie?    CAN à Laâyoune occupée: l'ANPDSF dénonce "l'instrumentalisation politique du sport"    Augmenter les exportations hors hydrocarbures, l'un des défis majeurs du quinquennat    Abdelkader Ouali dans le viseur de la justice    3 oligarques transférés d'El-Harrach vers Koléa    PARTI JIL JADID : Soufiane Djilali fustige ‘'des parties fachosphères''    ASPHYXIE PAR MONOXYDE DE CARBONE : Le tueur silencieux fait encore deux morts    EXAMENS DE PROMOTION AUX GRADES D'ENSEIGNANT : Les résultats annoncés    MONTAGE AUTOMOBILE :Le président Tebboune s'engage à mettre de l'ordre    Les pluies continueront d'affecter l'Ouest du pays jusqu'à mardi matin    Barça : le retour d'Ousmane Dembélé se précise    Chay : "Tous les joueurs sont concentrés sur le match du MCO"    La dégradation de la situation au Mali inquiète l'ONU    Le vrai combat, selon Hassan Nasrallah    Le premier qui l'ouvre, on le démonte !    La wilaya d'Alger tarde    L'administration des impôts entame la réflexion    Tebboune : "Il est impératif d'y mettre un terme"    WAC-USMA : le Gabonais Otogo-Castane au sifflet    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ou l'échec des idéologies qui confortent les systèmes de pensée anciens    On en sait plus sur Venise grâce à la découverte d'un dessin du XIVe siècle    «Sbitar» des mabouls    Un Sud-Africain en quête de record    Près de 2 000 signatures récoltées en moins de 24 heures    Liberté provisoire pour 20 manifestants    Baisse de la demande, chute du pouvoir d'achat et désorganisation des circuits de distribution : L'activité commerciale en récession    Le Président Tebboune s'entretient à Berlin avec son homologue français    Handball : L'Algérie termine en tête du groupe D    12 morts et 59 blessés dans un accident de bus: Nouvelle hécatombe à El Oued    Bouira: Incendie dans un local commercial    USM Bel-Abbès: Les joueurs sont entrés en stage bloqué    Alarmant !    "La belle au bois dormant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Création à Tokyo d'une «Association des députés japonais pour le Sahara occidental»
Publié dans La Nouvelle République le 10 - 12 - 2019

Un groupe parlementaire de solidarité avec le peuple sahraoui a été créé à Tokyo (Japon), sous le nom «des députés japonais pour le Sahara occidental», dans le but de sensibiliser à la cause sahraouie dans le pays et faire connaître le combat du peuple sahraoui pour son autodétermination et son indépendance.
Ce groupe est initié par trois parlementaires japonais, principalement M. Hiroshi Hase, ancien ministre de l'Education et organisateur en chef des Jeux olympiques de Tokyo 2020, qui est également le secrétaire général adjoint du Parti libéral démocrate au pouvoir, M. Hiroyuki Yoshiie, ancien vice-président, ministre de l'Education et vice - ministre de la Justice (Parti libéral démocrate) et M. Mito Kakizawa, indépendant membre du Congrès, qui a visité les camps de réfugiés en janvier 2015. La réunion qui s'est tenue dans la salle des parlementaires à Tokyo, a vu la participation de 10 députés de différents partis et 6 officiers représentant le ministère japonais des Affaires étrangères, qui ont assisté en tant qu'observateurs, principalement le directeur de la première section de l'Afrique, le vice-directeur de la première section de l'Afrique, chef de la coopération humanitaire internationale, vice-président en chef de l'IHC, directeur en chef de la première section du Moyen-Orient et examinateur en chef du Moyen-Orient, spécialement au Maghreb. Au cours des discussions qui ont marqué l'événement, le président de «l'Association des députés japonais pour le Sahara occidental», M. Hiroshi Hase, a interrogé les représentants du ministère japonais des Affaires étrangères sur les relations du Japon avec le gouvernement de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Chose surprenante, souligne l'agence de presse sahraouie SPS, les responsables du ministère ont reconnu qu'ils obtenaient en effet toutes les informations sur le conflit sahraoui des autorités d'occupation marocaines, ce qui a été jugé très inapproprié par les parlementaires japonais. A la fin de l'événement, ce groupe parlementaire et l'association des journalistes japonais pour le Sahara occidental, représenté par Hirata Itsuku, espéraient voir le peuple du Sahara occidental jouir de leur droit à l'autodétermination, tout en exprimant leur engagement à travailler au Japon pour faire connaître ce dernier cas de décolonisation en Afrique. Juin dernier, une association de solidarité avec le peuple sahraoui a été créée à Tokyo. Composée d'universitaires, de journalistes et de membres d'ONG, l'Association des amis du peuple sahraoui, a pour objectif de «dénoncer la situation détériorée des droits de l'Homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental ainsi que le pillage de ses richesses par l'occupant marocain». L'association tente à travers ses activités politiques au Japon d'obtenir l'appui du gouvernement nippon dans le but de trouver une solution juste et définitive au conflit sahraoui.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.