L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



De jeunes talents font vibrer l'âme des mélomanes
Publié dans La Nouvelle République le 29 - 12 - 2019

De jeunes talents de la chanson amazighe, lauréats de concours et de festivals de la chanson, ont fait vibrer samedi, l'âme des mélomanes présents à la maison de la culture Mouloud Mammeri, à l'occasion du spectacle musical "Lumière sur la nouvelle scène de la chanson amazighe".
Les voix fraiches, puissantes et limpides de Fella Bellali, Aziz Rezgui, Zahwa Mahour, Amroune Achour et Rezki Ouali, qui se sont produits sur la scène de la salle des spectacles, ont charmé le public qui les a fortement applaudit en guise d'encouragement. «Il y a de la relève», a lancé Hayet une jeune enseignante, appuyée par un autre spectateur qui a souligné qu'avec des talents et des compétences pareilles, des jeunes qui ont de belles voix, et qui font de la chanson à texte, la chanson amazighe se porte bien, a-t-il considéré. Ce spectacle organisé par l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) en collaboration avec la direction locale de la culture, a été ouvert par une belle et harmonieuse composition d'extraits de chansons de grandes figures de la chanson amazighe disparus, dont Djamila, Cherif Kheddam, Brahim Izri et Taleb Rabah exécutée par l'orchestre qui a accompagné les jeunes talents. Une manière de rendre hommage à ces grands artistes décédés. Le spectacle de ce samedi a été inauguré par l'artiste montante à la voix porteuse et suave, Fella Bellali, qui a interprété une chanson de Djamila «A yaghilas» et une des chansons «A yemma». Aziz Rezgui a interprété, quant à lui, «Tilawin» de Cherif Kheddam et «Arjuyi» de Samy El Djazairi. Tandis que Zahoua Mahour a choisis «Amer Ahssigh» de Djamila et «Sigh el Mesvah» de Nouara. Amroune achour a chanté «Adyili rebbi dh'emmi» de Taleb Rabah et «Slaavits ayavahri» de Matoub Lounes, alors que Rezki Ouali a opté; pour «Sligh i Yemma» de Cherif Kheddam et «Imdanene» (une de ces chansons). Le spectacle a été clôturé en beauté par ses jeunes artistes qui ont interprété ensemble la chanson «Amer Ahsigh» de Djamila, devant un public charmé qui les a gratifié d'un standing ovation en guise de remerciement et d'encouragement. L'événement «Lumière sur la nouvelle scène de la chanson amazighe» se poursuivra demain avec au programme Mokrane Radji, Sihem Stiti, Bilal Mohri, Nassima Ait Ammi, et Sylia Ould Mohand. Lunid dernier jours de cette manifestation dédié exclusivement aux jeunes, le spectacle sera animé par Malik Kezoui, Sarah Mahiou, Lounes Chelili, Hamza Zabot et Yasmine Taleb. Rencontré en marge du spectacle Ouali Rezki a salué cette initiative de l'AARC qui a permis aux jeunes artistes qui s'étaient rencontrés lors des différents concours de se retrouver et de vivre et partager une nouvelles expérience. Ce jeune artiste (chanteur et comédien) de Larbaa n'Ath Irathen, lauréat de Alhan wa chabab et du Festival de la chanson chaabi en hommage à Kamel Messaoudi (France), a appelé à la préservation de la chanson d'expression amazighe par les artistes qui doivent produire dans cette langue et par le public qui va lui donner de la valeur par l'intérêt qu'il lui portera. De son côté Fella Bellali de Tizi-Ouzou, arrivée 4ème à la demi- finale de Alhan wa Chabab, a observé que cette initiative de l'AARC est un encouragement pour les jeunes talents et aussi une occasion pour rendre hommage aux grandes figures de la chanson amazighe qui ont légué aux jeunes un riche patrimoine musical.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.