Belhimer trace au marqueur le rôle futur du Hirak    L'Algérie applique le principe de réciprocité    Tebboune relence le débat sur lamémoire    Pagaille à l'aéroport d'Alger    "Proche du véhicule neuf", selon Ferhat Aït Ali    Rezig s'en prend de nouveau aux laiteries    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    Contrôle sanitaire en pleine radew    "Je ne suis pas mort"    Le Président Tebboune réitère son engagement à récupérer les restes mortuaires des chouhada    Real : Un rêve d'enfance pour Reinier    Boukadoum reçu par Fayez Al-Sarraj à Tripoli    Industrie: vers une révision de la réglementation en faveur de l'investissement    Ligue 2 (19e j): le RC Arbaâ sur le podium, l'ASM Oran étrillée à Boussaâda    COUR SUPREME : Deux anciens walis de Skikda placés en détention provisoire    DEBRAYAGE DANS LE CYCLE PRIMAIRE : Les enseignants menacent de boycotter les examens    ORAN : 10 nouveaux appareils d'analyses médicales pour le CHU    BELHIMER SOULIGNE LES BIENFAITS DU HIRAK : Vers le 22 février, ‘'journée nationale''    Air Algérie: la Justice ordonne l'arrêt immédiat de la grève du PNC    Amar Belhimer annonce prochainement un encadrement juridiquement    Cumul retraite et nouvelle activité    La course des strapontins s'emballe !    Dortmund-PSG et Atlético-Liverpool pour ouvrir le bal    Hammouche reste confiant pour la suite    Karim Younès nommé médiateur de la République    "Opticharge" lance sa plateforme logistique digitale    Arrestation d'un groupe d'extrême droite qui visait des mosquées    Une famille s'en remet au ministre de l'Habitat    Le trafic routier basculé vers la RN5    Un colis de près de 40 kg de kif rejeté par la mer à Abou-el-Hassan    «La libéralisation du code des collectivités locales est une priorité»    Tizi Ouzou : hommage à la conteuse et poétesse Djedjiga Bourai    Chidekh Azouz présente ses ouvrages à El-Milia    Des journées dédiées au théâtre révolutionnaire    Il était une fois, la halqa et la waâda    ACTUCULT    Coronavirus : Fin de confinement et aucun cas de Covid 19    «Je livrais des uniformes et des armes à l'ALN»    Syrie : L'armée syrienne libère plusieurs localités    RCA – MOB : Les Crabes visent un bon résultat    France : Les incidences positives de l'immigration    En bref…    Ateliers d'art-thérapie pour enfants malades à El Oued : Une première dans la région    Nouvelles opérations de rapatriement: Plus de 70 Subsahariens transférés vers leurs pays d'origine    Ligue 1: ASAM 1 - USMA 1: Un nul équitable    USM Bel-Abbès: Les dettes, un casse-tête pour Benayad    Manifestations pro etcontre une nouvelle Constitution    13 harraga algériens secourus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux thérapies dont les bienfaits sont incontestables pour le physique et le moral
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 01 - 2020

Le sport est une discipline relevant de la formation physique, quant à la danse c'est avant tout un art qui demande des prédispositions.
Les bienfaits du sport sont reconnus depuis la nuit des temps, même les premiers sports ont été pratiqués pour rehausser l'ambiance des cérémonies festives à caractère religieux de l'antiquité. Plus tard, le sport a pris de l'importance en étant reconnu utile pour la santé et la bonne forme physique. Ainsi, on a pu pratiquer le sport pour soi, en solitaire, tel le vélo, la marche à pied, ou en groupe pour jouer au ballon, à la pétanque, ou à toutes sortes de sports qui procurent du bien-être et du plaisir immense que procure le groupe. Le sport de compétition est une vocation, et c'est sûrement un grand plaisir pour celui qui le pratique : il atteint un haut niveau de sportivité qui permet d'affronter des adversaires du même sport, de se mesurer à eux, d'être classé et de se donner par plaisir en spectacle. Mais, nous, nous devons surtout parler du sport comme thérapie.
Les deux peuvent aller de pair
Cependant n'est pas danseur qui veut, cela demande beaucoup de qualités physiques : souplesse et endurance pour des mouvements esthétiques longs et lents mais tout de même fatigants s'ils sont prolongés. La danse est d'abord un art, mais on est danseur dans les gènes ; c'est un art qui demande une bonne formation. La danse existe sous différentes formes : danse de salon, danse classique, danse moderne ou jazz, le tango qui est celui qui va nous intéresser le plus pour ses bienfaits thérapeutiques. Il faut danser pour les bienfaits que cet art disent les connaisseurs en la matière. Il faut danser pour la souplesse de son corps qui acquiert ainsi de la sveltesse. Danser c'est solliciter simultanément toutes les parties de son corps à des mouvements artistiques et en parfaite symbiose avec la chanson ou la musique qui donne le rythme, bénéfique à condition de pratiquer régulièrement.
Le sport, bon pour le cerveau
La pratique sportive régulière permet de vivre plus longtemps et en bonne santé. De nombreuses études ont apporté la preuve que l'activité physique adaptée à l'âge et pratiquée régulièrement, aide à combattre les douleurs de toutes sortes et à combattre la maladie d'Alzheimer. Le sport sert à renforcer les capacités cognitives ou capacités à saisir au vol toute connaissance provenant de l'environnement. Les capacités cognitives se développent par le vélo, la natation, la course à pied. L'effort physique régulier améliore les capacités du cerveau ; il est recommandé aussi pour améliorer les capacités de mémorisation, de pratiquer la musculation et tous les exercices de résistance. On conseille pour de meilleures performances de la mémoire et les capacités cognitives d'associer la pratique de l'aérobic et de la musculation.
On dit aussi qu'il serait bon pour le cerveau d'être optimiste, être optimiste est aussi bon pour la santé en général, contrairement au pessimisme qui peut rendre malade à la longue.
Les promenades en bord de mer ou en forêt sont recommandées pour le moral, la bonne humeur et pour la santé. Revenons au sport pour ajouter qu'il diminue le stress, cause d'un grand nombre de maladies, qu'il augmente les capacités cérébrales, il entre aussi dans la récupération physique après un travail pénible et l'amélioration de la vigilance et de la mémoire. Le sport c'est la santé et il prévient les maladies. Nous sommes fermement persuadés que la pratique sportive régulière permet de vivre plus longtemps en bonne santé physique et mentale. Sous l'effet de l'activité physique, les neurones se multiplient facilement.
En zone des émotions et de la mémoire, les neurones se connectent mieux entre eux. Autre effet notable : le sport agit au niveau des cellules du cerveau chargées de fournir des nutriments pour les cellules nerveuses. Le flux sanguin est augmenté, ce qui augmente l'oxygénation des neurones et garantit un bon approvisionnement en énergie. Les petits vaisseaux augmentent ainsi la vascularisation des neurones, lorsqu'ils sont mieux irrigués, leur apportant le sang et l'oxygène nécessaires à leur détoxication. Autrement dit, faire du vélo, de la natation ou de la marche à pied comme toute autre activité physique aurait un effet de détoxication en aidant le cerveau à faire le ménage et en éliminant les toxines accumulées. Il en est de même des performances intellectuelles qui soient au top 24 heures après une séance de sport.
La danse, sous toutes ses formes, une bonne thérapie
La danse a toujours ce dont ont besoin les humains, l'énergie et la souplesse nécessaires à leurs activités quotidiennes, en considérant que la danse est avant tout un sport qui demande un grand nombre de qualités : énergie constante, ténacité, volonté de bien faire et de réussir tous les mouvements précis entrant dans la nature de chaque danse. Il faut croire que tous les humains ont envie de danser, c'est un désir intérieur à satisfaire sous peine de créer un manque dommageable sur le plan psychologique, et empêcher quelqu'un ou toute une population, particulièrement féminine de danser, c'est imposer une frustration qui peut provoquer une pathologie Le besoin de danser est naturel. Cette pratique est aussi un moyen d'expression au même titre que la chanson sur le rythme de laquelle on danse et on parle. C'est les dramaturges qui font appel à elle pour concrétiser certaines situations.
Danser, c'est exécuter de nombreux mouvements esthétiques de la tête, des bras, des jambes, de tout le corps pour créer de l'émerveillement dans un spectacle qui offre aux danseurs la possibilité de se défouler. D'après les spécialistes en psychothérapie, la danse exécutée au rythme d'une musique protège d'un grand nombre de maladies psychiques qui influent sur le physique. Il faut remarquer que la danse s'apprend très jeune, mais elle est souvent innée, naturellement les jeunes dansent au son d'une musique qui leur plait. On dit qu'elle fait vivre, elle est particulièrement stimulante pour le cerveau et pour tout le corps qui se sent revigoré et vivifiant. Le corps de celui qui a dansé longuement a suivi une cure de remise en forme. Danser c'est aussi efficace qu'une pratique d'éducation physique régulière.
La danse répond à une préoccupation importante qui est l'équilibre du corps. Stimulante et parfaitement bénéfique pour le corps en général et en particulier pour le cerveau, la danse est aussi efficace que toute activité physique comme la marche et le vélo. Et toutes les danses permettent les mêmes bienfaits, comme la résorption des problèmes de vertige, un souci en moins pour ceux qui en souffrent. Et parmi les danses qui assurent une bonne forme physique en évitant bien des désagréments, il y a la danse de salon, la danse classique et la danse moderne ou Jazz, le tango. Il est prouvé avec résultats à l'appui que « le tango » améliore les troubles de l'équilibre chez les personnes atteintes de maladie de Parkinson. La danse est un véritable sport d'endurance. Danser régulièrement permet aussi de développer les capacités respiratoires, d'améliorer la circulation sanguine et de faire travailler son cœur.
Les danses qui font travailler le plus le muscle cardiaque sont, le rock, la salsa, la danse country et la zomba. Et là où on rejoint les bienfaits du sport, et sur conseil médical pour certaines personnes, la danse est une activité physique qui assure un entrainement cérébral, développent l'attention et la concentration tout en permettant d'entretenir les capacités de mémorisation. Le country permet de muscler le corps et le cerveau. Un bienfait du country est de retaper le cerveau. Pour les personnes souffrant de troubles de l'humour du stress et de l'anxiété et celles atteintes de maladie Alzheimer, le tango est particulièrement efficace. D'une manière générale, danser régulièrement et raisonnablement chaque jour, c'est soigner son moral tout en assurant le défoulement. La danse aide à lâcher prise et à favoriser les échanges et de ne plus vivre en solitaire, compte tenu du fait que la solitude est une cause de bon nombre de maladies psychiques. C'est un bon moyen de s'amuser en groupe, et c'est le meilleur sport contre le vieillissement du cerveau. Nous connaissons les effets du sport sur la mémoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.