7 ans de prison ferme requis contre Ali Ghediri    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    Les prix poursuivent leur hausse    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Saïed maintient les mesures d'exception    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    877 employeurs concernés à M'sila    La justice se saisit du dossier    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Le retour du FFS    Des partis politiques à la traine    un conseil national du tourisme?    Intense activité pour Lamamra à New York    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La France accorde 350 millions d'euros à la Tunisie dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus
Coopération bilatérale France-Tunisie
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 06 - 2020

La France débloquera 350 millions d'euros de prêts en faveur de la Tunisie pour faire face à la crise provoquée par le Coronavirus, a annoncé, lundi à Paris, le Président français Emmanuel Macron, cité par certaines sources médiatiques.
Or, le chef d'Etat tunisien Kaïs Saïed, est arrivé, lundi 22 juin 2020 après-midi à Paris, pour une visite d'amitié et de travail d'une durée de deux jours, à l'invitation de son homologue français, Emmanuel Macron. A son arrivée à l'Aéroport de Paris-Le Bourget il a été accueilli par Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères aussi par un nombre de hauts responsables français dont l'ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d'Arvor et Ghazi Ghrairi, ambassadeur permanent de la Tunisie auprès de l'Unesco, des membres de l'ambassade et des missions consulaires de la Tunisie à Paris ainsi que des représentants de structures tunisiennes à Paris.
A indiqué un communiqué de l'Elysée. « La France continue d'apporter tout son soutien à la Tunisie, notamment dans le domaine de la santé à travers la formation de soignants, la modernisation de l'infrastructure comme la construction des hôpitaux de Gafsa et Sidi Bouzid et la relance de l'activité économique», a ajouté Macron devant la presse, à l'issue d'un entretien avec le président Kaïs Saïed à l'Elysée. Selon le président français, ce prêt s'inscrit dans le cadre des engagements pris par la France envers la Tunisie à hauteur de 1,7 milliard d'euros jusqu'en 2022 pour agir dans le secteur de la santé et l'emploi des jeunes. De son côté, le chef de l'Etat Kaïs Saïed qui effectue son deuxième déplacement officiel à l'étranger depuis son élection en octobre, s'est félicité du niveau excellent atteint par la coopération bilatérale, appelant à identifier de nouveaux concepts et mécanismes pour booster davantage les relations de partenariat.
Le président Saïed a par ailleurs salué le soutien apporté par la France à la Tunisie dans plusieurs domaines et son entretien à l'Elysée avec son homologue français a ete axé notamment sur la crise libyenne et le projet de résolution tuniso-français sur la lutte contre le coronavirus. La Tunisie siège actuellement au Conseil de sécurité des Nations unies.
A cet égard, l'on souligne que la France est le premier partenaire économique de la Tunisie avec des investissements directs étrangers (IDE), de plus de 4 milliards de dinars en 2019. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont malgré la crise du Covid-19, dépassé, durant les cinq premiers mois de l'année 2020, les 6 milliards de dinars, avec plus de 3,5 milliards de dinars d'exportations tunisiennes vers la France. Environ 1500 entreprises françaises opèrent dans notre pays employant 143.416 personnes, soit le tiers des emplois créés par des entreprises étrangères. Les autorités françaises ont annoncé un engagement financier de 1,7 milliard d'euros en Tunisie, pour la période 2016-2022, soit de 250 à 300 millions d'euros par an, informe-t-on.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.