Prolongation de la suspension des cours d'une semaine    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Cour d'Alger: début du procès en appel du général-major à la retraite Ali Ghediri    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'information locale au centre des préoccupations    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quand les plans de l'AEP font défaut    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Cinq éléments de soutien arrêtés    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Algériens, champions de l'unité nationale
Riposte cinglante aux séparatistes
Publié dans La Nouvelle République le 17 - 08 - 2021

De tous les coins du pays, comme un leitmotiv, résonnent les paroles d'attachement à l'unité nationale qui mettent en échec les visées séparatistes d'une organisation terroriste, le MAK dont l'activisme converge avec celui de Rachad pour déstabiliser le pays et créer les conditions d'une fracture dans la cohésion nationale.
Les habitants de la Kabylie sont les premiers à rejeter les tentatives criminelles de ces deux organisations terroristes. Les réactions après le lynchage à Larbâa Nath Irathen, du jeune Djamal Bensmaïl n'ont rien de surprenant. En dehors d'une minorité fanatisée et intoxiquée par des idéologies identitaires, aucun Algérien n'est tombé dans le jeu dangereux pour le pays, des deux organisations terroristes que sont Rachad et le MAK. Dans son allocution adressée jeudi soir au peuple algérien, le Président Abdelmadjid Tebboune avait appelé à se «mobiliser tous face à ceux qui tentent de semer la discorde entre les Algériens, voire entre une région et une autre», affirmant que ces tentatives sont un crime en soi. Il a fait remarquer que «les victimes qui sont décédées en martyrs sont issues des différentes régions du pays». Il a mis en garde contre les parties qui «profitent de l'occasion pour semer la discorde», et réaffirmé que «l'Etat algérien est un Etat indivisible, et le peuple est uni de Tizi Ouzou à Tamanrasset, et de Tébessa à Tlemcen. Ces questions sont tranchées et nous utiliserons tous les moyens offerts pour barrer la route à ces personnes qui veulent attenter à l'unité nationale».
Le Président Tebboune a fait observer que «ce sont les citoyens honorables qui ont soutenu les services de sécurité pour mettre la main sur des suspects», rendant vaines les tentatives «des parties qui profitent de cette pénible épreuve pour envenimer la situation et tenter de créer la discorde entre l'Armée et le peuple, et entre le peuple et l'Etat». Le Président Tebboune a lancé un sérieux avertissement à quiconque tenterait d'attenter à l'unité nationale, il «paiera le prix très cher, l'unité nationale étant une chose sacrée pour laquelle un million et demi d'Algériens sont morts». Il convient de ne pas exploiter cette circonstance, ni de tomber dans le piège de deux organisations terroristes qui tentent de porter atteinte à l'unité nationale», a conclu le Président Tebboune en insistant sur l'importance de l'unité nationale qui doit être placée au-dessus de toute autre considération. C'est ce qu'ont fait les Algériens : ils ont placé l'unité nationale au-dessus de toute autre considération, et ont fait de préserver leur priorité, en barrant la route aux ennemis de l'Algérie. Les Algériens ont su être vigilants et ont banni les discours haineux qui poussent à la fitna.
Le lynchage de Djamal Bensmaïl, acte criminel odieux n'a pas entravé les efforts engagés de très longue date pour la cohésion nationale. Ils ont compris que cet assassinat visait à entacher le climat de fraternité, de coopération et de solidarité entre les enfants de ce pays. Leur riposte a été d'organiser des collectes de dons et envoyer par convois interminables, aux habitants de la wilaya de Tizi Ouzou, tout ce dont ils ont besoin en tant que population sinistrée. Des processions de semi-remorques et camions, par centaines, transportant des aides et dons aux populations sinistrées dans la wilaya de Tizi-Ouzou, conséquence des dizaines d'incendies «d'origine criminelle», n'ont pas cessé d'affluer de différentes régions du pays, dans un formidable élan de solidarité et une belle image de fraternité et d'union entre Algériens.
Ces caravanes ont ainsi transporté des denrées alimentaires (semoule, eau, légumes secs, lait, pâtes alimentaires, sucre, tomates et olives en conserve), de la literie et des vêtements ainsi que des produits pharmaceutiques. Des centres de santé d'urgence, dotés de médecins et de paramédicaux, ont été mis en place dans les localités touchées par les feux». Les familles sinistrées accueillies sont totalement prises en charge et des repas chauds leurs sont régulièrement distribués. C'est le résultat des initiatives citoyennes lancées partout dans le pays en solidarité avec la wilaya de Tizi Ouzou. Parmi les premières actions, une caravane initiée par les vétérans des Scouts musulmans algériens (SMA) et constituée par des citoyens, des artistes et des influenceurs sur les réseaux sociaux qui a pris le départ, jeudi soir, à partir d'Alger à destination de Tizi Ouzou et des wilayas limitrophes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.