Le journaliste Tarek Aït Seddik n'est plus    L'information locale au centre des préoccupations    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Forte hausse des exportations algériennes en 2021    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Les personnels de l'éducation boudent le vaccin    Un casse-tête chinois    Quand les plans de l'AEP font défaut    Ali Ghediri de nouveau devant le juge aujourd'hui    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Pas de président à l'issue du deuxième tour de vote    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    «Le pays est toujours ciblé»    Le temps de l'efficacité    La Sadeg améliore sa desserte    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Messi penserait à un retour au Barça    Un challenge au sommet de l'UA    Les preuves du complot    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quatre blessés dont deux dans un état grave
Khenchela : drame lors d'un mariage à Kaïs
Publié dans La Nouvelle République le 08 - 11 - 2021

Un véhicule qui circulait dans un cortège de mariage s'est renversé hier sur la route reliant la daïra de Kaïs au chef-lieu de wilaya de Khenchela. L'accident a fait quatre blessés dont deux se trouvent dans un état grave et furent évacués aux urgences du centre hospitalier universitaire (CHU) de Batna. Selon des informations dignes de foi, les victimes se trouvaient dans une voiture de marque Kia sportage qui suivait un cortège de mariage composé d'une dizaine de véhicules. Ces derniers se rendaient au chef-lieu de wilaya Khenchela pour célébrer les traditions du mariage, notamment pour ramener le mouton destiné à la mariée (Chet l'Hall). Une tradition locale et même Algérienne qui consiste à rendre l'épouse « Hallal », qui veut dire conforme à son mari, consécutivement aux lois de l'islam. A la sortie de la ville de Kaïs, le véhicule en question, à son bord quatre personnes, a dérapé avant de se renverser. Aussitôt alertés, les éléments de la Protection civile et la Sûreté de daïra de Kaïs se sont rendus sur les lieux de l'accident. La Protection civile (unité de Kaïs) a dépêché sept éléments, une ambulance médicalisée et un camion-citerne. Les victimes ont été évacuées vers les urgences de Kaïs où elles ont été prises en charge par les médecins et le personnel médical et paramédical de cet hospice. Le directeur de l'EPH de Kaïs a tenu à se rendre au service des urgences où il a coordonné en personne l'opération de la bonne prise en charge des victimes. En raison de la gravité de leur état de santé, deux parmi les quatre victimes ont été évacuées vers le Centre hospitalier (CHU) de la wilaya de Batna. L'évacuation des victimes de l'accident vers les urgences de Kaïs a coïncidé, en parallèle, avec l'arrivée de plusieurs autres blessés par armes blanche à la suite d'une bataille rangée entre des jeunes, quelque part dans la ville de Khenchela. Les individus qui ont accompagnés les personnes blessées à l'arme blanche s'en sont pris aux personnels du service des urgences. Il a fallu la sagesse des médecins et du personnel médical et paramédical et surtout l'intervention et le savoir-faire du directeur de l'EPH de Kaïs pour réussir à calmer les esprits surchauffés des uns et des autres et à maitriser la situation. Signalons que les incidents au niveau des urgences sont devenus une monnaie courante surtout durant la période de la fin de semaine, où presque l'ensemble des structures de la santé du pays connaissent ce phénomène
.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.