Réunion du gouvernement: Dessalement et urbanisme au menu    Domiciliation bancaire: Des importateurs veulent plus de concertation    Pouvoir pour savoir    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Football - Ligue 1: Une étape décisive    Dr Elias Akhamouk: «L'Algérie pas à l'abri de la variole du singe»    Une saison estivale sous haute surveillance: Un dispositif de lutte contre les MTH et les zoonoses    Les dos d'âne et la responsabilité de chacun    Le miroir de l'Histoire    L'Art est moins un métier qu'un beau voyage    ECRITS FRATERNELS    Le métro d'Alger voit le bout du tunnel    Les Algériens visent le podium    Le Barça galère dans son opération de dégraissage    La vente approuvée    Quand les Américains surfent à Alger    Algérie-Italie : il n'y a pas que le gaz    Le sort du député Bekhadra scellé    L'ANP fait son bilan    Démantèlement d'un réseau national d'organisation de traversées clandestines    «L'Algérie est notre partenaire stratégique»    L'Amérique sous le choc    La Russie exige la levée des sanctions    Le commandement de la Wilaya III revisité    Rien n'est interdit entre Alger et Rome    Plus de 100 écrivains présents    Flambée des prix du carburant au Maroc: les transporteurs de marchandises menacent d'une grève nationale    Le Président Tebboune rencontre à Rome des représentants de la communauté algérienne établie en Italie    Sétif: lancement des services de la finance islamique dans deux agences de la BEA    L'ONU et l'UA appelées à assumer leurs responsabilités envers le peuple sahraoui    L'émir Abdelkader a unifié les Algériens dans la lutte contre le colonisateur français    Belmehdi: tous les secteurs "mobilisés" pour la réussite de la saison du hadj    Tennis de table/Coupe d'Afrique : quatre pongistes algériens présents au Nigéria    APN : les députés adoptent le projet de loi sur les procédures de saisine et de renvoi devant la Cour constitutionnelle    Le Président Tebboune quitte Alger à destination de l'Italie    ANP: 4 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Algérie-Tunisie: la coopération consulaire passée en revue à Tunis    "Mamlaket el hacharat", un spectacle pour enfants sur les valeurs de la "solidarité" et la "vérité" entre individus    Man City : "Nous versons le salaire que nous pouvons à Haaland"    Klopp désigné entraineur de l'année en Angleterre    Belani: Les régimes marocain et israélien ont le même ADN    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    Ligue 1 - Mise à jour: Une dernière chance pour l'Entente    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Le procès a failli «dégénérer»    La démonstration des Forces navales    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une vision claire de l'avenir
8ème Séminaire sur la paix et la sécurité en Afrique
Publié dans La Nouvelle République le 04 - 12 - 2021

Les travaux du huitième Séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité, organisé, depuis jeudi à Oran, par l'Union africaine sous le thème : «Aider les nouveaux membres africains du Conseil de sécurité de l'ONU à se préparer à traiter les questions de paix et de sécurité sur le contient», se sont achevés samedi, avec la participation du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra qui a déclaré dans son discours de clôture des travaux que cette 8ème session était réussie et prometteuse.
«La diplomatie africaine collective a fourni une vision claire de l'avenir», a-t-il ajouté. Le ministre des Affaires étrangères a indiqué que le Séminaire a également fourni aux délégations africaines accréditées auprès des Nations unies une feuille de route qui ferait de la diplomatie africaine un facteur d'influence. «C'est bénéfique pour la sécurité et la stabilité du continent africain», estime-t-il.
En marge de la clôture des travaux du Séminaire, Ramtane Lamamra a souhaité plein succès aux athlètes participant aux Jeux méditerranéens, prévus en 2022 à Oran. «Si Dieu le veut, notre jeunesse nous rendra heureux aux Jeux méditerranéens», a-t-il lancé. Les ministres africains ont tenu des propos élogieux sur la contribution de l'Algérie au continent pour la paix et la stabilité indispensables au développement. Ils ont mis en évidence l'importance du processus d'Oran pour la coordination au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, comme l'a souligné le ministre des Relations extérieures de la République d'Angola, Antonio Tite. Il a souligné que «le processus d'Oran permet aux Africains de parler d'une seule voix». Pour Antonio Tite, l'Algérie a une grande expérience à partager dans la lutte contre le terrorisme. L'Algérie, par la voix de son envoyée spéciale chargée des grands partenariats internationaux, Leila Zerrouki, a plaidé jeudi pour la cohésion et la coordination entre pays africains au sein des instances internationales. «Les pays africains doivent agir en commun en dépit de toutes les divergences qui existent entre eux», a souligné Mme Zerrouki l'ancienne cheffe de la mission de stabilisation de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco), dans une déclaration à la presse. Auparavant, Ramtane Lamamra, a indiqué à l'ouverture du séminaire que l'Afrique devrait «parler d'une seule voix» capable d'influencer les décisions du Conseil de sécurité. «Nous pensons qu'il y a encore plus de place pour l'amélioration, pour atteindre notre objectif commun d'une Afrique parlant d'une seule voix capable d'influencer le processus décisionnel au sein du Conseil de sécurité de l'ONU», a déclaré Ramtane Lamamra. Vendredi, à Oran, en marge des travaux du Séminaire, Ramtane Lmamra a abordé la question de l'alliance militaire maroco-israélienne. Cette alliance militaire reflète la jonction de deux expansionnismes territoriaux mus par la négation de l'existence même de leurs victimes spoliées de leurs droits nationaux inaliénables», a-t-il indiqué.
«L'égarement des autorités marocaines met en évidence une poussée sans précédent d'un hégémonisme israélien rampant», a expliqué le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger dans une déclaration au quotidien national Crésus. «Chaque pas que les autorités marocaines font dans cette alliance militaire malsaine, les éloigne d'autant de l'Algérie et de son peuple», a soutenu le ministre. S'agissant des allégations mensongères que certains médias marocains lui attribuent concernant de prétendues gains politiques au profit de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) grâce au sommet qui se tient à Oran mais aussi le prochain sommet de la Ligue arabe, prévu à Alger, Ramtane Lamamra a estimé que le Maroc faisait une fixation sur le Sahara occidental et sur l'Algérie, ce qui fausse ses jugements. «La monodiplomatie marocaine qui est figée sur le Sahara occidental et fixée sur l'Algérie ne conçoit pas que la diplomatie algérienne soit si multidimensionnelle, multifonctionnelle au service d'objectifs nobles multiples», a-t-il souligné. L'Algérie abrite depuis hier à Oran, les travaux du 8 ème Séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité, organisé par l'Union africaine sous le thème: «Aider les nouveaux membres africains du Conseil de sécurité de l'ONU à se préparer à traiter les questions de paix et de sécurité sur le contient».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.