Touggourt/campagne labours-semailles: plus de 200 ha consacrés à la céréaliculture    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Affaires religieuses: renforcement du référent national    Près de 6000 bouteilles d'huile saisies en 24 h    Nice : Le petit pont de Atal sur Neymar (Vidéo)    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    La promotion des cultures stratégiques dans les zones sahariennes passe par la prise en charge des difficultés    Armée sahraouie: de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans le secteur d'El-Bekari    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Grazie Meloni !    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    EHU 1er Novembre: Plus de 200 participants aux journées régionales de néphrologie    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Une sérieuse alerte    Un expert américain porte l'estocade    Pays pauvre du Sahel en proie aux violences terroristes    Gazprom suspend ses livraisons à l'italien Eni    Une hausse prévisible    L'Etat à la rescousse des travailleurs    La contre-attaque par les chiffres    «La confiance du peuple a un coût»    «Le consensus est une exigence historique»    Tension sur le lait infantile    Der Zakarian s'explique pour Belaïli    Les Algériens fixés sur leurs adversaires    De Ciné Gold à la résidence d'Yves Saint Laurent    «La vie d'après» décroche El Kholkhal d'or    Mouloudji prend part    Attaché à ses principes, le FFS place l'intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Le diagnostic doit être prématuré    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



83 entreprises dont 51 à l'arrêt recensées par le département d'Ahmed Zeghdar
Entreprises et unités publiques à l'arrêt et en difficulté
Publié dans La Nouvelle République le 29 - 01 - 2022

Le ministre de l'Industrie Ahmed Zeghdar, a évoqué, jeudi à Alger, les entreprises et unités publiques à l'arrêt et en difficulté, faisant savoir que 51 entreprises à l'arrêt et 32 autres en difficulté ont été recensées. «Plusieurs unités de ces entreprises dont l'usine de fabrication de verre à Jijel (Africaver), l'unité de production de jus à Taher, trois unités relevant de l'entreprise publique des industries électroniques à Sidi Bel-Abbès et l'usine de production de levure de Bouchegouf (Guelma) ont été remises en service», a-t-il indiqué.
S'exprimant lors de l'émission «Rencontre avec le Médiateur de la République» dont il était l'invité, Ahmed Zeghdar a, à l'occasion, annoncé le déblocage de 890 dossiers en suspens au niveau de l'Agence nationale de développement de l'investissement (ANDI). Après, a-t-il dit, qu'il ait été établi qu'il n'existe aucune poursuite judiciaire contre leurs titulaires. «Plus de 1.500 dossiers ont été déposés par des investisseurs, auprès de l'ANDI, pour bénéficier des avantages et des exonérations prévus par la loi sur l'investissement, mais ils sont restés sans suite pour des raisons judiciaires», a fait savoir le ministre de l'Industrie. Faisant remarquer que le traitement de ces dossiers se fait en «coordination» entre les ministères de l'Industrie et de la Justice.
Evoquant le foncier industriel, le ministre de l'Industrie a fait état du recensement de 14.600 terrains octroyés pour la réalisation de projets mais qui sont restés, a observé Ahmed Zeghdar, inexploités à ce jour.
«Plus de 1.000 assiettes foncières inexploitées ont été récupérées», a-t-il dit L'invité de l'émission «Rencontre avec le Médiateur de la République» a, à l'occasion, fait cas de 400 hectares, représentant 1.002 assiettes foncières, récupérés.
«Tout ce foncier industriel récupéré sera destiné aux véritables investisseurs dans les différentes wilayas du pays», a assuré le ministre de l'Industrie.
Faisant remarquer que le système juridique encadrant le domaine foncier a été révisé. Celle-ci (révision du système juridique encadrant le domaine foncier, ndlr), a poursuivi Brahim Merad, a été finalisée en décembre dernier et se trouve actuellement au niveau du Secrétariat général du Gouvernement, et entrera en vigueur, a-t-il poursuivi, dès son approbation par le président de la République au niveau du Conseil des ministres.
De son côté, le Médiateur de la République, Brahim Merad a évoqué les mesures d'urgence prises en application des instructions données par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune pour débloquer les projets d'investissement achevés et à l'arrêt pour des raisons administratives.
Affirmant que ces mesures ont, à ce jour, permis de lancer 380 unités de production réparties sur 40 wilayas. «Ces projets permettent la création de 23.165 emplois directs, sans compter les emplois indirects qui seront créés à la faveur de la mobilité économique engendrée par ces activités au niveau de leurs périmètres», a-t-il indiqué.
Il s'agit, a poursuivi le Médiateur de la République, d'une démarche qui vise à rétablir la confiance entre les investisseurs et l'Etat. Mettant en avant la grande satisfaction perçue, a-t-il dit, auprès des opérateurs dont l'intérêt, a fait remarquer Brahim Merad, sera axé désormais sur la réalisation de leurs objectifs économiques. Au mois de novembre dernier, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, avait indiqué que la loi sur l'investissement avait fait l'objet d'amendements substantiels devant favoriser la libération des initiatives. Faisant savoir que la loi sur l'investissement représente l'un des principaux éléments de réformes structurelles et profondes en passe d'exécution. «Cette réforme s'inscrit dans le cadre d'une approche intégrée de l'économie et du développement, initiée par le président de la République», a-t-il dit dans une déclaration à la Chaîne ''Sky News Arabia'' en marge de sa supervision de la célébration de la Journée nationale de l'Algérie à l'Expo 2020 Dubaï.
Une telle approche, a poursuivi le Premier ministre, a permis une révision de la loi sur l'investissement en y introduisant des amendements substantiels permettant d'investir dans tous les domaines, notamment le tourisme, les énergies renouvelables, les mines et l'agriculture, afin que ces secteurs soient ouverts à tous ceux qui souhaitent accéder au marché algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.