OL : Cherki vendu dès ce mercato ?    Wijnaldum a consulté Salah avant de rejoindre l'AS Rome    Man City : Mendy passe devant la justice    Selon le rapport d'un institut américain: L'Algérie a réussi à contrer la menace terroriste    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Quatre Palestiniens tués par l'armée sioniste    Electricité: L'Algérie prête à augmenter les quantités exportées vers la Tunisie    La virtualité des PIB et des PNB    Djezzy: Mahieddine Allouche nommé DG par intérim    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: Le propriétaire de la société «Future Gate» condamné à six ans de prison    D'une valeur de 2 millions d'euros: Du matériel médical périmé saisi, trois arrestations    Pour sécuriser les accès au pôle urbain Zabana: Le chantier de deux bretelles et d'un rond-point relancé    Le Premier ministre reçu par le Président Erdogan à Konya en Turquie    Le Premier ministre assiste à la cérémonie d'ouverture des Jeux de la Solidarité islamique à Konya en Turquie    La société civile et la jeunesse au-devant de la scène    La voix écoutée de l'Algérie    Un rival de Sadr réclame le retour du Parlement    Une opération à trois bandes...    Brèves    La première médaille pour Zouina Bouzebra    10 morts lors d'une attaque terroriste    Ramtane Lamamra en Azerbaïdjan    Un plan d'urgence pour développer ces filières    «L'anglais à l'école est une chose positive»    La canicule est de retour    Une fresque à la mémoire des victimes    Les détails de l'opération UGTA    Samy Thiébault en concert    Hommage à Mahboub Safar Bati    Conseil supérieur de la magistrature : élection des membres du Bureau permanent    Boughali s'entretient à Bogota avec le MAE colombien sur la promotion de la coopération bilatérale    Batna: création de deux forêts récréatives    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: 6 ans de prison ferme contre Oussama Rezagui    Invasion militaire sioniste à Naplouse: 3 martyrs et plus de 40 blessés    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Boumerdès à l'heure d'été    Au bon souvenir de feues, les «robes noires»    Le barrage inexploité    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de la Fédération de Russie en Algérie    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de Libye à Alger    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Ce sont les investissements d'aujourd'hui qui vont créer la croissance de demain»
investissements Mustapha Mekideche, à la Radio nationale :
Publié dans La Nouvelle République le 30 - 05 - 2022

Abordant les réformes mises en place par le Gouvernement algérien visant à favoriser les investissements étrangers, ainsi que les divers dispositifs incitatifs pour encourager les investisseurs locaux, le consultant en géo-économie Mustapha Mekideche, a indiqué que le contexte actuel est favorable à l'investissement. Et ce, d'après lui, après la consolidation du cadre macro-économique depuis 2021, rappelant que le FMI a donné le chiffre de 4,1% de croissance pour l'année passée, jugé par lui de «bon mais pas suffisant».
S'ajoute à cela, a-t-il poursuivi, le fait qu'on soit pour «la première fois et depuis plusieurs années avec un solde de transaction courante qui est positif et avec une balance commerciale qui a été excédentaire en 2021». «Une tendance qui ne va être poursuivie que par des investissements qui vont conduire cette croissance à un niveau très élevé», a-t-il précisé dans ce sens.
Intervenant sur les ondes de la Chaîne III de la radio national, M. Mekideche, a souligné qu'«il est nécessaire d'œuvrer à l'augmentation du PIB à travers l'investissement massif», notant que «ce sont les investissements d'aujourd'hui qui vont créer la croissance de demain».
Selon le consultant en géo-économie, «l'Algérie a enregistré deux types de retards en matière d'investissement : le premier est lié au blocage bureaucratique de certains projets à différentes étapes de maturation ; le deuxième concerne notre absence des Investissements directs étrangers (IDE)». À ce propos, l'intervenant a rappelé qu'il y eu un premier signe positif, étant l'abondant de la règle 49/51 dans les secteurs non stratégique. Un dispositif qui va être complété de façon plus institutionnel par le nouveau texte portant sur l'investissement qui est en cours de finalisation.
Plusieurs crises se sont succédés ces deux dernières années sur l'économie mondiale. Les pays développés s'alignent sur un nationalisme économique visant à assurer leur souveraineté. «L'Algérie, quant à elle, s'inscrit dans une logique de diversification de ses relations économiques à travers le non-alignement positif», a expliqué le même intervenant.
«L'Algérie a des bonnes relations économique et politique avec l'ensemble des pays du reste du monde pour autant qu'ils respectent notre souveraineté». S'agissant les partenaires historiques de l'Algérie, il a mis en avant la Russie, la Chine et l'Italie partant des accords stratégiques signés avec eux. «L'entreprise italienne ENI a participé à la construction de la raffinerie de Skikda, mais, également au développement des réseaux de transport d'hydrocarbure», a-t- fait savoir dans ce sillage. Il fait remarquer que la consolidation des relations stratégiques entre les deux pays leur permettra de s'ouvrir sur les énergies renouvelables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.