Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Khaldi pour la modernisation de la gestion des établissements de jeunesse    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kouchner en visite à Beyrouth
Liban
Publié dans La Nouvelle République le 06 - 11 - 2010

De son côté, la représentante des Etats-Unis au Conseil de sécurité, Susan Rice, a critiqué l'opposition libanaise sans la citer en qualifiant sa position sur le TSL «de tentative pour entraver» son travail. Des critiques accompagnées d'une enveloppe financière de 10 millions de dollars, dégagée pour faciliter l'enquête du TSL sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafik Hariri. «Les efforts pour discréditer, entraver ou influencer le travail du tribunal ne doivent pas être tolérés», a souligné Susan Rice.
Des propos tenus au moment où le TSL s'apprête à porter des accusations contre des membres du mouvement de résistance Hezbollah. La visite du chef de la diplomatie française, qui s'achève aujourd'hui, durant laquelle il a rencontré le président libanais, le Premier ministre, ainsi que le président du Parlement, vient «marquer l'appui de la France au gouvernement d'union nationale de Saâd Hariri et aux institutions libanaises», selon Christine Fages, porte-parole adjointe du ministère. Par ailleurs, la capitale libanaise semble se prépare à être le théâtre de ballets diplomatiques dans les prochains jours, surtout après l'appel «au boycott» du TSL lancé par le Hezbollah et les déclarations de Walid Jamblatt relatives à la nécessité d'un dialogue responsable entre Hassen Nasrallah et Saâd Hariri.
Par ailleurs, les violations multiples du ciel libanais par l'armée israélienne n'ont pas été, pour autant, au centre des préoccupations du ministre français.
Cela étant, le responsable du Hezbollah, cheikh Naïm Kassem, a averti, mardi dernier, que «l'éventuelle mise en cause de son parti par le TSL pourrait conduire à une explosion dans le pays». Susan Rice a soutenu, mercredi, que le TSL pouvait «contribuer à dissuader toute nouvelle violence et mettre fin à une ère tragique d'impunité pour les assassinats politiques au Liban», ajoutant que «jusqu'à ce que le Liban soit capable de mettre en œuvre cela, il sera très difficile de garantir la paix et la stabilité auxquelles tous les Libanais ont droit». La rencontre tripartite entre les présidents Michel Sleiman, Bachar El-Asad et le Roi d'Arabie saoudite, vise à prémunir la scène libanaise des risques induits par les tensions suscitées par la non-prise en compte par le TSL des vrais faux témoins dans l'assassinat de Rafik Hariri, alors que le rapport du premier procureur Detlev Mehlis, dans sa recherche de la vérité, a pointé d'un doigt accusateur Damas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.