Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abattage clandestin: Cinq quintaux de poulet saisis à Mers El-Kébir
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 09 - 2009


Une quantité de près de cinq quintaux de poulet provenant de l'abattage clandestin à Mer El-Kébir a été saisie avant-hier par les services combinés DCP/Gendarmerie nationale. La marchandise, transportée par véhicules, était destinée au marché d'Aïn El-Turck, selon notre source. L'abattage clandestin des volailles est connu pour être l'une des plus grandes sources d'approvisionnement du marché local. Nichés dans les près du bassin versant de cette localité coincée entre la base navale et le mont du Murjadjo, les hangars d'abattage de poulets poussent comme des champignons. Les opérations coups-de-poings lancées épisodiquement par les services combinés DCP/Gendarmerie nationale, à l'instar de l'opération d'avant-hier, ne sont pas encore venus à bout de cette activité illicite. Aussi, l'abattage et, parfois même, l'élevage de poulets, ont de beaux jours devant eux à la «Marsa», tant rien n'augure d'une lutte sérieuse contre ce phénomène de la part de la municipalité. Les quelques saisies de marchandise, transportée le plus souvent par des Mazda, opérées, très tôt dans le matin, par les éléments de la Gendarmerie nationale au niveau du branchement de Haï Dada Youm (ex-Sainte Clotide), Haï Hansali (ex-Longs-Champs) et le lieu-dit Aïn Khdidja restent plutôt symboliques, plus pour faire l'exemple qu'autre chose. Mais l'effet dissuasif recherché à travers ces opérations intermittentes ne suit pas. Et pourtant, ce n'est plus un secret de Polichinelle, Mers El-Kébir est connue pour être le point d'approvisionnement n°1, en viande blanche, du marché local de toute la wilaya. Il est vrai qu'il existe dans cette région des éleveurs agréés par la direction des Services agricoles (DSA), qui sont également autorisés à faire dans l'abattage par les services vétérinaires relevant de la même institution. Ces gens-là sont de vrais professionnels qui exercent le métier de père en fils. Ils disposent, en particulier, de tous les moyens d'hygiène et de salubrité adéquats. Les déchets organiques et chimiques générés par leur activité sont brûlés dans des incinérateurs spéciaux implantés dans l'enceinte de leurs fermes. La viande blanche qu'ils écoulent sur le marché est dûment contrôlée par un vétérinaire. Cependant, ceux-ci sont une goutte d'eau dans un océan par rapport au nombre des éleveurs clandestins, qui ne respectent rien. Ni l'art et les règles d'élevage ni les dispositions inhérentes aux déchets. Tout d'abord, les poussins qu'ils ramènent d'ailleurs ne sont pas examinés par un vétérinaire. Ensuite, l'élevage se pratique dans de sordides hangars d'où se dégage une odeur nauséabonde. Enfin, les déchets (aliments de volaille, excrément, engrais, abats et plumage...) sont jetés dans la nature.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.