«Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Enfin libre    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Grande rencontre sur la microentreprise    Constantine contredit Medaouar    Les Algériennes pour prendre option    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    La colère du FFS    Astuces pour une meilleure visibilité    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Branle-bas de combat chez les partis    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Une union truffée de non-dits    JS Kabylie: Toujours les mêmes ambitions    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Hamdoullah dima la baisse !    Des rejets «excessifs et arbitraires»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Les clubs déclarent la guerre à Newcastle    Virée au Palais de justice    La face «cachée» du «Bâtiment»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Annaba, Mostaganem: 41 autres harraga interceptés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 10 - 2009

De nouvelles tentatives d'émigration clandestine ont été mises en échec. En effet, 41 harraga ont été interceptés en quelques heures, à Annaba et Mostaganem.
Les éléments des gardes-côtes de la façades Est, stationnés à Annaba, ont intercepté dans la nuit de lundi à mardi 33 harraga à bord d'une seule embarcation de fortune d'une longueur de 8 mètres. L'information donnée par des parents, soucieux de la vie de leur progéniture, a permis aux gardes-côtes de mobiliser deux unités des forces navales, renforcées par des embarcations semi-rigides. Selon M. Zaïdi Abdelaziz, chef de la station maritime principale, qui a animé un point de presse en présence du commandant Cheriak du groupement territorial des gardes-côtes, le dispositif mis en en place a permis de sauver d'une mort certaine le groupe des candidats à l'émigration clandestine, du fait de la météo qui annonçait un mauvais temps au large. Le sauvetage a eu lieu à 6 miles au large de Ras El-Hamra soit à environ 12 kilomètres des côtés annabies. Les harraga qui avaient pris le départ de Sidi Salem durant la nuit de lundi à mardi, vers 22h30, ont été interceptés et secourus vers 1h30 du matin et ramenés sains et sauf à bon port. Selon le commandant Cheriak Mahmoud, aucune résistance n'a été opposée par les candidats à l'émigration (24 de Annaba, 6 de Skikda, 2 de Béjaïa et 1 de Tébessa). Parmi ces harraga, 6 mineurs originaires de Annaba qui ont été auditionnés en présence de leurs parents.
«Les 33 harraga, âgés entre 15 et 32 ans dont les cotisations se situaient entre 28.000 à 100.000 DA, ont été présentés au procureur de la République», nous a dit M. Zaïdi Abdelaziz.
Dans la wilaya de Mostaganem, la garde communale au niveau de la plage de Petit Port, dans la commune de Sidi Lakhdar, a encore une fois déjoué une tentative d'émigration clandestine vers l'Espagne. En effet, sept jeunes harraga ont été arrêtés hier, à l'aube. Une barque et du matériel ont été saisis. Au niveau de la plage des Sablettes, Mostaganem, un autre harrag de la wilaya de Tiaret a été arrêté dans la nuit de lundi à mardi. Il avait en sa possession une zodiac à bord duquel se trouvaient des vivres et autre matériel, apprend-on. Les mêmes sources affirment qu'il est âgé de plus de 50 ans et père de sept enfants.
Dimanche dernier, 38 candidats à l'émigration clandestine ont été interceptés au large de Béni-Saf et Mostaganem par des unités de la Façade maritime Ouest (FMO). L'unité marine 802 a intercepté, vers 7h 30 du matin, 23 jeunes localisés à 23 milles marins au nord du littoral de Béni-Saf. Originaires des wilayas d'Oran, Relizane et Chlef, ces candidats à l'émigration clandestine âgés de moins de 33 ans, dont deux mineurs, avaient pris le large à bord d'un zodiac. Les 15 autres, âgés entre 20 et 30 ans, ont été interceptés quant à eux par une autre unité marine à 11 milles au nord de la côte de Mostaganem. Ce groupe de jeunes, qui était lui aussi à bord d'un zodiac, a été intercepté vers 7h du matin. 23 candidats, dont 6 mineurs, avaient été interceptés vendredi à deux milles marins au large de Cap Falcon.
Entre dimanche et lundi, des « dizaines » de clandestins algériens ont été interceptés en Espagne. La secrétaire d'Etat espagnole à l'immigration, Consuelo Rumi, avait déclaré que tous ces clandestins venaient apparemment d'Algérie. «Nous sommes confrontés à de nouveaux itinéraires recherchés par les mafias», a-t-elle expliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.