Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fruits et légumes : La curée a commencé
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 08 - 07 - 2013

Alors qu'il ne reste qu'un ou deux jours avant Ramadhan, les prix des fruits et légumes et autres viandes se sont découverts subitement des ailes et ont déjà pris leur envol vers les cimes.
Un passage chez le boucher nous fait découvrir l'horreur dans toute sa dimension : le kilo de viande de mouton atteint et dépasse les 1400 DA pour une qualité vraiment médiocre, celui de la viande bovine varie entre 900 et 1500 DA, alors que le poulet ne coûte pas moins de 270 DA plein et plus de 320 DA s'il est évidé. La dinde est vendue entre 500 et 900 DA le kilo selon les pièces voulues alors que nous préférons ne point parler du foie, qu'il soit de mouton, de bovin ou de dinde car il est pratiquement hors de portée des bourses de la majorité des Algériens. Pour les légumes, la pomme de terre, longtemps cédée à des prix relativement bas, commence à montrer un visage plus effrontée en affichant 40 DA le kilo avec une tendance haussière perceptible. Les oignons n'ont pas encore bougé d'entre 30 et 35 DA le kilo mais les carottes sont passées de 50 à 100 DA le kilo en moins de vingt-quatre heures. C'est aussi le cas pour les courgettes qui ont vu leur prix avoisiner les 120 DA après avoir été cédées à 50 et 60 DA ces derniers jours. La salade, les tomates, les poivrons, les piments, les betteraves ont aussi connu une hausse d'au moins 25% entre vendredi dernier et hier dimanche. Quant aux haricots verts, blancs ou rouges, peu de gens en ont achetés ces derniers jours puisqu'ils ont toujours plané au-dessus du tas en coûtant entre 120 et 250 DA le kilo. Les fruits sont logés à la même enseigne puisque, déjà, les figues, en fin de parcours, sont passées de 120 à 200 DA, les pêches et les abricots ont pris entre 30 et 40 DA de plus par kilo, de même que la banane qui passe de 130 à 160DA en l'espace de deux jours. C'est la même tendance pour tous les autres fruits, sauf un peu pour la pastèque dont le prix stagne entre 40 et 60 DA (et c'est déjà trop cher) alors que le melon ne veut pas descendre de son piédestal à 120 DA le kilo en priant pour qu'il soit mûr et sucré. Pour les légumes secs, Ramadhan et saison estivale combinés font que la demande sur les haricots, les lentilles et autres pois secs soit nulle sauf pour les pois-chiches qui ont vu leur prix passer de 200 à 245 DA ou plus, ces derniers jours. Les produits nécessaires à la préparation de «l'ham Lahlou» (plat de viande sucrée) ont vu leurs prix doubler entre l'année dernière et cette année, puisque les raisins secs sont passés de 400 à 700 et 800 DA le kilo, les pruneaux secs de 300 à 500 et les tranches d'abricot asséché coûtent ces jours-ci 700 DA contre 400 il y a une année. On ne connaît pas encore les prix des sucreries qui ne seront présentées que le premier jour du Ramadhan, ni des jus (de quoi ?) qui seront proposés à profusion durant le mois sacré. Quoiqu'il en soit, ce sont toujours les consommateurs qui paieront de leurs poches et de leur santé le manque de conscience des commerçants et leur course pour amasser le plus d'argent en un laps de temps très court.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.