L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le monoxyde de carbone continue de tuer
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 12 - 2013

Les deux dernières années ont connu un triste bilan en matière de décès causées par l'inhalation de monoxyde de carbone dégagé par des chauffages contrefaits ou mal entretenus. Selon la Protection civile quatre personnes sont mortes et une soixantaine ont été asphyxiées suite à l'inhalation de ce gaz. Avec le retour de l'hiver, il est plus que temps de tirer, une fois de plus, la sonnette d'alarme. La contrefaçon fait des ravages en inondant le marché par des appareils de mauvaise qualité, en plus du mauvais montage et la mise en marche de ces équipements par un personnel non qualifié ». Le monoxyde de carbone est un gaz inodore, non irritant et incolore. Il peut entraîner la mort en moins d'une heure. Il est dégagé par la mauvaise combustion d'un moteur ou d'un appareil fonctionnant au gaz, au charbon, à l'éthanol, au bois, au fuel ou à l'essence. Pour sa part, la direction générale de la Protection civile, convaincue du fait qu'il s'agit d'un problème de prise de conscience, a initié une semaine de prévention et de sensibilisation. Les usagers sont censés entretenir tous les appareils fonctionnant au gaz avant de les mettre en service. Il y a lieu de rappeler que dix-huit lots contenant 38.000 appareils de chauffage contrefaits sont bloqués aux frontières dans le seul objectif d'empêcher leur commercialisation à l'intérieur du pays.
Il est à signaler que, malgré la loi interdisant la vente de chauffages non munis de cheminée nécessaire pour évacuer les gaz brûlés, le commerce de ces «bombes à retardement», n'est pas près de disparaître. Suite à la multiplication des cas d'asphyxie au monoxyde de carbone enregistrés par les services de la Protection civile, à partir de 2008, dans diverses régions du pays, le ministère du Commerce a interdit la vente des chauffages sans cheminée, suspectés d'être à l'origine de ces décès. Les dits équipements non seulement ne contiennent pas de filtres mais également n'ont aucun système de sécurité.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.