Les avocats reçus demain au ministère des Finances: Vers le dénouement du conflit ?    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    La boîte de Pandore    Sahara Occidental: Guterres appelle à résoudre «une fois pour toutes» le conflit    Episodes de la scène politique tunisienne    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Mondial 2022 - Barrages: L'Algérie hérite du Cameroun    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Centre-ville, la Glacière et Hai Es Sabah: Sept dealers arrêtés, plus de 460 comprimés psychotropes saisis    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    Plusieurs mois sans Fati?    Depay dans le viseur    La Juve veut Vlahovic, mais...    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    «Ma rencontre avec la mort»    L'autre réalité du Covid    113 postes de formation en doctorat ouverts    L'Algérie compte 45,4 millions d'habitants    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Le projet de loi en débat au gouvernement    "Je demande pardon au peuple algérien"    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Un colonel dans la ligne de mire    Parution du roman Les frères Abid de Saâd Taklit    Actuculte    «Dhakhira» Implosée    En deux temps, trois mouvements    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



BENI SAF : Exercice de recherche et de sauvetage en mer
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 03 - 2014

Les services du Groupement territorial des garde-côtes de Béni Saf ont effectué, ce lundi matin, un exercice de simulation de recherche et de sauvetage en mer. Cette manœuvre vise à tester les capacités réelles d'intervention de tout le dispositif SAR (Search and rescue ou recherche et sauvetage en mer) et de se préparer à d'éventuels sinistres en mer.
Le scénario imaginé: il était 9h30, quand un appel de détresse a été lancé par la station d'observation de Cap Figalo signalant un sardinier, «Razk Allah», à 3 milles au nord de Béni Saf, ayant perdu un homme en mer. Une situation qui mit les garde-côtes de Béni Saf en état d'alerte maximum enclenchant aussitôt après le dispositif SAR. Un semi-rigide se dirigea, immédiatement, vers les lieux indiqués par le message. Il sera suivi par 2 autres, à bord desquels se trouvait une équipe de plongeurs munis d'un équipement sophistiqué pour les sauvetages en mer. Une heure d'intervention sera largement suffisante pour permettre aux secouristes des garde-côtes de venir en aide à tout l'équipage et de récupérer le marin pêcheur en question. Il y a lieu de noter qu'en plus des moyens de communication, des outils de sauvetage opérationnels ont été utilisés. Sur le quai, une équipe médicale de la Protection civile de Béni Saf - ambulance avec moteur en marche - était déjà prête pour prendre en charge le marin pêcheur, ramené à terre à bord d'un semi-rigide, pour l'évacuer vers l'hôpital de Béni Saf. Somme toute, la simulation et l'exécution de cet exercice de sauvetage de lundi ont été, nous dit-on, une totale réussite, avec un temps record (58 mn). Notons aussi que l'opération de sauvetage était chapeautée par le chef du Groupement territorial des garde-côtes de Béni Saf. Cette opération a, nous dit-on, l'avantage d'améliorer le temps d'intervention ou encore tester les moyens adéquats à ce genre d'opérations. Mais toujours est-il que l'état de la mer peut déterminer le type ou la manière d'intervenir dans une opération de sauvetage. Ceci dit, ce dispositif de sécurité et de sauvetage (SAR) peut à tout moment bénéficier, en cas de nécessité, des services de l'hélicoptère de sauvetage du GTGC, basé à Zenata, à moins d'une demi-heure de vol. Rappelons toutefois que les mêmes services avaient, le 24 février dernier, secouru en pleine nuit 3 marins pêcheurs, coincés en mer, dans une situation plus difficile.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.