L'agression féodale et le Hirak.    AG élective de la FASSAS: Samir Karim Chaouche élu nouveau président    Covid-19: 250 nouveaux cas, 144 guérisons et 10 décès    INCENDIE AU CHAMP D'EL MERK (HASSI MESAOUD) : Le ministre Attar en inspection des lieux    SKIKDA : Déraillement d'un wagon de train chargé de phosphate    LIBYE : L'Algérie salue l'accord de cessez-le-feu global    Le PT réagit à la condamnation de Djelloul Djoudi    Série A: la Sampdoria s'offre l'Atalanta    Clasico: encore un record pour Fati !    La révision de la Constitution une priorité pour l'Algérie qui vit une "phase cruciale"    TISSEMSILT : La rentrée scolaire perturbée dans plusieurs écoles    PLAN NATIONAL DE REBOISEMENT : Un milliard de plants mis en terre    GHARDAIA : Deux morts dans un accident de la circulation    Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Un clasico devant 100 000 sièges vides, une première    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Le chef de l'ONU s'inquiète d'une «situation tendue»    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Oran : Plantation d'arbres à l'université    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Ali Haddad, le grand casse    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    Djerad désavoue le wali d'Oran    Des logements et des aides pour les sinistrés    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Concours du meilleur joueur de mandole algérien : Appel à Candidature    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Par-delà l'image    Le FMI inévitable?    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Renault Symbol algérienne à partir de 1 223 000 DA
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 10 - 11 - 2014

La Renault Symbol, qui sortira officiellement aujourd'hui de l'usine algérienne de Oued Tlélat (Oran), sera produite uniquement en version essence, avec les deux motorisations 1.2 de 75 ch et 1.6 de 80 ch. Ses prix ont été fixés par Renault Algérie Production à 1 223 000 DA TTC pour la première motorisation et 1 287 000 DA TTC pour la seconde, a-t-on appris de source proche du dossier.
La Symbol algérienne sera disponible en niveau de finition unique baptisée Extrême qui la distinguera des autres finitions proposées sur la Symbol importée de Roumanie et commercialisée par Renault Algérie, en l'occurrence l'Authentique, l'Expression et la Dynamique.
La Symbol Extrême reconduit la même dotation d'équipements proposés sur la finition Dynamique ( haut de gamme) importée, entre double airbag, ABS, Radio MP3, lève vitres avant électriques, verrouillage centralisé, coques rétroviseurs ton caisse, ordinateur de bord, jantes aluminium, rétroviseurs électriques, climatisation régulée, régulateur de vitesse, radar de recul et le Média Nav avec écran tactile 7 pouces.
Cela étant, et à première vue, la finition Dynamique de la Symbol importée affiche un prix inférieur de 22 000 DA par rapport à la finition Extrême fabriquée en Algérie, soit 1 201 000 DA TTC pour la version 1.2 ess de 75 ch et 1 265 000 DA pour la version ess 1.6 de 80 ch. Toutefois, il est important de souligner que ces prix sont le résultat de remises (respectivement de 85 000 DA et 75 000 DA) accordées et reconduites quasiment sur toute l'année chez Renault Algérie
En d'autres termes, hors remises, la Symbol importée redevient plus chère que la Symbol produite à Oran.
Mais le plus gros des avantages que pourrait faire valoir la Symbol made in Algéria réside en deux éléments essentiels, associés à d'autres éléments de styles distinctifs (baguettes latérales en noir, feux arrière foncés...). Ces deux éléments, ce sont le train arrière renforcé qui équipe le véhicule algérien pour les besoins des conditions de roulages spécifiques et, surtout, le système GPS, inédit à ce jour en Algérie, qui viendra s'afficher sur l'écran tactile de la Symbol Extrême. Un équipement qui atterrit pour la première fois à bord d'un véhicule circulant en Algérie et ce, grâce à des accords entre Renault Algérie Production et les autorités algériennes.
Nous y reviendrons


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.