2e Séminaire régional pour les parlements africains: la délégation du Conseil de la nation souligne à Djibouti l'engagement de l'Algérie à développer les différents secteurs    Conférence africaine des start-up: adoption d'une feuille de route africaine constitutive de la coopération continentale    Les recettes de la fiscalité pétrolière représentent 41% du total des recettes budgétaire prévues pour 2023    Secousse tellurique de magnitude 4 degrés dans la wilaya de Blida    La "Tenue traditionnelle féminine de l'Est algérien", bientôt proposée pour l'inscription au patrimoine de l'humanité    De COP en COP !    Abderrahmane Hadef, économiste: L'Algérie a les atouts pour devenir un pays émergent    Ligue 1 (13ème journée): Deux derbies et un classico à l'affiche    Le chemin est encore long    Violences: Appel à protéger l'école    Tamanrasset: Trois morts dans une collision    Lutte contre les intoxications alimentaires: La commission d'hygiène communale d'Oran sévit    DGSN: Un réseau ciblant les enfants sur les réseaux sociaux démantelé    «Samahna si l'Hadj» !    La Libye invite les sociétés étrangères à reprendre exploration et production    Le Général d'Armée Chanegriha reçoit le Coordinateur américain du Conseil de Sécurité nationale, pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord    Le Qatar impressionne le monde    La Seleçao en mode Samba    Radioscopie d'un club détourné    Le FFS, un parti-rempart    Les leçons d'une opération    Propositions pour le nouveau Code de la commune    Un litige qui dure depuis 5 ans    Les élèves grelottent    L'incontournable numérisation    Le budget primitif en constante régression    L'Afrique se réunit à Oran    La communauté internationale salue l'accord de sortie de crise au Soudan    Un concert euphorique    Formation à l'improvisation théâtrale    L'humanité tragique au cœur du cinéma    Coronavirus: 9 nouveaux cas et aucun décès    Nécessité d'impliquer les startups dans le domaine du tri et du recyclage des déchets    L'Algérie nouvelle sous la conduite du Président Tebboune: une expérience pionnière de démocratie    Maroc: manifestations contre les arrestations des opposants et la détérioration des conditions sociales    Annaba: début jeudi des journées nationales du monodrame    Décès de l'ancien président de la LFP Mahfoud Kerbadj    L'Algérie condamne "fermement" le massacre perpétré en RD Congo    Tebboune reçoit les chefs des délégations    Soudan: la communauté internationale salue l'accord de sortie de crise    Ligue 1 Mobilis (13e J) : USMA-CRB à l'affiche, la JSK en quête de confirmation    11e Fica, le film "De nos frères blessés" présenté au public    Ligue 2 - ASM Oran: Les raisons d'un échec programmé    Algérie-Chine: Le partenariat stratégique global renforcé    Sari-Ali Hikmet au «Le Quotidien d'Oran»: «Chaque cheminant vers Dieu a son propre chemin»    «Je suis conscient des aspirations du peuple»    Cour constitutionnelle: «De grands pouvoirs et une soupape de sécurité pour l'Etat de droit»    Algérie-Jordanie: Des accords et des mémorandums d'entente signés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plusieurs responsables arrêtés pour corruption : Scandale du siècle au cœur de la Fifa
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 05 - 2015

Hier, vers six heures du matin, des policiers suisses en civil se sont présentés au luxueux hôtel cinq étoiles, Baur Au Lac, du centre de Zurich, où sont logés les principaux dirigeants de la Fédération internationale de football (Fifa) présents dans la ville pour assister au congrès prévu aujourd'hui et l'élection du président de la Fifa demain où Joseph Blatter, le boss, briguera un cinquième mandat. Ils en sont repartis après avoir interpellé sept responsables de la Fédération soupçonnés de corruption, à la demande des autorités américaines. Le parquet suisse a ainsi ouvert une procédure pénale contre X pour soupçon « de blanchiment d'argent et gestion déloyale » entourant les attributions des Coupes du monde de football de 2018 et 2022 et a saisi hier des documents électroniques au siège de la Fifa à Zurich. Cette procédure, ouverte depuis le 10 mars, n'avait pas été rendue publique jusqu'à hier. Les suspects interpellés font l'objet d'une demande d'extradition américaine. « Des représentants des médias sportifs et de sociétés de marketing sportif seraient également impliqués dans des versements à de hauts fonctionnaires d'organisations footballistiques (des délégués de la Fifa et d'autres personnes appartenant à des organisations affiliées à la Fifa) en échange de droits médiatiques et des droits de marketing de compétitions organisées aux Etats-Unis et en Amérique du Sud », a indiqué le ministère suisse de la Justice. Le New York Times, qui a révélé les arrestations, a indiqué que les accusations visent des faits de corruption au cours des vingt dernières années et portent, outre l'attribution de Coupes du monde, sur les droits de marketing et de télévision. Les accusations visent également des escroqueries par voie électronique, des faits de racket et de blanchiment d'argent. Le ministère américain de la Justice a annoncé, pour sa part, hier, que le Département de la Justice a inculpé, pour corruption, neuf élus de la Fifa et cinq partenaires de l'instance mondiale du football, pour des faits s'étalant sur les 24 dernières années.
Par ailleurs, le siège de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), situé à Miami, a été perquisitionné dans le cadre de cette procédure ouverte par l'actuelle ministre de la Justice d'Obama, Loretta Lynch, alors procureur du district Est de New York. Les personnalités inculpés par la justice américaine sont Jeffrey Webb, vice-président de la Fifa et président de la Concacaf, Eduardo Li, membre des comités exécutifs de la Fifa et de la Concacaf, Julio Rocha, chargé du développement à la Fifa, Costas Takkas, attaché au cabinet du président de la Concacaf, Eugenio Figueredo, actuel vice-président de la Fifa, Rafael Esquivel, membre du comité exécutif de la Conmebol, José Maria Marin, membre du comité d'organisation de la Fifa pour les jeux Olympiques, et Nicolas Leoz, ancien membre du comité exécutif de la Fifa, ainsi que Jack Warner, un ancien membre du comité exécutif de la Fifa, déjà impliqué dans de nombreuses affaires de corruption.
Les réactions n'ont pas tardé et l'instance de Blatter qui a décidé de maintenir l'élection de vendredi, a été la première à réagir. Lors d'une conférence de presse organisée au pied levé, Walter De Gregorio, le directeur de la communication de la Fifa a tenu à préciser que Blatter et son secrétaire général, Jérôme Valcke « ne sont pas impliqués » dans cette affaire. A propos des Coupes du monde 2018 et 2022 en Russie et au Qatar, M. De Gregorio a assuré qu'elles se tiendraient comme prévu tout en affirmant que la Fifa coopérait « pleinement» avec les autorités judiciaires suisses et américaines ». Il a qualifié la Fifa de « victime » ajoutant que cette procédure fera du bien à la Fédération « pas en terme d'image, mais en ce qui concerne le ménage que nous avons entrepris ces dernières années ». Quant au président de l'UEFA, Michel Platini, il a annoncé une réunion du comité exécutif de l'UEFA pour hier après-midi se disant « surpris et attristé par les événements qui ont eu lieu ce matin à Zurich ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.