L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



El-Hadjar redevient à 100% propriété de l'Etat
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 08 - 10 - 2015

Depuis hier, les parts d'ArcelorMittal Algérie, d'ArcelorMittal Tébessa et d'AMPTA (ArcelorMittal Pipes et Tubes Annaba) ont été transférées au groupe public «Industries métallurgiques et sidérurgiques» (IMETAL). L'annonce a été faite depuis Annaba par le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb. Ce transfert du capital signe la fin du partenariat avec le groupe sidérurgique international ArcelorMittal. Cette décision a été prise «dans le cadre de la recherche, par l'Algérie, de la meilleure voie pour relancer la sidérurgie» et constitue «le moyen d'atteindre les objectifs fixés qui sont de porter la production annuelle de produits sidérurgiques à 10 millions de tonnes, d'assurer l'autosuffisance de l'Algérie et, partant, de mettre fin aux importations d'ici à 2017", a précisé le ministre lors d'un point de presse au complexe d'El-Hadjar.
Il reste que le partenariat avec le groupe mondial ArcelorMittal restera «purement technique» en attendant que le groupe public IMETAL n'annonce, d'ici à décembre prochain, la dénomination de la nouvelle entreprise sidérurgique dont l'Algérie détiendra la totalité des parts.
Cette reprise des parts du partenaire indien s'inscrit dans le cadre «d'un schéma d'accord pour la restructuration de l'actionnariat des 3 sociétés ArcelorMittal Algérie, ArcelorMittal Pipes and Tubes Algeria et ArcelorMittal Tébessa», a indiqué le ministère de l'Industrie et des Mines. Une restructuration qui «s'inscrit dans le cadre de la volonté du gouvernement algérien d'assurer la promotion et le développement de l'industrie sidérurgique nationale et de contribuer positivement à son objectif de promouvoir l'autosuffisance en acier», explique un communiqué du département de M. Bouchouareb.
ASSISTANCE TECHNIQUE
En outre, ArcelorMittal va poursuivre son assistance technique pour réussir le plan de développement du complexe d'El-Hadjar. Les parties visent à finaliser cet accord dans les prochaines semaines, indique le communiqué qui précise que cet accord vient renforcer le plan de développement des trois plateformes industrielles: complexe El-Hadjar, la tuberie et l'exploitation minière à Tébessa et leur pérennité sur le long terme. «Nous sommes satisfaits de cet accord conclu avec le gouvernement algérien avec qui nous entretenons d'excellents rapports de collaboration. Cet accord permet à ArcelorMittal Algérie, ArcelorMittal Pipes and Tubes Algeria et ArcelorMittal Tebessa de jouer un rôle-clé dans le développement de l'industrie sidérurgique et minière. Nous sommes heureux de pouvoir soutenir le gouvernement algérien à réaliser ce plan dans l'intérêt de la société et du pays», a déclaré Davinder Chugh, membre de la direction générale du Groupe ArcelorMittal et directeur Monde ACIS.
Pour sa part, le ministre de l'Industrie et des Mines, M. Abdeslam Bouchouareb, a affirmé, à cette occasion, que «cet accord permettra à la partie algérienne d'avoir le contrôle total des 3 sociétés AMA, AMPTA et AMT. Ce qui facilitera la prise de décision et la mobilisation des moyens, notamment financiers, pour assurer le succès de l'opération de revamping des installations industrielles et leur redémarrage dans de bonnes conditions».
Selon le ministre, cet accord permettra également «de stabiliser le climat social au niveau de ces 3 sociétés, pour améliorer leur rentabilité et préserver les emplois».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.