Erdogan : l'Algérie, un élément de stabilité et de paix dans la région    Liverpool fonce sur Fabian Ruiz    Le ministre émirati des Affaires étrangères en visite lundi à Alger    Un nouveau site électronique pour la DG des Douanes algériennes    Handball / CAN-2020: l'Algérie bat l'Angola (32-27) et prend la 3e place    Coronavirus: le ministère de la Santé appelle à l'impératif respect des mesures préventives    MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur reçu par le président de la République    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Le dossier de Karim Tabbou transféré en correctionnel    Une bactérie dans le camembert Tassili    MOUVEMENT DANS LES CORPS DES WALIS : Le président Tebboune procède à un nouveau changement    ASPHYXIEE AU MONOXYDE DE CARBONE : Une femme décède à Beni Messous    Les entretiens Tebboune-Erdogan élargis aux membres des deux délégations    Une réplique d'une magnitude de 3,3 enregistrée à Jijel (CRAAG)    Accidents de la circulation: 9 morts et 46 blessés en 24 heures    Une agence nationale du numérique pour la fin du semestre en cours    Pour une conférence nationale indépendante    Première apparition publique de Lyes Fakhfakh    Les forces gouvernementales se rapprochent d'un objectif-clé    Le bilan du raid contre une base américaine en Irak s'alourdit    Irak : le pouvoir déterminé à mater la révolution    La Banque Casher de la souffrance !    Les actes qui "tuent" les promesses    Nabil Alloune et Ilyas Lahouazi devant le procureur aujourd'hui    L'USMA manquait d'armurerie !    Les hirako-sceptiques et le moral du peuple    Déception des uns, réticences des autres…    La production en hausse, les pénuries subsistent    Alliés pour tuer le progrès !    Les meilleures plantes pour purifier et désenflammer le côlon    La Fémis accueillera un cinéaste algérien pour son université d'été    "Les Algériens ignorent pour la plupart l'histoire de leur pays"    Des ahmadis convoqués par la justice    Le dégoût de l'Europe    Ligue 2 (16e j): le WA Tlemecen rejoint l'O. Médéa en tête du classement    En bref    Assemblée Générale Extraordinaire du COA : Les cinq membres «exclus» remplacés    Les procès de l'année 2019 sans aucun effet    Transfert : Benzia en négociation avec Dijon    26e opération de relogement : La première étape a concerné plus de 200 familles    Il fera escale les 18 et 19 février prochain: Le salon itinérant de l'étudiant s'internationalise    Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme: Près de 1.500 nouveaux cas de cancer en 2019     Suscitant une polémique franco-française: Macron compare la guerre d'Algérie à la shoah    Zetchi réitére sa confiance envers Belmadi    Un document relatant les ères historiques successives    Interland de Google apprend aux enfants à repérer les fake news    Microsoft propose un mash-up Minecraft Toy Story    Comme l'ombre d'un doute…    Le rendez-vous de toutes les surprises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie Poste: Du nouveau pour le mandat électronique
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 04 - 07 - 2016

Algérie Poste vient de lancer un nouveau service de mandat électronique afin d'améliorer ses prestations en matière de monétique.
Un document interne d'Algérie poste relatif aux modalités d'émission et de paiement des mandats électroniques, daté du 26 juin 2016 et signé par le DG de l'entreprise M. Abdenaceur Sayah, dont nous détenons une copie, indique que cette procédure a pour but de définir les modalités de traitement du mandat électronique de bout-en-bout, autrement dit, l'ensemble des processus y afférent, à savoir l'émission, le paiement, la mise en dépôt et l'archivage ainsi que les services annexes tels que les réclamations, les délais de garde, la validité et la prescription. Selon le même document, le nouveau service sera appliqué dans tous les établissements postaux reliés au réseau informatique et raccordés au système central.
La nouvelle procédure stipule plusieurs formules de mandats électroniques tel que le mandat électronique «cash-cash» qui permet le transfert en numéraire entre expéditeur et bénéficiaire, et le mandat électronique « compte-cash », qui est un transfert de fonds d'un compte courant postal et paiement en numéraire au bénéficiaire.
Algérie poste a chargé les directeurs des unités postales de wilayas, les directeurs des centres financiers et les chefs d'établissements pour la mise en œuvre de ce nouveau service qui aura comme somme maximale 15 mille DA seulement et une taxe de 55 DA. Il y a quelques jours, le DG d'Algérie poste a fait savoir en ce sens que pour l'exercice 2015, quelque 3 milliards de DA avaient été alloués par l'Etat pour la modernisation de cette entreprise pour qu'elle soit au diapason du progrès. En terme de résultats financiers, M. Sayah reconnait qu'entre 2010 à 2014, son entreprise avait connu un exercice déficitaire, avec une moyenne de 2 milliards de DA par année (sauf 2012, un excédent de 900 millions de DA). Il précise, cependant, qu'en 2015, Algérie poste était passée à un exercice excédentaire «assez conséquent», soulignant qu'«on a remonté la pente, grâce aux efforts de l'ensemble des travailleurs d'AP». Dans ce sillage,
M. Sayah assure qu'Algérie Poste a renforcé son réseau informatique, puisque plus de 2.000 bureaux de poste ont été dotés de clés Mobilis 3G, en cas de coupure d'Internet (ADSL) ou de perturbation, et que 272 bureaux étaient reliés à la liaison satellite pour les régions éloignées qui n'ont pas le téléphone.
A noter que l'année 2015 a été particulièrement bénéfique pour Algérie poste qui a fait un bénéfice de 7,8 milliards de DA.
L'entreprise peut par ailleurs faire beaucoup mieux si elle adopte un meilleur management notamment dans les bureaux de poste de l'intérieur du pays où certains employés n'en font qu'à leur tête à cause de l'absence de contrôle de la hiérarchie qui se complait souvent à garder l'œil uniquement sur les bureaux de poste des grandes métropoles.
Dans certaines régions reculées du pays les bureaux de poste ne sont même pas ouverts aux heures fixées par la réglementation. Ces bureaux, en plus d'une gestion archaïque, ne disposent très souvent même pas de liquidité pour répondre aux besoins des clients.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.