Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    Hasna El Becharia en concert à Alger    Montréal aux couleurs algériennes    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    De nombreux anciens ministres et walis concernés    La production agricole compromise à Relizane    L'Université d'Oran 1 signe plusieurs conventions    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Serport annonce ses grands projets    Sur fond de tension    Le Targui    À tout jamais…    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    Masques de beauté naturels    Tarte aux poires    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    En bref…    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    Tiaret: Sit-in des travailleurs de l'usine de montage Hyundai    Union africaine-Sahara Occidental: Alger rappelle son ambassadeur en Côte d'Ivoire    Abdelmadjid Tebboune: Rien à reprocher au Hirak    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    Conflit LFP - Clubs de Ligue 2: Encore une mascarade !    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    Le PNC suspend sa grève    Ronaldo adoube Mbappé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira: Le diabète et l'insuffisance rénale
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 11 - 2016

C'est le constat du professeur Hamouche spécialiste en néphrologie qui a eu à intervenir sur le thème «Rein et diabète», lors du déroulement de la 6e édition des journées médicochirurgicales qui vient de s'achever. Organisées par la Société algérienne des médecins généralistes (SAMG) et l'Etablissement public hospitalier (EPH) de Bouira, au niveau de la salle des conférences de la bibliothèque principale, ces journées médicochirurgicales ont vu la participation de toute une pléiade de spécialistes en médecine et professeurs émérites venus de plusieurs wilayas du pays, selon les animateurs. Succédant au professeur Mustapha Benabadji, chef de service néphrologie au CHU de Beni Messous qui a eu à apporter sa contribution antérieure de par sa grande expérience, le professeur Hamouche, en s'étalant sur le thème du «Rein normal et ses pathologies», a directement témoigné que «l'insuffisant rénal nécessite beaucoup d'attention parce que quand l'affection du diabète atteint le malade à ses débuts, le rein est tout à fait sain. Et quand ce dernier est soumis à une fonction trop chargée, c'est-à-dire travaille trop, il s'épuise et grossit en provoquant des résistances vasculaires». «Le malade va de médecin en médecin, alors que sa maladie se développe sans qu'il se rende compte de son évolution à force d'être ballotté dans cet engrenage d'être envoyé d'un médecin à un autre. Vous savez, l'insuffisance rénale et le diabète sont des maladies silencieuses et les insuffisants rénaux ont certes besoin de tous les avis des spécialistes. Malencontreusement, comme la coordination manque et la médecine de famille est quasi inexistante, c'est le patient qui en pâtit en conséquence», a fini par admettre le professeur Hamouche. Dans le domaine de la cardiologie, d'autres spécialistes ont collaboré pour s'étendre sur des fonds assez importants quoique très techniques, c'est-à-dire «le syndrome coronarien aigu et les douleurs thoraciques», animés par les docteurs Djerroud et Aouragh. Sur la rhumatologie qui a porté sur deux thèmes, «L'intérêt du densitomètre dans l'ostéoporose» et «La polyarthrite rhumatoïde débutante», c'est le spécialiste en rhumatologie, le docteur Amer Louafi, qui en a assuré leur présentation, en se prêtant inévitablement aux questions soulevées par les médecins généralistes qui étaient présents et comme paraissant animés par l'actualisation de nouvelles données dans ce domaine de la médecine, profitaient de cette opportunité pour s'informer. Après tout, l'objectif de cette sixième journée médicochirurgicale étant de «mettre en relief la médecine générale, par les échanges de points de vue, le renforcement des liens de confraternité et la mise à jour des connaissances», selon un membre de la Société algérienne des médecins généralistes.
Par ailleurs, la présence des laboratoires Pfizer, Dar Al Dawa, Mérinal et Astellas, avec leurs stands, pour faire la promotion de leurs différentes gammes de nouveaux médicaments, a été également très remarquée.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.