Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Les électeurs ivoiriens attendus samedi aux urnes pour élire leur président    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    L'Algérie condamne l'acte terroriste ayant ciblé un lieu de culte à Nice en France    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    Bayern Munich: Flick envoie un message à Alaba    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ambassadeur US: Les relations entre les Etats-Unis et l'Algérie «sont prometteuses»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 01 - 2018

Le nouvel ambassadeur des Etats-Unis, en Algérie, John Desrocher a prononcé, lundi, son premier discours à l'Institut Diplomatique et des Relations Internationales (IDRI), dans lequel il a affirmé «que les relations bilatérales entre les Etats-Unis et l'Algérie sont prometteuses».
Selon l'ambassadeur US, le «potentiel» des relations entre les deux pays repose sur l'approfondissement des «liens économiques et commerciaux», et «faire progresser notre lutte commune contre le terrorisme et l'extrémisme, en soutenant des solutions politiques pour les conflits en Libye et au Mali, et en renforçant la société civile et la gouvernance démocratique». Après un «bref aperçu des deux cents premières années de relations bilatérales», M. John Desrocher s'est longuement attardé sur «la manière dont ces relations pourraient évoluer», en particulier «pour renforcer, encore, ce partenariat important et dynamique».
Au programme de ces relations : «renforcer notre coopération bilatérale en matière de sécurité pour lutter contre le terrorisme et promouvoir la stabilité régionale», «développer le commerce bilatéral et l'investissement», et «travailler avec nos partenaires algériens pour favoriser les liens entre les deux peuples et le dialogue sur des sujets couvrant l'ensemble de notre relation», et «également élargir nos relations dans les domaines culturels et éducatifs».
Sur la coopération, en matière de sécurité et de la lutte antiterroriste, l'ambassadeur des Etats-Unis à Alger a rappelé que les gouvernements des deux pays «tiennent des dialogues stratégiques bilatéraux et des dialogues militaires conjoints de façon régulière». «Nous continuons à apprendre de l'expérience et de l'expertise que l'Algérie a acquise, en payant un lourd tribut, dans sa propre lutte contre le terrorisme. Nous travaillons, en étroite collaboration, pour soutenir le processus politique mené par l'ONU sur la Libye», a-t-il déclaré, saluant «les efforts déployés par l'Algérie, à la tête du comité de suivi de l'Accord d'Alger de 2015, pour promouvoir une solution politique au Mali». «Je me suis rendu à Bamako en novembre dernier et j'ai rencontré plusieurs de nos partenaires maliens et diplomates algériens. Nous reconnaissons le rôle important que joue l'Algérie, dans la promotion de la stabilité au Mali et dans la région du Sahel», a-t-il ajouté.
Au-delà des efforts sécuritaires
«Mais nos relations bilatérales vont au-delà des efforts sécuritaires et de stabilisation régionale», a affirmé M. John Desrocher. «L'Algérie a une opportunité importante de poursuivre la diversification économique, de promouvoir la croissance du secteur privé et d'attirer les investissements étrangers», dit-il, assurant que l'ambassade des Etats-Unis à Alger «facilite, également, un large éventail de programmes de coopération bilatérale qui ne cessent de croître et qui renforcent nos liens sécuritaires, économiques, de gouvernances, éducatives et culturelles».
A propos du «nouveau modèle économique» adopté par l'Algérie «pour développer et diversifier ses industries nationales», l'ambassadeur affirme que «le gouvernement américain applaudit les efforts déployés» et assure que son pays veut s'associer «à ce processus».
«En janvier dernier, le Département du Trésor a envoyé un conseiller technique, en Algérie, pour fournir des conseils sur la gestion efficace de la dette et le développement du marché de la dette intérieure. En avril, nos gouvernements ont organisé la dernière réunion annuelle du Conseil de l'Accord-cadre sur le Commerce et l'Investissement afin d'identifier les moyens de renforcer les liens économiques en réduisant les obstacles au commerce et à l'investissement», a-t-il rappelé, affirmant que «le secteur privé américain s'intéresse également, beaucoup, à l'Algérie». Il en veut pour preuve, la signature, en avril dernier, par «GE Power» d'un «contrat de services avec la société algérienne Sonelgaz, d'une valeur de 3,3 milliards de dollars, pour fournir des mises à niveau et des services à long terme, à 10 usines de gaz à travers le pays» et la sélection d'une «filiale de Honeywell International» pour «fournir des services d'ingénierie et de démarrage pour l'expansion de la raffinerie de Skikda». «Nous espérons continuer à faciliter ce type d'investissement dans votre pays, qui aident à créer des emplois pour les Algériens et les Américains», a-t-il dit.
Concernant le secteur de l'Energie, M. Desrocher estime que «l'Algérie reste l'un des principaux producteurs régionaux de pétrole et de gaz», «classée 10ème en termes de réserves mondiales de gaz et 16ème pour les réserves de pétrole». «Vu l'expertise considérable des Etats-Unis, dans le secteur de l'Energie, j'encouragerai les entreprises américaines à travailler en partenariat avec des entreprises algériennes pour développer ce secteur», a-t-il ajouté.
Soutien aux réformes pour consacrer les libertés fondamentales
A propos des réformes constitutionnelles adoptées par l'Algérie, depuis 2016, pour «renforcer le système politique algérien, consacrer les libertés fondamentales et promouvoir la société civile», il estime qu'elles «renforcent le tissu démocratique et social de l'Algérie» et sont des «facteurs clés» de sa «prospérité» et de sa «stabilité». «Notre message est clair: nous sommes aux côtés de l'Algérie alors que vous continuez sur cette voie», a-t-il assuré.
«J'ai apprécié mes rencontres avec les membres d'une société civile vibrante, en Algérie, et je suis impressionné par leur énergie et le grand nombre de personnes qui travaillent dans le domaine des droits de l'Homme, la société civile et d'autres organisations non gouvernementales en Algérie» et «en ma qualité d'ambassadeur, je vais, également, donner la priorité à l'expansion des relations, entre nos deux sociétés, à travers de nouveaux échanges universitaires et entre nos deux peuples». En matière d'échanges culturels et scientifiques, il rappelle que «l'ambassade des Etats-Unis offre différentes opportunités aux étudiants et aux chercheurs universitaires pour visiter notre pays».
«Par exemple, nous offrons des bourses pour étudier aux Etats-Unis, à travers le programme ‘Fulbright'. Nous offrons, également, des opportunités pour les jeunes professionnels de rencontrer et d'apprendre de leurs homologues américains, à travers le Programme international ‘Visitors Leadership'. Pour ceux qui ont besoin d'aide pour apprendre l'anglais, nous soutenons, également, l'apprentissage de la langue anglaise pour les étudiants dans tout le pays».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.