«Nous avons déjà collecté plus de signatures qu'en 2014»    Qu'est-ce qui fait courir Djaballah ?    Les 4 samedis    Deux pavillons pour 280 exposants    Les investisseurs déçus    Forte mobilisation, tension mais sans incidents    Macky Sall face à une concurrence allégée    Un millier d'écoles fermées en raison des menaces    La sélection algérienne en stage à Souidania    Atlético, l'inaltérable bloc    Autorisation    Echec des négociations avec la tutelle    Docteur Abdellah Fenni, Doctorat h. c. en Hypnothérapie, Praticien en techniques de libération des émotions, au Soirmagazine :    Ni gym ni régime : quelques gestes pour mincir à la paresseuse !    Le fonds documentaire de Djemaâ Djoghlal et Amar Nagadi remis aux bénéficiaires    Grande affluence à l'exposition de photos de la presse mondiale de 2018    Candidat unique ? La bonne blague !    Mostaganem : Le ministre satisfait de la production agricole    Salon du tourisme à Oran : Air Algérie accorde des réductions de 55% sur ses tarifs    Culture : Nadia Belarbi, une écrivaine talentueuse    Aïn Tagouraït (Tipasa) : La mainmise des réseaux maffieux sur la wilaya    Edition Chihab : La guerre d'Algérie dans le roman français    Bouteflika demain à Genève pour un contrôle médical    Tiaret: Deux officiers tués dans le crash d'un avion militaire    Ligue des champions d'Afrique : Al-Ismaïly - CSC aujourd'hui à 17 h 00: Le Chabab confiant malgré les obstacles    Otages de fausses promesses    USM El Harrach - RC Kouba reporté à mardi    Trois médailles, dont une en or pour l'Algérie    L'Algérie éliminée par la France    La viticulture dans la wilaya d'Aïn Témouchent    5 milliards de dinars pour la viabilisation du nouveau pôle urbain d'Ighzer Azarif    Contrôle de la qualité alimentaire dans les établissements scolaires à Relizane    Préavis d'un mouvement de contestation    Un enseignant en retraite tue sa fille de 17 ans    Al-Assad affirme que la guerre n'est pas terminée et que son pays se battra jusqu'au bout    Messahel met en exergue les cinq piliers de la politique algérienne    De l'aventurisme ou l'illusion d'une «révolution»    Manifestation pacifique    Situation financière difficile mais non insurmontable, partenariat public-privé et indispensables réformes    Redonner à «Radio des Oasis» son ancien lustre    Colloque international Abdelhamid Benhadouga    Pour une valorisation des pratiques innovantes dans le processus d'enseignement    La CAF rejette le recours de la FAF    Erdogan chercherait à "recréer l'Empire ottoman"    Le Conseil constitutionnel rappelle les conditions    13 communes d'Alger seront touchées    Plus de 11.000 infractions en 2018    Tayeb Belaiz prète serment    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Intempéries: Un mort, des routes coupées et des effondrements
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 04 - 2018

  Depuis vendredi aux environs de 17h et jusqu'à hier après-midi, la pluie n'a cessé de tomber sur les wilayas du centre et de l'Est, une pluie fine par moment et plutôt drue en certains endroits.
Le cumul enregistré a dépassé de loin celui annoncé et les habitants affirment qu'ils n'ont pas vu pareille persistance des pluies depuis très longtemps. Tous affirment aussi que ces pluies sont bénéfiques aussi bien pour les barrages et la reconstitution de la nappe que pour l'agriculture. Mais les malfaçons, le manque d'entretien des routes et des réseaux, la construction dans les lits d'oueds et bien d'autres causes ont fait que ces pluies bénéfiques ont causé d'importants dégâts.
A Blida, dès le début des intempéries, la Protection civile de cette wilaya a mis en place une cellule de crise afin de suivre et de diriger les interventions des différentes unités à partir de la direction de wilaya. Elle a aussi mis en état d'alerte tout son potentiel humain et matériel afin d'intervenir rapidement et éviter ainsi des pertes humaines ou matérielles, alors que la cellule de communication informe en temps réel les médias de tout évènement. Dans ce cadre, nous apprenons que la route nationale n°1 reliant Chiffa à Médéa est complètement coupée à la circulation pour cause de montée des eaux de l'oued Chiffa et d'éboulements constatés à Hamdania et aux entrées des tunnels. La RN 1 est aussi coupée à la circulation sur son tronçon reliant Boufarik-Sidi Aïd-Tessala El Merdja ainsi que le CW n°14 reliant Haouch El Kahla à Ouled Slama. Le CW 111 reliant Bouinan à Chébli est aussi coupé au niveau du centre Béni Chouif ainsi que l'évitement Bouarfa-cité Driouche. Outre ces routes coupées à la circulation, le pont sur la RN 4 entre Oued El Alleug et Mouzaïa a été emporté par les eaux en furie de l'oued qu'il enjambe. La Protection civile a aussi enregistré la destruction de quatre habitations précaires construites sur le lit de l'oued Sidi El Kébir alors que d'autres habitations précaires situées sur les berges de l'oued courent le même danger. Un glissement de terrain a eu lieu à Haï Hamalite dans la commune de Blida alors qu'un arbre est tombé sur une habitation causant des fissures à ses murs. Outre cela, il a été enregistré des inondations à l'intérieur de plusieurs structures de l'éducation, de la jeunesse et des remontées de cours d'eau à Bouinan, Chébli et Meftah. Dans cette dernière ville, le transformateur principal d'électricité situé à El Borg a été inondé, privant d'électricité durant plusieurs heures plusieurs villes qu'il dessert, comme L'Arba, Meftah, Khémis El Khechna et Rouiba. Les unités dépendant des entreprises Eterkib et Inerga à Boufarik ont aussi connu des inondations. La Protection civile ne cesse de procéder au pompage des eaux pour dégager les routes et les rouvrir à la circulation automobile. A Médéa, les éléments de la Protection civile ont repêché le corps d'un enfant âgé de neuf ans emporté par les eaux en crue d'un oued. Par ailleurs, les coupures d'électricité qui ont duré de longues heures ont empêché les boulangers de produire le pain en temps voulu, ce qui a occasionné de longues chaînes devant les boulangeries possédant un groupe électrogène. Hier à midi, les écoliers couraient d'une boulangerie à une autre pour essayer de se procurer quelques baguettes de pain.
Infiltration d'eau et murs fissurés
Dans la wilaya de Batna, les ruissellements dus aux fortes pluies et la grêle, du samedi après-midi, se sont infiltrés à nombre de maisons et ont occasionné des dommages à certains axes routiers, a constaté l'APS. Ces précipitations d'environ 50 mm ont provoqué, en l'espace d'une heure, l'obstruction partielle des regards du réseau d'assainissement et les ruissellements des eaux ont causé des infiltrations, notamment dans les cités basses dont Kéchida, Zmala, Bouakal, Parc-à-forage et la route de Tazoult, selon le chargé de la communication à la Protection civile, Takieddine Benaziz. Les dégâts relevés ont été des fissures sur les murs de certaines habitations, l'effondrement de toits de certains autres et endommagement de certains biens publics à cause des infiltrations d'eau. De son côté, le chef du service exploitation et entretien du réseau routier à la direction des travaux publics, Abdelkarim Belkacem, a indiqué que les écoulements d'eau et l'amassement des grêlons ont endommagé les lisières de certaines routes nationales et chemins de wilaya dont la RN 3 jusqu'aux limites de la wilaya d'Oum El Bouaghi et la RN 87 vers Khenchela et causé un glissement de terrain à hauteur d'ouvrage d'art sur la RN 28 à la sortie de la commune de Tilato. Des dommages ont été également occasionnés au chemin de wilaya 165 reliant la RN 3 à la commune de Boumia, au CW 26 entre la commune de Fesdis jusqu'aux limites administratives de la wilaya d'Oum El Bouaghi et aux voies de contournement de la ville de Batna.
Des habitations inondées
Dans la wilaya de Tissemsilt, les fortes précipitations qui se sont abattues, samedi soir, sur la partie nord-est de la wilaya, ont inondé plusieurs habitations dans la ville de Theniet El Had. Des infiltrations d'eau ont été enregistrées au niveau de plusieurs habitations dans le quartier «El Hakem» qui compte des habitations précaires et à la résidence «350 logements», outre l'accumulation de grandes quantités d'eau sur les routes urbaines de la ville, précise-t-on de même source.
Les agents de l'unité secondaire de la Protection civile de la daïra de Bordj Emir Abdelkader ont hébergé, dans une tente appropriée, une famille nomade composée de 7 personnes, après que les pluies ont submergé leur tente, selon les mêmes services.
Des vols déroutés
Certains vols d'Air Algérie, qui devaient atterrir samedi à l'aéroport d'Alger et de Béjaïa, ont été déroutés vers Oran en raison de mauvaises conditions météorologiques, avait indiqué Air Algérie. Au total, 4 vols (3 vols internationaux en provenance de la France et un quatrième domestique reliant Alger à Djanet) ont été déroutés samedi vers d'autres aéroports du pays en raison de mauvaises conditions météorologiques, a indiqué à l'APS la responsable de la communication d'Air Algérie, Mounia Bertouche. Il s'agit des vols internationaux AH 1003 reliant Paris à Alger, le vol AH 1023 Marseille-Alger qui ont été déroutés vers l'aéroport d'Oran, et le vol Marseille-Béjaïa qui a dû atterrir à l'aéroport d'Alger, ainsi que le vol domestique Alger-Djanet dérouté vers l'aéroport de Tamanrasset, précise la même source. Ainsi, les deux (2) vols reliant Alger à El Oued et Hassi Messaoud, programmés dans la matinée du samedi, ont été annulés, a signalé la même responsable. Selon la même source, tous les passagers des vols à destination d'Alger déroutés vers l'aéroport d'Oran ont pu regagner la capitale dans l'après-midi du samedi à bord des appareils d'Air Algérie. Pour les passagers du vol Marseille-Béjaïa dérouté vers Alger, la compagnie Air Algérie a mobilisé des bus afin d'assurer leur transport vers leur destination initiale (Béjaïa) vu la que «les conditions météorologiques qui persistent toujours» ne permettront pas la mise en place d'un vol spécial, a indiqué la même source.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.