Déconfinement: la reprise des activités économiques scindée en deux phases à partir du 7 juin    Manifestations aux Etats-Unis : une neuvième soirée plus calme,Trump critiqué pour sa gestion de la crise    L'Alliance libre européenne appelle le Maroc et l'UE à mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le Care critique les choix du gouvernement    Les travaux s'éternisent    Vers un intérimaire à la tête du MPA    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tébessa: Une bijouterie cambriolée, 7 et 20 ans de prison pour les accusés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 05 - 2018

  Le tribunal criminel près la cour de justice de Tébessa vient de rendre son verdict concernant une affaire d'association de malfaiteurs, cambriolage par effraction et recel d'objets volés. L'affaire de vol spectaculaire d'une bijouterie sise au centre-ville de Tébessa.
Un cambriolage bien préparé par ses auteurs. Le moment venu d'entrer en action, deux des mis en cause faisaient le guet en haut du fameux monument archéologique l'arc de triomphe Caracalla, pendant que d'autres procédèrent au défoncement du mur de la bijouterie, pour s'emparer d'une quantité de bijoux équivalant à quelque 30 millions de dinars (3 milliards de centimes). Peu après leur forfait, les cambrioleurs se dirigèrent au propriétaire d'une autre bijouterie voisine, en lui proposant l'achat de leur butin dérobé, sauf que celui-ci déclina leur offre, faute de ne pouvoir réunir l'argent pour effectuer la transaction. Ceux-ci quittèrent aussitôt la boutique et demandèrent à leur complice de garder les bijoux avec lui, en attendant de dénicher un acquéreur.
Surprise, ce dernier, le receleur marié à une tunisienne quitta précipitamment le territoire national pour se rendre en Libye et avec lui les bijoux. A ce moment-là, un autre des voleurs se rendit chez la victime de la bijouterie dévalisée pour l'informer du vol qu'il venait de commettre lui et ses comparses.
Les forces de police intervinrent à leur tour pour arrêter les cambrioleurs dénoncés par l'un d'eux. Le jour du procès, chacun voulait sauver sa tête et tous accusèrent les deux fuyards. Le juge présidant la séance, avec un certain doigté, mena les débats afin de définir le rôle de chacun dans ce cambriolage.
A l'exemple du second bijoutier en le questionnant «pourquoi aviez-vous refusé l'achat des bijoux ?», l'accusé répondit «parce que j'avais des doutes sur l'origine des bijoux, alors j'ai trouvé ce prétexte de l'argent». Et le magistrat l'apostropha de nouveau «vous auriez pu contacter les services de sécurité, du moment que vous aviez su que les bijoux étaient le butin d'un vol et que la bijouterie cambriolée n'était pas loin de la vôtre» après les délibérations, deux prévenus ont écopé de 20 ans de prison par contumace, en absence des accusés se trouvant en état de fuite.
Trois autres accusés dont le bijoutier ont été condamnés à 7 ans de prison ferme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.