Des hirakistes d'Oran condamnés à une amende avec sursis    8 ans de prison requis contre un activiste    Le journaliste Saïd Boudour placé sous mandat de dépôt    Trois brèches à colmater    6000 milliards de dinars dans la nature    Les mises en garde du ministère    Comment faire du numérique un levier économique    Journée de vulgarisation à Relizane    Algérie Télécom à El Tarf : Les clients toujours insatisfaits    Marasme social à Souk Ahras : Chômage, droits bafoués et grogne syndicale    Le principal opposant retire sa candidature    Une quinzaine d'associations contre la normalisation avec Israël    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Une exposition plurielle sur l'Algérie à Marseille    Des associations s'opposent au contrôle d'identité au faciès    La parabole fraternelle de Robert Namia    4 décès et 163 nouveaux cas    FAF : Le BF valide la formule de la coupe de la Ligue    CAN-U17 : Les Algériens rallieront le Maroc samedi prochain    Ligue des champions d'Afrique : Franck Dumas revient sur la débâcle du Chabab    Les flammes de la passion    L' éternelle blessure    Le confinement partiel prorogé dans 19 wilayas    Les instructions de Tebboune    Un gang spécialisé dans le vol de câbles en cuivre démantelé    Du gaz naturel pour 1200 familles    «Le rapport Stora a été mal compris»    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    "Les œuvres inachevées sont celles qui aboutissent le mieux"    Aïn Témouchent : Concours de photo : le niveau s'améliore    Exposition de peinture de l'artiste Hakim Tounsi à la villa Abdellatif à Alger : De la magie et de l'émotion à profusion    32e anniversaire de la disparition de Dda Lmulud : L'apport de Mammeri à la préservation de la poésie populaire    Nécessité d'intensifier l'activité culturelle dans toutes les communes du pays    Fekri Benchenane : Le corps du youtubeur retrouvé sans vie    Bouira - Monoxyde de carbone : 4 personnes secourues    L'étude de près de 50.000 demandes de logement se poursuit: Plus de 16.000 dossiers étudiés et 5.129 rejetés par les commissions    MCO - Licence professionnelle: Les supporters retiennent leur souffle    WA Tlemcen: Un état d'esprit à préserver    Du verbiage et des actes    Le discours officiel à l'épreuve    Sarkozy condamné à 3 ans de prison pour corruption    Accord de libre-échange UE/Maroc: La Cour de justice de l'UE examine le recours du Polisario    Ce nuage rouge sang entre l'Algérie et la France    Tiaret: Le théâtre s'éveille    Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le ministre italien de l'Intérieur prochainement à Alger: Les harraga au centre des discussions ?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 05 - 08 - 2018

  Le très controversé ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a annoncé sur son compte Twitter son intention de se rendre, prochainement, en Algérie, Tunisie et au Maroc. Sans pour autant préciser la date de son voyage ni l'ordre du jour, il est aisé de deviner le contenu des dossiers bilatéraux à traiter dont la très épineuse question de l'immigration clandestine. Un cheval de bataille de la coalition entre la Ligue et le Mouvement 5 Etoiles, au pouvoir en Italie depuis mai dernier, dont le programme commun, hostile à l'immigration, prévoit l'expulsion de 500.000 personnes en cinq ans et la fermeture des frontières aux migrants.
Les harraga algériens font depuis quelque temps l'actualité en Italie et particulièrement dans la région de Sardaigne avec la montée au créneau des politiques issus du parti de Berlusconi, Forza Italia. La semaine dernière, l'ancien président de la région, en poste de 2009 à 2014, Ugo Cappellacci, a interpellé le gouvernement pour intervenir dans le dossier des harraga après une énième arrivée, sur la côte sud de la Sardaigne, de 35 immigrants clandestins d'Algérie. «Les débarquements d'immigrants illégaux sur l'axe Algérie-Sardaigne sont une urgence nationale», déclare l'homme appelant à «une intervention décisive du gouvernement». Cappellacci a également critiqué la gestion du gouvernement alors dirigé par le parti démocrate, indiquant que durant ces années «les arrivées n'ont pas diminué, mais elles ont doublé». Evoquant un danger sur la sécurité nationale, il a aussi demandé à ce que les départs des harraga soient stoppés «immédiatement» en renforçant les accords conclus avec l'Algérie et en rendant effectif le rapatriement des immigrés illégaux.
Pour rappel, l'Algérie et l'Italie sont liées par un accord de réadmission depuis 2000. Une question, d'ailleurs, déjà abordée par son successeur à la tête de la région de la Sardaigne, Francesco Pigliaru, qui était sorti de sa réserve pour adresser une lettre urgente à Marco Minniti, alors ministre de l'Intérieur, lui réclamant des mesures concrètes pour rapatrier tous les migrants clandestins algériens.
Rappelons que la dernière visite d'un ministre italien de l'Intérieur remonte à septembre dernier. Marco Minniti avait déclaré, dans un entretien paru sur El Watan, que les deux pays partageaient la «nécessité d'affronter les causes profondes du phénomène des migrations avec une approche respectueuse des droits de l'homme fondamentaux, mais très claire sur la dimension politique qui ne peut faire abstraction d'une forte co-responsabilisation internationale». A une question sur la gestion du phénomène de l'immigration clandestine, le ministre italien a indiqué que l'Algérie «représente pour nous une référence particulièrement importante de par sa capacité de contrôle de frontière mais aussi pour avoir su accueillir un nombre important de réfugiés», ajoutant que l'Algérie était également «touchée par les activités de la criminalité transnationale qui exploite les itinéraires migratoires de l'Afrique subsaharienne». Concernant la coopération entre les deux pays en matière de lutte contre le terrorisme, dont il sera certainement question lors de la visite de Salvini, Minniti l'a qualifiée d' «excellente», précisant que l'expérience algérienne dans ce domaine était «précieuse».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.