Salah Goudjil confirmé    Les avocats obtiennent gain de cause    «La pensée libre» à la barre    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Une "menace à la sécurité nationale", selon Hanoune    "Je veux une République sans haine"    Ould Kaddour dans le collimateur    Un site hautement sécurisé    Signature d'une convention pour la promotion des PME    Mohamed Bazoum Président    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Benchaïra indisponible pour une semaine    Le Mouloudia ne fait plus le poids    Un clasico sans âme    Les flammes de la passion    L' éternelle blessure    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément    Les dossiers de réhabilitation de 32 sites historiques à l'étude    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Ligue 2 - Groupe Ouest: Le CR Témouchent sur sa lancée    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Sans diagnostic point de remède !    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Création du syndicat maghrébin des journalistes : L'exclusion des professionnels sahraouis dénoncée    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ain El Turck: Démolition d'une dizaine de constructions illicites à Cap Falcon
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 10 - 2018

  En application des directives du wali d'Oran, concernant la lutte contre les constructions illicites, une opération de démolition, menée par les services de la commune d'Ain El Turck, a ciblé une dizaine de constructions illicites nouvellement érigées dans la localité côtière de La Madrague à mi-chemin du village de Cap Falcon. Un dispositif de la gendarmerie nationale a été déployé autour des lieux pour parer à toute éventualité, lors de cette opération qui s'est, finalement, déroulée sans aucun incident majeur.
Selon des sources proches de ce dossier, le wali a exhorté, quelques semaines auparavant, lors d'un conclave, les 26 maires de la wilaya d'Oran à veiller à ce qu'aucune construction et/ou extension illicites ne soit, dorénavant, érigée. Le chef de l'Exécutif a insisté sur le fait que, désormais, les présidents des APC seront les premiers responsables de la perpétration de cette transgression. Il importe de noter, dans ce volet, que le phénomène de la bidonvilisation des plages de la contrée d'Aïn El Turck a pris une ampleur presque incontrôlable, ces dernières années. Ce déplorable état de fait a, allègrement, contribué, au fil des jours, à la disparition quasi-totale de grandes superficies de sable.
Des riverains des localités côtières, situées sur le territoire de la municipalité d'Aïn El Turck, ont, plus d'une fois, exprimé leur vive désapprobation contre l'insidieuse invasion de la bidonvilisation des plages. Nos interlocuteurs ont dénoncé «l'apparition, du jour au lendemain, de masures, qui auraient été construites à la hâte nuitamment».
Notons, qu'à la veille de l'ouverture de la saison estivale, une opération de démolition de masures et autres baraques, faisant office d'habitations, proposées à la location ou à la vente, et/ou de locaux commerciaux, construites illicitement, a été menées par les services de l'APC. Il y a lieu de signaler que l'ironie du sort veut que se soit la zone d'extension touristique, ZET, englobant le village de Cap Falcon, la localité de La Madrague et le lieu-dit ‘Pain de Sucre', qui est la plus touchée par la bidonvilisation et ce, avec l'installation de plusieurs regroupements de masures hideuses, qui enlaidissent le paysage. Le même lamentable constat est relevé dans les prestigieuses localités de Paradis-plage et de Claire-fontaine où un immense bidonville est répertorié et ne cesse de s'étendre, au fil des jours. A Beau-Séjour c'est, carrément, un alignement d'une dizaine de masures répugnantes qui trônent hideusement depuis des années sur le sable, à proximité du rivage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.