Le FLN part en favori    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Bouchareb ne va pas durer longtemps    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    La revanche des riches    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Défaitisme    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Le manque de réussite a été fatal aux Usmistes    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    Le FLN favorisé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour la fréquence élevée d'effets secondaires: Retrait définitif de deux traitements anti-cancéreux
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 11 - 2018

  Deux traitements utilisés dans le traitement des cancers, «le Docetaxel» une substance chimio-thérapeutique qui est employée pour traiter plusieurs types de cancer et la «Capécitabine» ont été définitivement retirés du marché de médicaments algérien.
C'est ce qui a été confirmé auprès du président de la société algérienne de formation et de recherche en oncologie (SAFRO), le Pr Adda Bounedjar, en précisant que la décision de retrait a été ordonnée par le centre de pharmacovigilance après des analyses et contrôle de la qualité des deux produits cités. Un contrôle rigoureux qui a pris six mois, après les doléances des chefs de service ayant relevé une forte fréquence d'effets secondaires de ces deux traitements, importés depuis deux ans de l'Inde. Des effets secondaires plus importants que ceux mentionnés dans le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP).
Adda Bounadjar a affirmé qu'heureusement les princeps de ces deux médicaments sont disponibles en rassurant que ces deux médicaments ont été vite remplacés par les autorités sanitaires, écartant ainsi toute pénurie en la matière.
A noter enfin que la Safro a décidé de programmer un Workshop en 2019, portant sur la formation des médecins oncologues par les experts du centre de pharmacovigilance, notamment sur comment peut-on déclarer les effets secondaires d'un traitement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.