Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Brédéah, Bouyakour, El Hachem et Misserghine: Près de 350 constructions illicites démolies depuis le début de l'année
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 04 - 12 - 2018

A l'instar des autres daïra de la wilaya d'Oran, celle de Boutlélis mène depuis plus d'une année une lutte implacable contre les constructions illicites, notamment celles érigées sur les terres agricoles. Les services de daïra sillonnent l'ensemble des communes et des localités pour parer à toute tentative de constructions illicites. Des instructions ont été données par le wali d'Oran pour lancer les opérations de démolition sur-le-champ. Ces dernières années, des centaines d'hectares de terres agricoles et de foncier forestier ont été détournées de leur vocation agricole à Oran. Face à ce phénomène dangereux qui commence à se généraliser, les riverains se sont tous mobilisés pour interpeller les pouvoirs publics suite au béton qui ronge leurs régions rurales. Ainsi, depuis le début de l'année en cours près de 350 constructions illicites dont des constructions inachevées, des extensions illicites entre autres, ont été démolies dans la daïra de Boutlélis en collaboration avec les services de l'ordre, a-t-on appris de sources proches de la daïra. La campagne s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le phénomène de détournement des terres agricoles. Ces constructions démolies, sont situées dans des terrains agricoles et autres domaines publics à Bredeah, Bouyakour, El Hachem, Misserghine et dans la commune d'Ain El Kerma, suite au recensement des habitation illicites qui a été effectué auparavant. Le wali d'Oran avait insisté, à plusieurs reprises, sur plus de rigueur dans l'application des lois contre toute forme d'agression sur les terres agricoles et le domaine public ou forestier. Les nombreuses sorties du wali d'Oran, depuis son installation à la tête de la wilaya, lui ont permis d'avoir un large aperçu de la prolifération des constructions illicites sur les terres agricoles et sur le domaine forestier. «Ces constructions» sont vendues et revendues, d'autres louées, une vraie mafia s'est érigée qui gangrène la vie sociale. La wilaya d'Oran est déterminée à combattre ce fléau et ne ménage aucun effort pour mettre à la disposition des citoyens des logements décents. Elle conseille à plus de prudence pour éviter de tomber dans le piège des escrocs qui usent de subterfuges pour soutirer l'argent à leurs victimes. Dans ce cadre, plusieurs opérations de démolition de constructions illicites ont été organisées dans plusieurs communes. En effet, suite aux dernières opérations de relogement, le nombre d'habitation illicites a explosé. A ce titre, la wilaya d'Oran informe les citoyens qu'elle détient un recensement de tous ces sites ainsi que de leurs habitants, lesquels seront seuls pris en considération lors des relogements. Les services de la wilaya avaient averti à maintes reprises que ces derniers risquent de se voir délogés même par la force publique si besoin est et d'être poursuivis en justice. Cet avertissement vise également toute personne qui intervient dans les tentatives de construction de nouvelles habitations illicites pensant que les pouvoirs publics sont occupés par les relogements en cours.
Les services de la wilaya disposent de toutes les données vérifiées et complètes sur les occupants des sites précaires devant être touchés par les prochains relogements. Les constructions illicites constituent un véritable casse-tête pour les autorités locales, qui sont dans l'obligation d'être vigilantes en permanence pour déjouer toute tentative de construction et/ou d'extension illicite. Suite à la prolifération des habitations illicites sur les terres agricoles, toutes les communes de la wilaya ont été instruites pour les recenser avant d'entamer les opérations de démolition. Des mises en demeure seront adressées à tous les contrevenants pour quitter les lieux avant l'intervention de la force publique.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.