Le Président Tebboune entame lundi une visite de travail en République arabe d'Egypte    Les sociétés algériennes ont des opportunités prometteuses dans le marché africain et du Sénégal    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Foot, force et démocratie    Les avocats prônent la prudence    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Plus de 20 000 interventions effectuées par la Direction du commerce en 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vaccination contre la grippe saisonnière: 40.000 doses supplémentaires de vaccin pour la wilaya
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 05 - 01 - 2019

Après le lancement de la première phase de vaccination contre la grippe saisonnière le 15 octobre dernier à travers les services d'épidémiologie et de médecine préventive (SEMEP) des établissements publics de santé de proximité (EPSP) et qui a touché quelque 58.000 citoyens malades chroniques et personnes âgées, une seconde phase a été lancée.
En effet, compte tenu de l'affluence des citoyens à se faire vacciner, et l'épuisement des stocks de vaccin dans la majorité des points de vaccination, la wilaya d'Oran a bénéficié d'un quota supplémentaire de 40.000 doses pour faire face a la forte demande. L'opération se poursuivra jusqu'au mois de mars et la vaccination des sujets à risque sera assurée gratuitement à travers l'ensemble des structures de soins dites de proximité.
La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a été lancée au niveau de 54 polycliniques et 115 salles de soins de la wilaya d'Oran. Pour la réussite totale de l'opération, toutes les dispositions ont été prises par les responsables du secteur de la santé. Outre la disponibilité des doses de vaccins, 143 médecins et 184 paramédicaux sont mobilisés à travers les structures sanitaires de proximité pour mener à bien cette opération de vaccination au profit des malades chroniques.
La direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière de la wilaya d'Oran avait mis, dans un premier temps, à la disposition de la population d'Oran plus de 60.000 doses de vaccin antigrippal pour la saison 2018-2019. « Dans le cadre de la campagne de lutte contre la grippe saisonnière, la wilaya d'Oran dispose de 60.000 doses de vaccin antigrippal à répartir sur les polycliniques et les établissements publics de santé de proximité (EPSP).
Un autre quota de 20.000 doses de vaccins sera aussi attribué à Oran en cas de besoins », avait indiqué un responsable du secteur à Oran, avant le lancement de la campagne. La vaccination est préconisée pour les personnes vulnérables exposées aux complications de la grippe saisonnière dont les personnes âgées de 65 ans et plus, les malades chroniques souffrant de maladies cardiovasculaires, de maladies respiratoires aiguës, du diabète, de l'obésité ou d'insuffisance rénale ainsi que pour les femmes enceintes.
Cette opération a été accompagnée d'un nombre d'actions de sensibilisation autour des sujets les plus exposés au risque de contracter la grippe, en particulier ceux souffrant d'un déficit immunitaire.
La campagne d'information et de sensibilisation avait touché les populations concernées par cette opération, notamment les personnes âgées et les malades chroniques.
La grippe est une infection respiratoire aiguë due au virus grippal ou virus influenza.
Souvent considérée comme bénigne, son évolution peut être compliquée en raison d'une virulence particulière du virus ou à cause de la fragilité des personnes affectées, d'où la nécessité de renforcer la prévention. Face à une affection qui peut être à l'origine d'un décès, les citoyens doivent prendre leurs précautions en se vaccinant.
Durant la saison 2017/2018 une vingtaine de cas de décès, causés par le sous-type H1N1 de la grippe saisonnière, ont été recensés à l'échelle nationale, essentiellement au Centre et à l'Est du pays. Ces décès ont été causés par le sous-type de la grippe saisonnière, le H1N1, et figurent parmi les 190 cas «sévères» ayant nécessité une hospitalisation. Les analyses épidémiologiques ont révélé que toutes les personnes décédées n'étaient pas «vaccinées», d'où l'impératif de la prévention. Le vaccin demeure la meilleure parade contre cette maladie. La vaccination est une opération bénéfique sur le plan économique car elle diminue la facture de la prise en charge des malades et l'absentéisme dû aux épidémies qui surviennent chaque année. Un vaccin coûte 470 dinars. La prise en charge d'une personne malade peut atteindre 3 000 DA en cas de complications.
La grippe peut provoquer des complications chez les personnes vulnérables. Il s'agit le plus souvent de pneumopathies. Il y a lieu de rappeler l'épisode de la grippe espagnole de 1918 qui avait fait 20 millions de morts pour démontrer que cette maladie n'est pas à pendre à la légère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.