2e Séminaire régional pour les parlements africains: la délégation du Conseil de la nation souligne à Djibouti l'engagement de l'Algérie à développer les différents secteurs    Conférence africaine des start-up: adoption d'une feuille de route africaine constitutive de la coopération continentale    Les recettes de la fiscalité pétrolière représentent 41% du total des recettes budgétaire prévues pour 2023    Secousse tellurique de magnitude 4 degrés dans la wilaya de Blida    La "Tenue traditionnelle féminine de l'Est algérien", bientôt proposée pour l'inscription au patrimoine de l'humanité    De COP en COP !    Abderrahmane Hadef, économiste: L'Algérie a les atouts pour devenir un pays émergent    Ligue 1 (13ème journée): Deux derbies et un classico à l'affiche    Le chemin est encore long    Violences: Appel à protéger l'école    Tamanrasset: Trois morts dans une collision    Lutte contre les intoxications alimentaires: La commission d'hygiène communale d'Oran sévit    DGSN: Un réseau ciblant les enfants sur les réseaux sociaux démantelé    «Samahna si l'Hadj» !    La Libye invite les sociétés étrangères à reprendre exploration et production    Le Général d'Armée Chanegriha reçoit le Coordinateur américain du Conseil de Sécurité nationale, pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord    Le Qatar impressionne le monde    La Seleçao en mode Samba    Radioscopie d'un club détourné    Le FFS, un parti-rempart    Les leçons d'une opération    Propositions pour le nouveau Code de la commune    Un litige qui dure depuis 5 ans    Les élèves grelottent    L'incontournable numérisation    Le budget primitif en constante régression    L'Afrique se réunit à Oran    La communauté internationale salue l'accord de sortie de crise au Soudan    Un concert euphorique    Formation à l'improvisation théâtrale    L'humanité tragique au cœur du cinéma    Coronavirus: 9 nouveaux cas et aucun décès    Nécessité d'impliquer les startups dans le domaine du tri et du recyclage des déchets    L'Algérie nouvelle sous la conduite du Président Tebboune: une expérience pionnière de démocratie    Maroc: manifestations contre les arrestations des opposants et la détérioration des conditions sociales    Annaba: début jeudi des journées nationales du monodrame    Décès de l'ancien président de la LFP Mahfoud Kerbadj    L'Algérie condamne "fermement" le massacre perpétré en RD Congo    Tebboune reçoit les chefs des délégations    Soudan: la communauté internationale salue l'accord de sortie de crise    Ligue 1 Mobilis (13e J) : USMA-CRB à l'affiche, la JSK en quête de confirmation    11e Fica, le film "De nos frères blessés" présenté au public    Ligue 2 - ASM Oran: Les raisons d'un échec programmé    Algérie-Chine: Le partenariat stratégique global renforcé    Sari-Ali Hikmet au «Le Quotidien d'Oran»: «Chaque cheminant vers Dieu a son propre chemin»    «Je suis conscient des aspirations du peuple»    Cour constitutionnelle: «De grands pouvoirs et une soupape de sécurité pour l'Etat de droit»    Algérie-Jordanie: Des accords et des mémorandums d'entente signés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vaccination contre la grippe saisonnière: 40.000 doses supplémentaires de vaccin pour la wilaya
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 05 - 01 - 2019

Après le lancement de la première phase de vaccination contre la grippe saisonnière le 15 octobre dernier à travers les services d'épidémiologie et de médecine préventive (SEMEP) des établissements publics de santé de proximité (EPSP) et qui a touché quelque 58.000 citoyens malades chroniques et personnes âgées, une seconde phase a été lancée.
En effet, compte tenu de l'affluence des citoyens à se faire vacciner, et l'épuisement des stocks de vaccin dans la majorité des points de vaccination, la wilaya d'Oran a bénéficié d'un quota supplémentaire de 40.000 doses pour faire face a la forte demande. L'opération se poursuivra jusqu'au mois de mars et la vaccination des sujets à risque sera assurée gratuitement à travers l'ensemble des structures de soins dites de proximité.
La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a été lancée au niveau de 54 polycliniques et 115 salles de soins de la wilaya d'Oran. Pour la réussite totale de l'opération, toutes les dispositions ont été prises par les responsables du secteur de la santé. Outre la disponibilité des doses de vaccins, 143 médecins et 184 paramédicaux sont mobilisés à travers les structures sanitaires de proximité pour mener à bien cette opération de vaccination au profit des malades chroniques.
La direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière de la wilaya d'Oran avait mis, dans un premier temps, à la disposition de la population d'Oran plus de 60.000 doses de vaccin antigrippal pour la saison 2018-2019. « Dans le cadre de la campagne de lutte contre la grippe saisonnière, la wilaya d'Oran dispose de 60.000 doses de vaccin antigrippal à répartir sur les polycliniques et les établissements publics de santé de proximité (EPSP).
Un autre quota de 20.000 doses de vaccins sera aussi attribué à Oran en cas de besoins », avait indiqué un responsable du secteur à Oran, avant le lancement de la campagne. La vaccination est préconisée pour les personnes vulnérables exposées aux complications de la grippe saisonnière dont les personnes âgées de 65 ans et plus, les malades chroniques souffrant de maladies cardiovasculaires, de maladies respiratoires aiguës, du diabète, de l'obésité ou d'insuffisance rénale ainsi que pour les femmes enceintes.
Cette opération a été accompagnée d'un nombre d'actions de sensibilisation autour des sujets les plus exposés au risque de contracter la grippe, en particulier ceux souffrant d'un déficit immunitaire.
La campagne d'information et de sensibilisation avait touché les populations concernées par cette opération, notamment les personnes âgées et les malades chroniques.
La grippe est une infection respiratoire aiguë due au virus grippal ou virus influenza.
Souvent considérée comme bénigne, son évolution peut être compliquée en raison d'une virulence particulière du virus ou à cause de la fragilité des personnes affectées, d'où la nécessité de renforcer la prévention. Face à une affection qui peut être à l'origine d'un décès, les citoyens doivent prendre leurs précautions en se vaccinant.
Durant la saison 2017/2018 une vingtaine de cas de décès, causés par le sous-type H1N1 de la grippe saisonnière, ont été recensés à l'échelle nationale, essentiellement au Centre et à l'Est du pays. Ces décès ont été causés par le sous-type de la grippe saisonnière, le H1N1, et figurent parmi les 190 cas «sévères» ayant nécessité une hospitalisation. Les analyses épidémiologiques ont révélé que toutes les personnes décédées n'étaient pas «vaccinées», d'où l'impératif de la prévention. Le vaccin demeure la meilleure parade contre cette maladie. La vaccination est une opération bénéfique sur le plan économique car elle diminue la facture de la prise en charge des malades et l'absentéisme dû aux épidémies qui surviennent chaque année. Un vaccin coûte 470 dinars. La prise en charge d'une personne malade peut atteindre 3 000 DA en cas de complications.
La grippe peut provoquer des complications chez les personnes vulnérables. Il s'agit le plus souvent de pneumopathies. Il y a lieu de rappeler l'épisode de la grippe espagnole de 1918 qui avait fait 20 millions de morts pour démontrer que cette maladie n'est pas à pendre à la légère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.