Les condoléances de la CAF pour Pape Diouf    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    Le confinement partiel étendu à quatre wilayas    Algérie : procès d'un système militaire.    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    Covid-19: le groupe public "Getex" compte se lancer dans la confection des masques de protection    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Prime exceptionnelle pour les personnels de la santé publique    ORAN : Le bilan du Coronavirus grimpe à 44 cas et un décès    EDUCATION NATIONALE : Prolongation des vacances scolaires du printemps    Lancement de fabrication de bavettes au niveau des centres de formation professionnels de Médéa    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    Naftal réaffirme le maintien de l'ouverture des stations-service et la disponibilité du carburant    Pandémie COVID-19 et devenir du football algérien    Il n'y a personne à la barre du navire    L'heure est plus que jamais à la sérénité, à la lucidité, à la mobilisation…..    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    RSF : "C'est une atteinte aux droits fondamentaux et une mise en danger"    L'autre visage des Ultras du MCO    Milan AC : Sans Maldini et Boban, Ibrahimovic veut partir    Une trentaine de boulangeries ont fermé leurs portes à Oran    Les clarifications du P-DG de Cevital    Rapprochement entre les USA et la Russie pour amortir la crise    Le jour où Bouteflika a capitulé    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    Premières condamnations de spéculateurs    Ce que préconise Touring de Belgique pour les conducteurs    Le wali de Mascara contrôlé positif    "La Maison indigène" revisitée par Leon Claro    Confit libyen : Une mission militaire de l'UE pour contrôler l'embargo sur les armes    Syrie : Troubles dans une prison des détenus de Daesch    ASO Chlef : Une aide de 3 mds accordée par l'ECDE    Tchad : Offensive militaire contre Boko Haram    Bethioua: Plus de 91quintaux de farine saisis dans un garage    Mostaganem: Trois corps repêchés et 13 haraga secourus    Sous la pandémie couve le nouveau monde    NOS RIZIERES PLETHORIQUES    Jeux méditerranéens 2021: Les JM d'Oran officiellement reportés à 2022    Covid-19 : Rapatriement des Algériens bloqués en Turquie dans deux ou trois jours    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    Ouverture d'un compte courant postal de solidarité pour les dons    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Lancement des premières journées virtuelles du court métrage    TV-6 de l'EPTV récupère des journalistes de Dzair TV    Une exposition virtuelle en temps de confinement    LES VIES LIEES    Et si le passé parlait ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après Ghediri et en attendant les autres pour avril 2019: Benflis annonce sa candidature
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 01 - 2019

Ali Benflis a annoncé son intention de se porter candidat à l'élection présidentielle prévue le 18 avril prochain.
Le président de Talaie El Hourriyet a indiqué, dans un communiqué laconique rendu public, hier, avoir adressé au ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire «une lettre annonçant mon intention de constituer un dossier de candidature à l'élection à la présidence de la République». Mettant les formes à son annonce, l'ancien chef du gouvernement et double candidat à El Mouradia en 2004 et 2014 a précisé, toutefois, que sa participation «sera tranchée lors d'une prochaine session du comité central du parti, conformément aux statuts du parti et au règlement intérieur du comité central».
Connaissant le poids de l'homme, on peut d'ores et déjà présager d'un soutien partisan unanime à sa candidature. Alors que les observateurs restaient convaincus que la décision de Benflis de se présenter ou non à cette présidentielle est liée étroitement à l'intention de Bouteflika de briguer un cinquième mandat, cette annonce convoque plusieurs lectures. Ou l'ancien SG du FLN est dans le secret et sait que l'actuel chef de l'Etat ne se représenterait pas ou il a reçu des garanties sur une élection propre, lui qui en 2014 n'avait pas hésité à qualifier le scrutin de «viol de la souveraineté». Il avait déclaré que «c'est une élection où l'argent sale coulait à flots. C'est une escroquerie à vaste échelle, un recul sans précédent de la liberté dans mon pays».
Benflis n'est pas le premier à annoncer sa candidature puisque, vingt-quatre heures plus tôt, le général-major à la retraite, Ali Ghediri, s'est déclaré candidat à la candidature au lendemain de la convocation du corps électoral. Après avoir occupé de nombreuses fonctions dans l'armée, Ghediri a été promu général en 2000 avant de prendre sa retraite en 2015. Après ses déclarations publiques sur le rôle de l'institution militaire dans le jeu politique à l'approche de l'élection présidentielle, il s'était fait vertement rappelé à l'ordre par Ahmed Gaïd Salah, chef d'état-major de l'ANP et vice-ministre de la Défense nationale. Dans sa déclaration, il a notamment écrit avoir «décidé de relever le défi en me portant candidat à l'élection présidentielle d'avril 2019» appelant à «l'adhésion et l'implication du peuple». Pour lui, «la rupture s'impose à nous, si nous voulons aller de l'avant».
Pour sa part, Abderrazak Makri, le président du MSP, sa candidature ne fait pas de doute du moment que la formation islamiste semble partante pour le scrutin présidentiel. Le parti appelle en effet ses militants et ses structures à la mobilisation en vue de présenter un candidat à ce rendez-vous. A ce propos, le MSP a tenu une réunion de son bureau exécutif qui a appelé les militants à entamer la collecte des signatures pour une éventuelle candidature à la présidentielle du 18 avril. Pourtant, la présence de Soltani qui a affiché son intention de se porter candidat pourrait brouiller les cartes même s'il ne s'est pas officiellement déclaré. Dans tous les cas de figure, le MSP devra se prononcer à l'issue de la réunion sur sa participation à l'élection présidentielle, les 25 et 26 janvier prochains.
Le PT attend également sa réunion organique pour décider de sa stratégie. Sa secrétaire générale a réuni, samedi dernier, les cadres de la wilaya du Centre, annonçant que la position du PT, concernant l'élection présidentielle, sera abordée lors de la réunion du bureau politique prévue la semaine prochaine. Par ailleurs, et dans une déclaration publiée sur sa page Facebook, l'activiste Rachid Nekkaz n'a pas caché sa volonté d'être le seul candidat à représenter l'opposition. Le candidat, qui s'est déplacé personnellement au ministère de l'Intérieur pour retirer les formulaires d'inscription pour les candidatures, semble navré du retard de délivrance desdits documents. Dans une vidéo postée samedi dernier, il demande au Conseil constitutionnel deux jours de plus car «les délais ne sont pas respectés». D'autres personnalités politiques ont fait connaître leurs intentions de se porter candidats, notamment Fethi Gherras, du MDS et Abdelaziz Belaid, du Front El Moustakbal, présent dans la course à El Mouradia en 2014.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.