Lutte contre la corruption et la récupération de l'argent pillé    Un lourd fardeau pour les nouveaux magistrats    Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Réception fin 2019 des projets annexes du barrage Ouarkis    Lutte contre la corruption et faire de l'Algérie un pays émergent    Près de 2 millions de déplacés rentrent chez eux depuis 2015    Judo : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Delort buteur, Abeid signe ses débuts avec Nantes    Le match contre ses détracteurs    Une jeune femme électrocutée à Béni Dergoune    20 AOUT 1956, LE CONGRES DE LA SOUMMAM : Le tournant décisif    Le documentaire Tideles projeté en avant-première    Anime un concert à Alger    VISA POUR LA FRANCE : Changement des délais de traitement des demandes    COMMERCE : Retour de l'importation des véhicules de moins de 3 ans    SALAIRES NON PAYES : Le Groupe Tahkout apporte des précisions    AFFAIRE AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : Le directeur et 3 chefs de services sous contrôle judiciaire    Farida Benyahia, nouvelle présidente du Conseil d'Etat    Les Algériens de France tiennent à la transition    Infernal !    Paul Put contre-attaque    Azzedine Mihoubi en terrain hostile à Béjaïa    De plus en plus d'étudiants algériens dans les universités allemandes    Gratuité de transport pour 720 handicapés    Le corps d'un baigneur retrouvé sur une plage près de Ouréah    Rencontre internationale sur la douleur chronique prochainement à Oran    Le ministère de l'Intérieur suspend ses activités à Aden    Moscou accuse Washington d'y avoir alloué des fonds    Pékin reproche à l'UE de vouloir s'ingérer dans ses affaires    La mer artistique de Mohammed Bakli    Cheba Farida priée de quitter la scène illico presto    Hassen Ferhani doublement primé au Festival de Locarno    Une marche pour réclamer le retour aux principes de la Soummam    Le rôle de l'armée dans la vie politique en Algérie en question    MCO: Premier pari gagné de Chérif El Ouazzani    CRB - NCM, aujourd'hui à 21h00: Tout pour une 1re victoire    Tlemcen : 400 hectares de forêt ravagés par le feu    Guerre des pétroliers : Gibraltar rejette la demande américaine de retenir le Grace 1 iranien    Jeux Africains : La sauteuse Arar accréditée à Rabat    Embouteillages monstres aux accès de la capitale Les retraités de l'ANP empêchés d'atteindre Alger    Karim Younes: Le Panel «ne parle pas au nom peuple, du hirak ou du pouvoir»    Tébessa: L'OPGI, les loyers impayés et le reste    Skikda, El Tarf: L'eau continue de susciter des protestations    Déficit commercial, régulation de l'importation Echec sur toute la ligne    CR Belouizdad: Un problème d'efficacité à régler au plus vite    Une guerre contre l'Iran provoquerait l'effondrement du monde unipolaire    Célébration de la journée de création de la SADC : Sabri Boukadoum appelle les pays membres à renforcer la politique de solidarité en Afrique    Les migrants toujours bloqués à lampédusa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après Ghediri et en attendant les autres pour avril 2019: Benflis annonce sa candidature
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 01 - 2019

Ali Benflis a annoncé son intention de se porter candidat à l'élection présidentielle prévue le 18 avril prochain.
Le président de Talaie El Hourriyet a indiqué, dans un communiqué laconique rendu public, hier, avoir adressé au ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire «une lettre annonçant mon intention de constituer un dossier de candidature à l'élection à la présidence de la République». Mettant les formes à son annonce, l'ancien chef du gouvernement et double candidat à El Mouradia en 2004 et 2014 a précisé, toutefois, que sa participation «sera tranchée lors d'une prochaine session du comité central du parti, conformément aux statuts du parti et au règlement intérieur du comité central».
Connaissant le poids de l'homme, on peut d'ores et déjà présager d'un soutien partisan unanime à sa candidature. Alors que les observateurs restaient convaincus que la décision de Benflis de se présenter ou non à cette présidentielle est liée étroitement à l'intention de Bouteflika de briguer un cinquième mandat, cette annonce convoque plusieurs lectures. Ou l'ancien SG du FLN est dans le secret et sait que l'actuel chef de l'Etat ne se représenterait pas ou il a reçu des garanties sur une élection propre, lui qui en 2014 n'avait pas hésité à qualifier le scrutin de «viol de la souveraineté». Il avait déclaré que «c'est une élection où l'argent sale coulait à flots. C'est une escroquerie à vaste échelle, un recul sans précédent de la liberté dans mon pays».
Benflis n'est pas le premier à annoncer sa candidature puisque, vingt-quatre heures plus tôt, le général-major à la retraite, Ali Ghediri, s'est déclaré candidat à la candidature au lendemain de la convocation du corps électoral. Après avoir occupé de nombreuses fonctions dans l'armée, Ghediri a été promu général en 2000 avant de prendre sa retraite en 2015. Après ses déclarations publiques sur le rôle de l'institution militaire dans le jeu politique à l'approche de l'élection présidentielle, il s'était fait vertement rappelé à l'ordre par Ahmed Gaïd Salah, chef d'état-major de l'ANP et vice-ministre de la Défense nationale. Dans sa déclaration, il a notamment écrit avoir «décidé de relever le défi en me portant candidat à l'élection présidentielle d'avril 2019» appelant à «l'adhésion et l'implication du peuple». Pour lui, «la rupture s'impose à nous, si nous voulons aller de l'avant».
Pour sa part, Abderrazak Makri, le président du MSP, sa candidature ne fait pas de doute du moment que la formation islamiste semble partante pour le scrutin présidentiel. Le parti appelle en effet ses militants et ses structures à la mobilisation en vue de présenter un candidat à ce rendez-vous. A ce propos, le MSP a tenu une réunion de son bureau exécutif qui a appelé les militants à entamer la collecte des signatures pour une éventuelle candidature à la présidentielle du 18 avril. Pourtant, la présence de Soltani qui a affiché son intention de se porter candidat pourrait brouiller les cartes même s'il ne s'est pas officiellement déclaré. Dans tous les cas de figure, le MSP devra se prononcer à l'issue de la réunion sur sa participation à l'élection présidentielle, les 25 et 26 janvier prochains.
Le PT attend également sa réunion organique pour décider de sa stratégie. Sa secrétaire générale a réuni, samedi dernier, les cadres de la wilaya du Centre, annonçant que la position du PT, concernant l'élection présidentielle, sera abordée lors de la réunion du bureau politique prévue la semaine prochaine. Par ailleurs, et dans une déclaration publiée sur sa page Facebook, l'activiste Rachid Nekkaz n'a pas caché sa volonté d'être le seul candidat à représenter l'opposition. Le candidat, qui s'est déplacé personnellement au ministère de l'Intérieur pour retirer les formulaires d'inscription pour les candidatures, semble navré du retard de délivrance desdits documents. Dans une vidéo postée samedi dernier, il demande au Conseil constitutionnel deux jours de plus car «les délais ne sont pas respectés». D'autres personnalités politiques ont fait connaître leurs intentions de se porter candidats, notamment Fethi Gherras, du MDS et Abdelaziz Belaid, du Front El Moustakbal, présent dans la course à El Mouradia en 2014.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.