Ligue 1 (mise à jour) : la JSK domine le MCO (1-0) et remonte sur le podium    Enseignement supérieur: plan d'action relatif à la promotion de l'éthique et de déontologie    Pomme de terre: les chambres froides mises gratuitement à la disposition des agriculteurs    Le Hirak peut-il déjouer le complot contre l'Algérie?    CAN à Laâyoune occupée: l'ANPDSF dénonce "l'instrumentalisation politique du sport"    Augmenter les exportations hors hydrocarbures, l'un des défis majeurs du quinquennat    Hand/CAN-2020-Tour Principal (Gr. MII): Algérie-Cap-Vert (25-23)    MONTAGE AUTOMOBILE :Le président Tebboune s'engage à mettre de l'ordre    MOSTAGANEM : 1ère fête des agrumes les 22 et 23 janvier    PARTI JIL JADID : Soufiane Djilali fustige ‘'des parties fachosphères''    CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA LIBYE A BERLIN : L'Algérie a exprimé sa volonté d'abriter le dialogue libyen    Abdelkader Ouali dans le viseur de la justice    3 oligarques transférés d'El-Harrach vers Koléa    ASPHYXIE PAR MONOXYDE DE CARBONE : Le tueur silencieux fait encore deux morts    EXAMENS DE PROMOTION AUX GRADES D'ENSEIGNANT : Les résultats annoncés    TRANSFERT DE MALADES VERS D'AUTRES HOPITAUX : Le ministère de la santé annonce de nouvelles instructions    Barça : le retour d'Ousmane Dembélé se précise    Les pluies continueront d'affecter l'Ouest du pays jusqu'à mardi matin    AS Monaco : Slimani dans le viseur de Mourinho    L'administration des impôts entame la réflexion    Tebboune : "Il est impératif d'y mettre un terme"    Le premier qui l'ouvre, on le démonte !    WAC-USMA : le Gabonais Otogo-Castane au sifflet    Chay : "Tous les joueurs sont concentrés sur le match du MCO"    Le vrai combat, selon Hassan Nasrallah    Erdogan en visite à Alger    Les mises en garde de Téhéran contre l'AIEA et les Européens    La wilaya d'Alger tarde    Les RN 9 et 12 fermées hier à la circulation    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ou l'échec des idéologies qui confortent les systèmes de pensée anciens    On en sait plus sur Venise grâce à la découverte d'un dessin du XIVe siècle    «Sbitar» des mabouls    Un Sud-Africain en quête de record    Près de 2 000 signatures récoltées en moins de 24 heures    Liberté provisoire pour 20 manifestants    Bladehane préside une réunion de haut niveau du CSA pour la paix et la réconciliation au Mali    Baisse de la demande, chute du pouvoir d'achat et désorganisation des circuits de distribution : L'activité commerciale en récession    Le Président Tebboune s'entretient à Berlin avec son homologue français    Handball : L'Algérie termine en tête du groupe D    Bouira: Incendie dans un local commercial    Hadj 2020-2021: Les délais d'inscription prolongés au 1er février    USM Bel-Abbès: Les joueurs sont entrés en stage bloqué    12 morts et 59 blessés dans un accident de bus: Nouvelle hécatombe à El Oued    LES DIVORCES ET LE LABEL SOCIAL    Le pays prêt à transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem    Alarmant !    "La belle au bois dormant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouyahia à ses militants: Il faut rendre crédible le processus de transition proposé par Bouteflika
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 03 - 2019

Prenant à contre-pied autant ses détracteurs que ses partisans, notamment au sein des partis de l'alliance présidentielle, le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a expliqué dimanche dans une lettre à ses militants qu'il faut «répondre dans les meilleurs délais aux revendications» des Algériens, qui manifestent depuis le 22 février pour le départ du système actuel de gouvernance, ainsi que contre une prolongation du 4e mandat que s'est octroyée le président Bouteflika. Et, dans le même temps, il a prévenu les militants du RND qu'ils doivent travailler pour convaincre les Algériens de la «crédibilité» du processus de transition proposé par le président sortant. Dans cette même lettre, il a reconnu que «les circonstances que traverse actuellement notre pays sont préoccupantes, que ce soit à l'échelle de notre famille politique ou en tant que citoyens».
Ahmed Ouyahia, qui a été limogé la semaine dernière de son poste de Premier ministre et remplacé par Noureddine Bedoui, a d'abord salué les «demandes pacifiques» du peuple algérien, avant de préconiser que ces revendications doivent être entendues «dans les plus brefs délais, afin d'éviter à l'Algérie tout dérapage». Il s'agit également, selon Ouyahia, de permettre à l'Algérie «de reprendre son souffle pour poursuivre le processus de développement économique et social». Il affirme également qu'il n'y a «rien de plus cher que de sauver l'Algérie», estimant qu'il n'y a «ni pouvoir ni gouvernement plus chers que l'Algérie». «La situation actuelle nous impose, a-t-il dit, à resserrer nos rangs pour faire dépasser à l'Algérie la crise actuelle, et avec l'intime conviction de faire triompher la raison au profit de l'intérêt commun». Pour autant, il est resté droit dans ses bottes en appelant les militants du RND à prendre part au processus mis en place par le président Bouteflika, c'est-à-dire la poursuite du 4e mandat et la mise en place d'un gouvernement de transition devant organiser une conférence nationale inclusive qui ouvrira la voie à une élection présidentielle et une nouvelle Constitution. «Le RND, au cours de sa participation aux consultations pour la formation d'un gouvernement de transition, va convaincre tout le monde de la nécessité d'accepter toutes les concessions, notamment convaincre les citoyens de la crédibilité du processus de transition démocratique proposé par le président Bouteflika». En plus clair, le processus que défend toujours le SG du RND, en dépit du refus des Algériens d'y adhérer ou de s'y reconnaître, est la tenue d'une conférence nationale, qui doit, en toute souveraineté, procéder à la révision de la Constitution, préparer une nouvelle loi électorale et créer une instance indépendante pour l'organisation de l'élection présidentielle. Ahmed Ouyahia, à travers son message à ses militants, confirme qu'il reste toujours fidèle à la stratégie du président Bouteflika, mais veut en même temps convaincre l'opposition, si ce n'est le peuple algérien, à accepter ce ravalement de façade proposé par le pouvoir pour participer au processus prévu pour contourner l'écueil du 5e mandat. D'autre part, l'intervention de M. Ouyahia tranche avec la position des trois autres partis de la majorité : si au sein du FLN, c'est pratiquement l'implosion, avec des défections en série de cadres et militants du parti, qui ont rejoint la contestation populaire, au sein du MPA de Amara Benyounes et TAJ d'Amar Ghoul, c'est le «black-out» total.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.