Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    [Vidéos] Les manifestants exigent la libération des détenus d'opinion    Alger : Manif matinale face à une marée bleue    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Les compositions probables    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Des noms et des questions    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rejet des déchets et des déblais sur les bas-côtés des routes: Sept camions mis en fourrière à Aïn El Turck
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 06 - 2019

  La lutte contre l'atteinte à l'environnement se poursuit au niveau des communes de la daïra de Ain El Turck, avec la mise en fourrière de sept véhicules pris en flagrant délit de rejet de dechets inertes sur les bas-cotés des routes, a-t-on appris hier auprès de sources proches de l'APC de Ain El Turck.
Le dépôt des déblais provenant des chantiers de constructions et /ou d'aménagement d'habitations continuent à porter atteinte à l'environnement et à enlaidir les paysages de la prestigieuse contrée côtière d'Aïn El Turck. En dépit de l'installation de panneaux d'interdiction par les services concernés, des camions déversent toujours des tonnes de déblais, tôt le matin où durant la nuit, sur les bas-côtés de la route de la corniche supérieure, ainsi que ceux longeant l'axe routier reliant la municipalité de Bousfer à celle d'El Ançor, entre autres. Outre ces axes réputés pour leur grande fréquentation automobile, plusieurs automobilistes ont signalé cette transgression à l'environnement au niveau de l'axe reliant Ain El Turck à Boutlelis, le CW 20. Pour ne pas être pris sur le vif, les transporteurs préfèrent agir de nuit. Sur l'autoroute reliant Ain El Turck aux Andalouses, les services de la commune sont contraints régulièrement de mobiliser un ou deux camions pour sillonner cet axe et procéder à l'enlèvement des déblais. «Malgré l'installation de panneaux à divers endroits, nous constatons régulièrement des rejets de déblais sur les bas-cotés de l'autoroute.
Il s'agit essentiellement de particuliers qui procèdent à des travaux d'aménagement dans leurs villas ou habitations», assure un agent de l'APC de Ain El Turck. Selon le constat établi sur le terrain par Le Quotidien d'Oran, cette transgression est beaucoup plus significative aux abords des regroupements de constructions illicites essaimées à travers cette contrée. L'ex-décharge municipale, située à l'entrée du village de Cap Falcon, qui a été fermée près de quatre auparavant, constitue également le lieu favori pour ces contrevenants. Des montagnes de déblais ainsi qu'un éventail de résidus de matériaux de constructions et même des ordures ménagères s'entassent dans cette décharge qui, ironie du sort, a été choisie après sa fermeture pour la réalisation d'un parc aquatique. Il m'importe de signaler dans cette optique que malgré aussi les mises en demeure notifiées à l'encontre des contrevenants, au niveau des localités essaimées à travers le territoire de la municipalité d'Aïn El Turck, des gravats et autres tas de sable, provenant des aménagements d'habitations notamment, continuent d'obstruer les trottoirs et la voie publique. Ce malheureux état de fait est à l'origine de l'enlaidissement du paysage de ces localités et ce, en plus du danger auquel sont exposés de ce fait les automobilistes, les piétons et plus particulièrement les enfants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.