Azzedine Mihoubi en terrain hostile à Béjaïa    Changements au niveau des cours    Farida Benyahia, nouvelle présidente du Conseil d'Etat    L'ère Bouteflika ou la trahison de serment    Le double jeu du MSP    Création de 65 nouveaux ateliers mobiles de plomberie sanitaire et d'installation de compteurs    Infernal !    Un hackathon organisé à Médéa    Les employés sans salaires dans 31 wilayas    Le ministère de l'Intérieur suspend ses activités à Aden    Moscou accuse Washington d'y avoir alloué des fonds    Pékin reproche à l'UE de vouloir s'ingérer dans ses affaires    Plus de 100 députés veulent que Johnson rappelle le Parlement    La JS Saoura pour réussir ses débuts    Delort buteur, Abeid signe ses débuts avec Nantes    Paul Put contre-attaque    Un footballeur algérien convoité par des clubs israéliens    Le labyrinthe    De plus en plus d'étudiants algériens dans les universités allemandes    Gratuité de transport pour 720 handicapés    Le corps d'un baigneur retrouvé sur une plage près de Ouréah    Rencontre internationale sur la douleur chronique prochainement à Oran    La mer artistique de Mohammed Bakli    Cheba Farida priée de quitter la scène illico presto    Le documentaire Tideles projeté en avant-première à Alger    Deux prix pour Hassen Ferhani    Une marche pour réclamer le retour aux principes de la Soummam    Le rôle de l'armée dans la vie politique en Algérie en question    JSK - USB (2e Journée / aujourd'hui à 21h00) - Addadi: «Il n'y a pas de raison pour ne pas gagner contre l'USB»    En amical: NAHD-WAB, aujourd'hui à 17h: Boufarik pour préparer l'ASO    Tlemcen : 400 hectares de forêt ravagés par le feu    Jeux Africains : La sauteuse Arar accréditée à Rabat    Guerre des pétroliers : Gibraltar rejette la demande américaine de retenir le Grace 1 iranien    Institut Cervantès d'Alger : Projection du long métrage Obaba (2005) de Montxo Armendáriz    Constantine - Enormes degais: Plus de 30 ha ravagés par les flammes    Communiqué - Perturbations du réseau de couverture : Ooredoo rassure ses clients    Déficit commercial, régulation de l'importation Echec sur toute la ligne    Karim Younes: Le Panel «ne parle pas au nom peuple, du hirak ou du pouvoir»    Embouteillages monstres aux accès de la capitale Les retraités de l'ANP empêchés d'atteindre Alger    Le ministre de la Justice en visite à Oran: Installation aujourd'hui du nouveau président de la cour et du procureur général    Tébessa: L'OPGI, les loyers impayés et le reste    Skikda, El Tarf: L'eau continue de susciter des protestations    Changer ou disparaître ?    Métaux précieux : Les Russes vont-ils remplacer leurs épargnes en dollar par l'or ?    Une guerre contre l'Iran provoquerait l'effondrement du monde unipolaire    Célébration de la journée de création de la SADC : Sabri Boukadoum appelle les pays membres à renforcer la politique de solidarité en Afrique    Tension sur le pain    Les migrants toujours bloqués à lampédusa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour le RCD: Une «république exemplaire» ne peut se suffire d'une «justice sélective»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 06 - 2019

Réuni le 14 juin 2019, le secrétariat national du RCD a consacré une partie de son ordre du jour aux «évolutions dans la situation nationale, à la lumière de la dynamique démocratique de la société algérienne, enclenchée depuis le 22 février 2019, pour conquérir ses droits à la citoyenneté».
«Le Secrétariat national du Rassemblement constate que l'exacerbation des règlements de compte dans le sérail algérien est avant tout le corollaire de l'absence de la promotion d'une solution politique démocratique», note le communiqué, rendu public à l'issue de la réunion de vendredi.
Pour le RCD, «les auditions par la justice des membres des exécutifs successifs qui ont sévi sous le règne du chef de l'Etat déchu et les charges graves qui pèsent sur la plupart d'entre eux démontrent que le pays a été longtemps livré à une faune de prédateurs apatrides sans foi ni loi». Estimant aussi que «l'Etat de droit auquel aspire notre peuple» (…) «ne peut être érigé sur l'impunité ou l'amnésie».
Par ailleurs, le RCD «estime que la voie qui mène vers la république exemplaire peut prendre des chemins tortueux mais elle ne peut se suffire d'une justice sélective». «Dans le nouveau contrat social que notre peuple finira par imposer, dans la paix, avec ses partis et ses organisations, l'indépendance effective de la justice constitue le cœur et le moteur du nouvel édifice institutionnel», ajoute le communiqué.
Concernant le «dialogue inclusif» et le «compromis» comme «moyens idoines de résoudre les crises», le RCD estime qu'ils «ne s'opèrent pas sur l'objectif d'édification pérenne d'un Etat de droit». «Par contre, les compromis sur les mécanismes et les délais ne sont pas possibles tant que les libertés publiques sont tributaires des calculs du pouvoir de fait. La libération des détenus d'opinion, la restriction de la détention préventive à la seule nécessité de la manifestation de la vérité, la cessation des interpellations de citoyens anonymes pour le seul fait qu'ils “sont soupçonnés de participer à une marche”, la levée de l'encerclement de la capitale participent de mesures d'apaisements incontournables».
Le Secrétariat national du RCD termine sa communication «en ce 14 juin 2019», en s'inclinant «devant la mémoire des 126 jeunes assassinés par les gendarmes en 2001 dans la région de Kabylie». «Une justice indépendante, forcément soucieuse de restituer sa mémoire au peuple algérien, se doit, en son temps, de convoquer tous les acteurs et les témoins encore vivants de cet épisode douloureux».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.