Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Amar Ghoul placé en détention provisoire à la prison d'El Harrach    L'état de santé de Lakhdar Bouregâa inquiète ses avocats    Sonelgaz recourt à l'emprunt international    «Les pays émergents doivent leur essor au secteur privé producteur de richesses»    Trump accusé de racisme par le Congrès    13 personnalités proposées pour le dialogue    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    «La SPA Soprovi est le seul opérateur agréé dans le montage des véhicules en Algérie»    La France se dote d'un commandement de l'espace    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La campagne lancée à la veille du match de la finale de la CAN    Des personnalités conduiront le processus    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    LE JUSTE MILIEU    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Le calvaire des usagers    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Equipe nationale: Une notable progression est à relever
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 06 - 2019


Tout le monde espérait cette victoire sans trop y croire au vu de la prestation de l'EN face au modeste Burundi il y a quelques jours. Alors, après ce succès face à un adversaire certainement plus difficile à manier que le Burundi, il n'est pas question de faire la fine bouche. Les raisons de cette satisfaction sont simples et compréhensibles. En effet, les Verts ont globalement maitrisé cette rencontre face à des Maliens athlétiques et sans concession, et qui ont été d'ailleurs contraints d'opter pour une tactique défensive, le meilleur «service» qu'ils pouvaient rendre à nos représentants dans ce cas de figure. Face à ce bloc, les coéquipiers de Feghouli ont inscrit trois buts, et tout indique que ce score ne reflète pas fidèlement la physionomie de ce match. Avec plus de réalisme, les Fennecs auraient pu gagner par un score plus large. De fait, il s'agit donc du meilleur constat, avec un secteur offensif où les automatismes commencent à s'installer, surtout avec Belaili, Bounedjah et Mahrez. Or, lorsqu'on connait les potentialités de ces derniers, on ne peut que se réjouir de cette prometteuse complémentarité. Et pourtant, le sociétaire de Manchester City n'est entré qu'à l'heure de jeu, mais il a rapidement étalé sa classe. L'autre grande satisfaction, c'est le précieux apport d'Andy Delort, pourtant lancé dans le bain dans le dernier quart seulement, et a confirmé sa réputation en étant l'auteur du but de la victoire. Pour un joueur «repêché» in extremis, qui était déjà en vacances et qui débarque à Doha en retard par rapport à ses coéquipiers, c'est tout simplement admirable et élogieux. Ayant certainement tiré les enseignements du match face au Burundi, Djamel Belmadi a titularisé trois éléments, à savoir Farès, Abeid et Bennacer, qui ont justifié ce choix. Avec la bonne copie livrée par Guedioura contre le Burundi, le sélectionneur a sous la main à présent plusieurs solutions pour la constitution du milieu. En revanche, du côté de la défense, il est clair qu'il y a encore du boulot et ce n'est malheureusement pas nouveau. Après le manque de concentration relevé face au Burundi, ce compartiment a tendance à paniquer sur les balles arrêtées. Sans être menaçants du fait de la domination algérienne, les Maliens ont tout de même inscrit deux buts, ce qui a d'ailleurs attiré l'attention de Belmadi. En dépit de ce bémol, le coach de l'EN estime que le quatuor défensif est prêt à faire face à ses obligations, d'autant que la polyvalence de Bensebaini constitue un atout très appréciable. Ainsi donc, cette victoire doit être appréciée comme il se doit, sans pour autant tomber dans le piège de l'autosatisfaction. Car elle a été acquise au bout d'une prestation maitrisée par les Verts face à un adversaire solide et dont la similitude de style avec le Sénégal est reconnue par tous les techniciens. Cependant, il faut tout de même reconnaitre que le Sénégal est d'un niveau supérieur que celui du Burundi et possède une expérience emmagasinée lors du Mondial 2018 en Russie. Justement, les Fennecs ne seront opposés à ce rival que lors de la seconde journée et qu'ils affronteront en premier le Kenya, un adversaire en principe à leur portée, mais dont il faudra se méfier. La confiance acquise à la suite de cette victoire contre le Mali sera certes très utile, mais point d'excès dans ce domaine, car le football reste parfois imprévisible dans ce genre de compétitions où la moindre erreur se paie cash. En tant qu'entraineur expérimenté, Belmadi saura mettre en garde ses poulains, désormais rassurés sur au moins deux points importants. Les automatismes commencent à s'installer et à produire leurs effets, tant en attaque qu'au milieu. A l'heure qu'il est, en tenant compte des récents évènements ayant entouré cette préparation, c'est déjà assez appréciable.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.