Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gaïd Salah: «L'Algérie ne possède qu'un seul drapeau»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 06 - 2019

«Des ordres et des instructions stricts ont été donnés aux forces de l'ordre pour une application rigoureuse des lois en vigueur», concernant le port de drapeaux autres que celui national, a affirmé le chef d'état-major de l'ANP lors de son troisième jour de visite à Béchar, siège de la 3ème Région militaire.
Le vice-ministre de la Défense a évoqué « la tentative d'infiltrer les marches », à travers le port « d'autres emblèmes que notre emblème national par une infime minorité ». Il a tenu à rappeler que « l'Algérie ne possède qu'un seul drapeau. Un emblème unique qui représente le symbole de souveraineté de l'Algérie, de son indépendance, de son intégrité territoriale et de son unité populaire ». Pour lui, exhiber d'autres couleurs autres que ceux du drapeau national est une manipulation de « sentiments et émotions du peuple algérien » qu'il juge « inacceptable ». Une question sensible qui avait déjà été abordée, auparavant, par le général de corps d'armée qui a appelé à « préserver l'emblème national », déclarant à son propos que c'est « un drapeau qui ne changera jamais au gré des circonstances et ne s'affectera guère par les changements, un drapeau qui restera éternellement jusqu'au jour du jugement ». Un sujet qui a fait et fait toujours débat obligeant la DGSN à communiquer sur la question.
Dans un communiqué publié en avril dernier, la DGSN avait averti l'opinion publique contre la diffusion, sur les réseaux sociaux, d'un faux communiqué attribué à cette institution mettant en garde les manifestants contre le port de tout emblème autre que le drapeau national pendant les marches populaires, citant, entre autres, l'emblème amazigh. Le faux communiqué prévient également que les forces de l'ordre « procéderont systématiquement à la saisie de tous ces emblèmes à partir de vendredi prochain (19 avril, ndlr), la capitale ». Le faux document frappé du sigle de la DGSN conclut par un appel à rester fidèle au « Vert Rouge Banc, notre unique drapeau ».
Concernant l'aspect économique, Gaïd Salah se veut optimiste affirmant qu'« il n'y aura plus de place à la crise économique ni toute autre crise, une fois que l'Algérie se sera libérée des griffes de la bande, des prédateurs et de ceux qui ont trahi la confiance ». Il ajoute, à ce titre, que « l'élan du développement reprendra avec une cadence plus rapide, une détermination plus forte et des objectifs plus nobles ».
Lors de son 1er jour à la 3ème RM, le général de corps d'armée avait indiqué que la priorité actuelle est d'«accélérer l'élection d'un président de la République». Gaïd Salah a réitéré sa position en insistant sur sa feuille de route qui comprend le passage prioritaire par la présidentielle. S'il évoque des « délais possibles constitutionnellement et acceptables dans le temps», mais aussi des délais qui « ont atteint aujourd'hui leur limite », il tient à rappeler que « trouver ces voies qui mèneraient aux présidentielles ne peut se faire qu'à travers le dialogue dont les résultats pourront satisfaire la majorité du peuple algérien ». Concernant l'actualité judiciaire, le chef d'état-major de l'ANP a souligné la détermination de son institution à continuer d'accompagner les instances de la Justice et de les protéger afin de leur permettre de traiter les affaires de corruption « en déterrant tous les dossiers et en les traitant en toute équité quelles que soient les circonstances, de façon à faire comparaitre, devant la justice, tous les corrompus quels que soit leur fonction ou leur rang social ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.