Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption    L'UE réaffirme sa position de non reconnaissance de la marocanité du Sahara Occidental    La justice libanaise este en justice le représentant de Sonatrach    IMPORTATION DE VEHICULES NEUFS EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie se prononce de nouveau    MULTIPLICATION DES CAS DE CORONAVIRUS A ORAN : Les médecins tirent la sonnette d'alarme    SETIF : Retour au confinement partiel de 13h00 à 05h00    M'sila: nécessité d'accélérer les travaux de la station déminéralisation de Hamam Dhalaa    Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    Laghouat: équipement du laboratoire du nouveau CHU en appareil de dépistage du Covid19    475 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    Startups: le financement participatif bientôt opérationnel    JM Oran-2022: le COJM mobilisera près de 1 milliard de dinars pour l'équipement des sites    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Courrier des lecteurs    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Benhadid réhabilité    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Treize activites acquittés    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    La FAF veut «assainir» le métier    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un projet pour la réhabilitation de la voirie à Haï Derb: 15 immeubles menaçant ruine toujours occupés par des mal-logés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 06 - 2019

  Après le relogement de plus de 1.000 familles du vieux quartier de Haï Derb, une quinzaine d'immeubles et de haouchs sont toujours occupés par des familles qui vivent quotidiennement sous la menace d'un effondrement. Ces familles ont, à maintes reprises, interpellé les autorités locales pour un éventuel relogement. Vidé à presque 90% de ses occupants, le quartier de Derb fera l'objet prochainement d'une opération de réhabilitation, qui touchera en premier lieu la voirie, au niveau des artères qui n'ont pas été touchées par les opérations de relogement et dont les habitations ne présentent pas un danger pour leurs occupants. Selon des sources proches de la wilaya, M. Cherifi Mouloud avait débloqué une première enveloppe de 2 milliards de centimes pour lancer l'opération. La décision a été prise à l'issue d'une sortie du wali au niveau de plusieurs quartiers de la ville. A Haï Derb, le wali d'Oran a constaté la dégradation du réseau de la voirie au niveau de ce quartier populaire, qui fera l'objet d'une grande opération de réaménagement. L'initiative du wali intervient en marge d'une opération de réhabilitation de la voirie urbaine lancée il y a plus de trois mois à travers plusieurs quartiers de la ville. Pour cette opération, une enveloppe budgétaire de 30 milliards de centimes a été débloquée par la wilaya d'Oran. Les travaux ciblent 40 kilomètres de routes urbaines. L'opération est chapeautée par la direction des travaux publics. Des opérations de revêtement sont à chaque occasion (et même sans occasion) programmées. Malheureusement, ces opérations successives de réfection de la voirie à coups de milliards n'arrivent pas à donner les résultats tant espérés et les Oranais se plaignent toujours de l'état dégradé de la chaussée.
Les solutions apportées sont malheureusement provisoires, car à cause des pluies, du froid ou même des grandes chaleurs, c'est le retour à la case départ : les routes retapées la veille redeviennent impraticables le lendemain. Signalons qu'en application des dernières directives du wali d'Oran, les opérations de démolition des habitations désaffectées à travers les quartiers de la ville se poursuivent. Selon des sources proches de l'APC d'Oran, quatre immeubles désaffectés ont été démolis au niveau de la rue Daho Kada et la rue de Wagram, pour éviter leur squat.
Il s'agit d'immeubles qui ont été vidés après le relogement de plus de 500 familles de ce quartier. Nos sources indiquent que ces quatre immeubles font partie d'une dizaine d'habitations programmées à la démolition dans les prochains jours au niveau de ce quartier. Nos interlocuteurs indiquent que le wali d'Oran a instruit l'ensemble des maires pour la poursuite des démolitions pour pouvoir récupérer les assiettes foncières pouvant être retenues pour le lancement de nouveaux programmes de logement. D'ores et déjà, cinq immeubles désaffectés ont été démolis après une première opération de relogement qui a ciblé 300 familles l'année dernière. Les immeubles qui n'ont pas encore été démolis ont été complètement emmurés et les escaliers démolis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.