La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Duel au soleil des Pharaons    Concentration maximale chez les Verts    Les Verts se remettent au travail    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Juventus: De Ligt explique son choix    Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Des noms et des questions    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    Collectif d'avocats : «Les quatre enfants du général Hamel sont libérés, les détenus d'opinion encore sous mandat de dépôt»    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel à «mettre un terme» à la «grave dérive» que vit le FFS
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 06 - 2019

«Les militantes et les militants du FFS savent que seules les élections dans un congrès statutaire, souverain, légitime et démocratique sont à même de procéder à des changements de fonds », indique un communiqué du « Comité d'éthique » du parti.
Le communiqué, signé Ikhlef Bouaichi, ancien député FFS, en appelle à « la conscience de chaque militante et chaque militant afin de mettre un terme à cette grave dérive dont seul le FFS et le combat pour la démocratie sont perdants au profit de la dictature ». « Contrairement aux appels aux divisions, nous appelons au rassemblement de tous les militants. Le pays a besoin d'un FFS uni et fort. L'histoire jugera les actes de chaque militante et militant ».
« Le FFS est un parti rassembleur, de dialogue et de compromis, fondements de la démocratie », affirme également le communiqué qui rappelle que « les divisions ne peuvent être inspirées que de l'intérieur du système totalitaire ».
« Ainsi, nous, membres du comité d'éthique, appelons les militants à resserrer les rangs, à redoubler de vigilance, de continuer à militer pacifiquement au sein des structures légales et légitimes de notre parti et de rassembler nos énergies afin de peser encore plus sur la scène politique nationale ». Le document estime que « depuis 5 mois de mobilisation du peuple pour un changement pacifique et démocratique », le FFS subit « des attaques en règle ». « Cette magnifique révolution nationale avec les mots d'ordre du FFS est le résultat de 56 ans de lutte. Nous savons que le pouvoir n'oubliera jamais le combat sans relâche de notre feu Président Hocine Ait Ahmed avec plusieurs générations de vaillantes militantes et de militants. Etant le porte-voix des couches déshéritées, avant-garde des luttes pour les droits de l'homme, pour les libertés démocratiques et pour l'identité nationale, nous assistons à de terribles représailles de la dictature ».
« Le FFS est un parti rassembleur, de dialogue et de compromis, fondements de la démocratie », conclu le document.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.