L'Algérie condamne l'attaque terroriste contre le convoi du gouverneur de Borno (Nigeria)    PNJ: une démarche fondamentale pour la promotion de la jeunesse et des sports    Rassemblement de protestation des robes noires : Ils réclament le départ du ministre de la Justice    La révision constitutionnelle a consacré la démocratie participative et le rôle de la société civile dans la prise de décision    Premier League : Chelsea arrache un point face à WBA    Coronavirus: 160 nouveaux cas, 102 guérisons et 4 décès    Arsenal va revenir à la charge pour Aouar    Covid-19: 160 nouveaux cas, 102 guérisons et 4 décès    Le verdict final dans l'affaire Sovac connu mercredi    Le parlement a perdu toute crédibilité    MASCARA : Mise en place d'un terminal de paiement électronique    UN TEXTE DE LOI VA ETRE PROMULGUE : Les enlèvements, nouvelle cible de Zeghmati    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    TIZI-OUZOU : Démantèlement d'un réseau de voleurs de véhicules    Plus de 97 mns DA de marchandises saisies depuis janvier à l'aéroport d'Alger    Libye: l'ONU appelle à l'arrêt immédiat des hostilités en banlieue de Tripoli    Constitution: les droits et libertés consacrés par une vingtaine de nouvelles dispositions    Deux militaires tués dans l'explosion de leur véhicule    Mandat d'arrêt contre 82 personnes prokurdes    L'Algérie exclut le retour aux licences d'importation    Les précisions de la direction de Batimetal    Quid des conteneurs des produits dangereux au port d'Oran ?    Le FFS en rangs dispersés    Messi, prié de rester mais privé de sa garde rapprochée    Zelfani autorisé à entrer en Algérie    La fille des Aurès    Les non-dits    Demande de levée de l'immunité à Mohcine Belabbas et Abdelkader Ouali    Près de 1 270 000 bénéficiaires en 20 ans    Incendie dans un bâtiment de Huawei    Affichage des listes des bénéficiaires    «Pas d'inquiétude, vos enfants seront bien accueillis»    Les bavettes non distribuées dans les campus    Le musée des beaux-arts d'Alger rouvre ses portes aux visiteurs    Une association française demande la reconnaissance du crime par l'Etat    Marche pacifique et arrestations à Tichy    Des sites archéologiques à l'abandon    Tizi Ouzou : Les souscripteurs AADL maintiennent la pression    Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois : «J'ai un peu improvisé avec Sabrina Ouazani»    «C'était un bonheur que de camper le rôle du frère Luc, un philanthrope universel...»    Malek Souagui. Poète : «L'écrivain dans la société est celui qui contribue à créer une transmission»    Tiaret: 20 jeunes chômeurs en formation en entrepreneuriat    Oran: 10 harraga interceptés    Un mort et six blessés dans deux accidents de la route    Importation: Pas de retour aux licences    Marchandise à caractère commercial: Plus de 900 smartphones saisis à l'intérieur d'un car-ferry    M6, La petite chaîne qui «mente» !    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ASMO - Après la réunion avec le wali et le DJS: Mohamed Saâdoun pose ses conditions
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 13 - 07 - 2019

  Beaucoup de choses ont été dites sur la réunion des autorités locales avec les dirigeants asémistes, représentés par Merouane Baghor, président du CSA et Saâdoun Mohamed «Moumouh». Certains sont allés vite en besogne pour installer ce dernier comme P-DG de la SSPA et le départ de quelques dirigeants, décriés par les inconditionnels de l'ASMO. Pour lever certaines zones d'ombre, nous avons sollicité le principal concerné pour éclairer l'opinion publique. « Nous avons été conviés à une réunion avec le wali pour débattre la situation du club et trouver éventuellement les solutions qui s'imposent.
Lors de ce conclave, le wali Mouloud Cherifi a pris certaines décisions pour dénouer la crise financière qui a totalement bloqué l'équipe, d'autant plus que tout le monde sait que le problème de l'ASMO est lié aux dettes cumulées depuis des saisons. Nous avons une créance d'un milliard envers l'hôtel et les joueurs, deux milliards du côté de la CNRL que nous sommes obligés de régler pour ne pas être touchés par l'interdiction de recrutement et 350 millions de centimes pour l'engagement. La wilaya et la DJS nous ont promis trois milliard 500 millions pour éponger toutes les dettes et repartir sur de nouvelles bases. En plus de cette contribution, le wali d'Oran a promis de trouver des sponsors, mais à condition d'éviter les mêmes erreurs du passé. Tout cela a été conditionné par le démarrage de l'équipe le plus tôt possible et jouer la carte de l'accession», affirme Saâdoun Mohamed.
A cet effet, le premier magistrat de la ville, qui a exigé des résultats dans l'immédiat, a instruit le DJS Badreddine Gharbi de réunir les responsables de l'ASMO pour connaître les intentions de Mohamed El Morro afin de « se retrousser les manches sinon qu'il laisse les gens travailler », nous a-t-on dit. Est-ce le même scénario de Baba et Djebbari qui se profile à l'horizon ? C'est du moins l'impression qui se dégage. « Si Mohamed El Morro ou quelqu'un d'autre est capable de gérer le club et atteindre les objectifs assignés, je suis prêt à sponsoriser le club parce que j'ai donné ma parole aux autorités locales et aux supporters. Dans le cas contraire, je suis prêt à assumer le poste de P-DG de la SSPA/ASMO, à condition de convertir ce que j'ai investi en actions. Je propose un mandat de cinq ans et qu'on vienne me demander des comptes en cas d'échec. Je mettrai les moyens pour remettre le club à sa place parmi l'élite. Je ne viendrai pas pour régler des comptes, mais pour changer totalement de politique de gestion. Il ne faut pas se cacher, il y a un échec total et le bilan est négatif sur tous les plans. C'est ce qui a fait réagir le public. Tout est à revoir, même au niveau de la formation. Il est inadmissible qu'une équipe comme l'ASMO ne puisse plus se permettre de fournir un seul joueur à l'équipe nationale.
Que l'on sache que la formation est en elle-même une source d'autofinancement pour la SSPA. J'engagerai quatre anciens joueurs qui seront salariés de la SSPA pour s'occuper des affaires du club et feront partie de la commission de recrutement que nous comptons mettre sur place », nous a déclaré Mohamed Saâdoun.
Ce dernier nous a également fait savoir que le wali d'Oran a promis de régler la situation administrative du terrain du centre de formation, un dossier enterré depuis belle lurette. Entre-temps, les fans asémistes attendent du concret, et la prochaine réunion entre le DJS et les dirigeants s'annonce décisive.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.