Réveil de la classe politique    En attente du feu vert des autorités pour la reprise    Mellal lâché par ses proches collaborateurs    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Arrestation de la directrice d'une résidence universitaire    3,5 sur l'échelle ouverte de Richter    Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Début de sprint pour l'OM    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    Baisse drastique des visas pour les Algériens    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LFP - Matches en retard: La programmation soulève des interrogations
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 10 - 11 - 2019


La programmation des matches en retard lors des prochaines dates FIFA a de nouveau suscité moult interrogations. Encore une fois, la LFP a décidé de passer outre le règlement du championnat en programmant des rencontres de Ligue 1 durant les dates FIFA (11 au 19 novembre). Or, il faut dire que la programmation de certains matches ne répond à aucune logique. Trois rencontres comptant pour la 6ème journée auront lieu les 16 et 17 novembre prochains : JSS - MCO, CRB - ASO Chlef et MCA - CABBA. Auparavant, la LFP avait programmé deux matches de mise à jour pour le 4 novembre dernier, USMA - JSS et USMBA - JSK, tout en précisant que « c'est pour permettre à l'USMA et à la JSK de préparer dans de meilleures conditions leurs rendez-vous africains ». A l'occasion de cette même 6ème journée, trois autres rencontres avaient été reportées, à savoir MCA - CABBA, CRB - ASO et USMA - PAC pour des raisons évidentes. Mais la question que l'on se pose est de savoir pourquoi le match CRB - ASO, deux équipes n'ayant aucun engagement n'a pas été programmé le 4 novembre ? Là, beaucoup de remarques ont été faites par les dirigeants de clubs concernés, allant même jusqu'à accuser le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, de vouloir protéger son ancien club, l'ASO. Cette fois-ci, la LFP a préféré faire jouer le match PAC - USMBA de la neuvième journée avant celui du PAC - USMA comptant pour la sixième journée, bafouant ainsi l'ordre chronologique. La LFP aurait justifié cette décision par la convocation du joueur libyen Ellafi par la sélection de la Libye et ce, pour éviter une autre polémique avec l'USMA, qui avait refusé de jouer contre le MCA pour les mêmes raisons. L'affaire a pris une autre tournure avec toutes les conséquences que cela peut engendrer du fait que le dossier sera traité prochainement par le TAS d'Alger et qui risque d'atterrir au TAS de Lausanne. Une vraie mascarade qui nuit à l'image du football algérien. Encore plus, la dernière programmation durant les dates FIFA n'a pas laissé indifférents certains observateurs qui affirment qu'il y a anguille sous roche, comme cela nous a été rapporté d'autant plus que lors de la dernière réunion du bureau fédéral il a été clairement signifié à la LFP qu'il s'agit bel et bien d'une « autorisation ». En somme, la FAF aurait reproché au président de la LFP, Abdelkrim Medouar, sa gestion catastrophique du dossier MCA - USMA et l'aurait incité à faire preuve de plus de professionnalisme pour éviter ce genre de problèmes. On est obligé de penser que les responsables du football algérien ne se soucient guère des conséquences de leur gestion qualifiée d'anarchique. Plus grave encore, ces mêmes gestionnaires de notre football ne semblent pas conscients des conséquences que cela peut engendrer, notamment en cette période de crise politique. Selon certaines indiscrétions, il se passe des choses graves ici et là à tous les niveaux. Nous reviendrons prochainement sur certains dossiers brûlants de l'arbitrage, de la démission de l'ex-directeur des équipes nationales, le français Ludovic Batelli, ainsi que sur d'autres sujets qualifiés évoqués par les dirigeants de clubs que nous avons contactés.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.