Lancement d'un nouveau site web    La valorisation des agrumes passe par leur labellisation    Des syndicalistes demandent au président de purger l'UGTA    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    Les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés    La situation du tennis algérien au menu de la réunion du CE    Les Verts se préparent déjà    La JSK joue sa dernière carte    108 familles relogées dans des appartements neufs    Evaluation des résultats de la coopération algéro-britanique dans le domaine éducatif    Création de 2.902 places pédagogiques et 5 nouvelles spécialités pour la session de février 2020    Découverte de pièces archéologiques à Tébessa    Sortir le livre sur les places publiques    Un document relatant les ères historiques successives    Soudani retrouve les terrains    Les dates de leur procès fixées    L'Algérie donne le ton et rejette toute ingérence étrangère    Plusieurs soldats tués dans une attaque près du Burkina Faso    Un manque de stratégie et de volonté politique    Un dispositif de surveillance déclenché en Algérie    À el aouana (Jijel) pas de perte humaine    L'Algérie perd une place dans l'Indice Transparency    Le ministre de l'Enseignement supérieur s'explique    Tebboune, à coeur ouvert    L'édification d'une Algérie nouvelle exige la contribution de l'élite nationale    Le peuple insiste sur l'édification d'un Etat libre et uni    Une secousse tellurique de magnitude 3.6 enregistré à Jijel    Arsenal : Vers un retour en Liga pour Ceballos, mais pas forcément au Real    Inter Milan : Accord avec Tottenham pour Christian Eriksen    Futsal/CAN à Laâyoune occupée: une violation flagrante du droit international    Tizi-Ouzou: hommage et recueillement à la mémoire de Matoub Lounes    TIZI OUZOU : Démantèlement d'un réseau de criminels    AMENAGEMENT EXTERIEUR DES LOGEMENTS AADL2 : Levée des entraves administratives à Constantine    NOUVELLES RESSOURCES ENERGETIQUES : Tebboune juge ‘'nécessaire'' l'exploitation du schiste    SURETE NATIONALE : 206 inspecteurs principaux promus    REGLEMENT DE LA CRISE LIBYENNE : Abderrazak Makri soutient la diplomatie algérienne    Bouhired décorée par le président tunisien    Equateur: plusieurs organisations réitèrent le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Dialogue interlibyen : Alger accélère les préparatifs    .sortir ...sortir ...sortir ...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tizi Ouzou, Bouira et Bejaia: Bureaux de vote fermés, manifestations et émeutes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 12 - 2019

  Le jour du scrutin a été marqué à Tizi Ouzou par l'éclatement d'émeutes au milieu de la journée, dans un centre de vote domicilié au collège Ali Khamès, de la nouvelle ville et devant la cité administrative. Tandis que devant le centre de vote du CFPA Kerrad Rachid (en face de la mairie) sous haute surveillance d'un dispositif policier, des manifestants hostiles aux élections observaient un rassemblement. C'est devant ce collège de la nouvelle ville que la situation a vite dégénéré quand un premier groupe de manifestants a voulu s'introduire à l'intérieur de ce bureau de vote, l'unique pour toute la nouvelle ville où résident des dizaines de milliers d'habitants. A en croire une des personnes chargées de l'encadrement du centre il y aurait eu deux votants avant l'interruption de l'opération après éclatement des émeutes. Aux jets de pierres des manifestants, les policiers répondaient avec des bombes à gaz lacrymogène pendant près de deux heures avant que le centre ne soit fermé peu avant 10h. Devant le centre de vote de Kerrad Rachid, la foule de manifestants qui grossissait au fil des heures a contraint la police à retirer une bonne partie de son dispositif sous les applaudissements des manifestants appelant au calme, tout au long du rassemblement. Dans l'après-midi, la marche à laquelle les animateurs du mouvement populaire avaient appelé n'a pas eu comme point d'arrivée la place habituelle, l'ancienne gare puisque de nombreux manifestants ont décidé de reprendre la marche vers la wilaya pour en découdre avec les représentants locaux de l'Autorité nationale indépendante des élections qui venaient d'annoncer un taux de participation pour la wilaya de Tizi Ouzou alors qu'aucun bureau de vote n'a ouvert ses portes. Sur place, la situation a vite tourné à l'émeute après intervention des forces de l'ordre pour repousser les manifestants rassemblés devant le portail principal de la wilaya. Un incendie, dont on ignore l'origine, s'est déclaré à l'intérieur des bureaux de l'un des immeubles de la cité administrative. Les affrontements ont baissé d'intensité pendant une bonne partie de l'après-midi avant qu'ils ne reprennent en fin de journée en dépit de nombreux citoyens qui tentaient de dissuader des jeunes manifestants de verser dans l'émeute. Des émeutes qui n'ont pas été sans conséquence sur l'état des lieux d'une bonne partie du centre- ville avec la dégradation de la chaussée, des bancs, des arrêts de bus, panneaux de signalisation routiers, des bacs à ordures ménagères et autres. Dans les autres localités de la wilaya de Tizi Ouzou aucun bureau de vote n'a été ouvert et aucun incident n'a été signalé dans la journée du jeudi.
A noter que le recours à l'émeute a été désapprouvé par les habitants de la wilaya et de nombreux animateurs du mouvement populaire ont multiplié sur les réseaux sociaux leurs appels au calme et surtout à préserver le caractère pacifique des manifestations.
A Bouira, le siège de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a été incendié, dans la journée du jeudi, par un groupe de jeunes insurgés hostiles à la tenue des élections. Ainsi la structure a été entièrement endommagée et les équipements qui s'y trouvaient détruits par le feu. L'incendie a été enregistré après de violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre qui ont tout fait pour protéger la structure de l'ANIE. Depuis la matinée, des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont été enregistrés et se sont soldés par plusieurs blessés de part et d'autre. Le bras de fer s'est terminé par la fermeture de plusieurs centres de vote où des groupes de jeunes ont réussi à pénétrer après mouftes tentatives et heurts avec les forces de sécurité qui ont usé de gaz lacrymogène. A Béjaïa, également, des incidents et autres affrontements ont été enregistrés et un centre de vote saccagé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.