COVID-19: fabrication et commercialisation des masques de protection à partir de juin    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    DECES D'EL-YOUSSOUFI : Le président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ALGERIE POSTE : Disponibilité du réseau de l'ordre de 97.3% durant le Ramadhan    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    ORAN : Le wali booste les projets en cours    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Le député FLN Abdelmalek Sahraoui bientôt devant le juge    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La couronne, la bavette et la muselière
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 06 - 04 - 2020

Rien à dire, la nature est parfaite, nul ne peut l'incriminer. Elle ne ment pas, ne trahit pas, ne se trompe pas. Du microcosme au macrocosme les mêmes lois physiques régissent l'univers. Si distorsion il y a, elle ne peut qu'être le fait de l'homme. Elle ne lui a donc rien laissé sinon le souci d'essayer de comprendre les mécanismes, d'en théoriser le fonctionnement, pas toujours avec succès. Preuve cette fameuse « théorie du tout », derrière laquelle courent vainement les plus grands cerveaux de la communauté scientifique, à l'exception de Saadani, Ould Abbès et les quarante voleurs qui pensaient l'avoir trouvée à travers le candidat du consensus. En attendant ce graal, les physiciens doivent se contenter de tâtonner dans ce « noir » derrière lequel se confine l'essentiel de l'énergie et de la matière. Le hic est que c'est aussi dans le noir que se cachent les monstres et qu'en plus, fourbes comme ils sont, ils détestent être mis à nu.
La nature est parfaite certes, mais cela ne la dispense pas de se défendre. L'autodéfense est son Droit naturel qui n'a besoin ni d'hémicycle ni de cadenas pour se légitimer. Par le couffin, dos de chameau ou de chauve-souris ; à Huan, Milk Bar ou Coq Hardi, elle use de ses bombes comme elle peut, là où elle peut. Peu importe le moyen, se libérer de l'étreinte du prédateur, retrouver son espace vital, tel est son crédo.
L'homme aussi est un virus, tout comme ce corona qui, las de végéter, profitant d'un trou de la couche d'ozone non obstrué, jugea le moment propice d'aller conquérir le monde. Mondialisme ou mondialisation, autant prendre possession de sa part avant que la planète ne soit desservie. Cela fait bien longtemps que Covid-19 observe les humains. Tout comme lui, ses concurrents ne sont après tout que des créatures de Dieu, même si, de l'éprouvette dans laquelle il fut confiné, ils ne lui étaient visibles qu'au télescope. D'eux, il a appris tant de choses : la cupidité et la stupidité mais aussi qu'il faut savoir se faire invisible, avancer masqué, se servir en asservissant, se faire mutant, transgressif, sans frontières quant à ses ambitions. La suite est une question de compromission et surtout d'accoutrement : un diadème à se faire poser sur la partie la plus précieuse du corps. Devant une tête couronnée, on courbe l'échine, on s'agenouille, on s'incline jusqu'à toucher terre et creuser sa propre tombe. La cellule apprendra à ses dépens que trop d'hospitalité est nuisible, que c'est par la couronne que tout arrive et que la détresse respiratoire est avant tout une atteinte à la liberté de respirer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.