Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    La part des problèmes et celle des priorités !    Les mains de l'intérieur !    27 migrants morts    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Pas de compensations financières pour les agriculteurs    Effondrement total de 3 habitations et d'autres lézardées    Fermeture de près de 5 400 commerces à Alger    5 août 1934 : du lieu-dit des pogroms au fantasme de la «tolérance»    Banni de Twitter pour antisémitisme, le rappeur Wiley défend ses publications    Moula Moula et d'autres contes, premier recueil du conteur Seddik Mahi    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    La soif à quelques kilomètres du barrage de Boussiaba    Amar Chouaki, nouveau directeur général    Mouad Hadded s'engage pour deux saisons    L'ES Sétif saisit la présidence de la République    Hodeifa Arfi, 2e recrue    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    Plus de 17 000 consultations effectuées à l'EHU d'Oran    L'alimentation en eau potable perturbée    L'université de Skikda adopte un protocole sanitaire    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    19 morts et 53 000 sinistrés    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    Le président Michel Aoun évoque «la négligence» ou «un missile»    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Judo : Mustapha Moussa nous a quittés    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    El Tarf: Trois pistolets automatiques et des munitions saisis    El Tarf: Deux morts par noyade    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après la levée de toutes les entraves: Les 580 logements sociaux à l'arrêt relancés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 05 - 07 - 2020

  A l'arrêt depuis puiseurs mois, près de 600 logements sociaux répartis sur trois communes ont été relancés, a-t-on appris hier de sources proches de la wilaya. La relance des chantiers fait suite aux dernières décisions prises par le wali d'Oran, M. Djellaoui Abdelkader, dans le cadre de la lutte contre l'habitat précaire. En effet, le wali d'Oran avait instruit les services concernés pour le lancement d'un important programme de logements sociaux en suspens depuis plus de deux années. Lors de la réunion consacrée au secteur de l'habitat, le chef de l'exécutif a ordonné le lancement des projets de logements en attente tels que les programmes de 350 logements sociaux à Misserghine, 80 logements à Aïn El Kerma et 150 logements dans la commune d'El Ançor.
Selon la cellule de communication de la wilaya, le wali a réaffirmé aux responsables concernés son implication personnelle dans le contrôle et le suivi de tous ces projets qui enregistrent un retard dans la réalisation. D'un autre côté, il a tenu à confirmer qu'il n'y avait aucun problème ni de financement ni de paiement de redevances financières aux entreprises chargées de la réalisation. Depuis quelques années, la wilaya d'Oran a connu une grande dynamique dans la lutte contre l'habitat précaire et la distribution de logements sociaux notamment depuis 2013. Dans ce cadre, près de 35.000 familles ont été relogées à ce jour à Oran. Dans la continuité de ce programme, près de 17.000 logements publics locatifs (sociaux) sont en cours de réalisation. Selon un communiqué de la wilaya d'Oran, le directeur de l'OPGI a affirmé dans ce contexte que 10.700 logements sociaux sont en cours de réalisation au niveau du pôle urbain Oued Tlélat dont 700 unités destinées aux habitants de cette commune, alors que les 10.000 restants seront distribués dans le cadre de la résorption de l'habitat précaire. Parmi ces logements, 8.000 unités seront distribuées au courant de l'année en cours.
Concernant les logements destinés aux habitants de Batimate Taliane, des travaux d'aménagement externe seront lancés, dans les prochains jours, dans une cité de 529 logements sociaux sur un total de 1.201 dans la commune de Bir El Djir (Oran). Lors d'une visite inopinée lundi soir à ce chantier, le wali d'Oran, Abdelkader Djellaoui, a insisté sur la nécessité d'accélérer les travaux d'aménagement externe de ce lot pour rattraper le retard accusé par ce projet et le livrer dans les brefs délais. Le même responsable a mis l'accent sur le démarrage des travaux du moment que l'activité interrompue dans le cadre des mesures préventives contre la propagation du Covid-19 a repris pour le secteur de la construction et des travaux publics. Abdelkader Djellaoui a instruit les services de l'Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), initiateur du projet, d'engager des procédures pour le lancement de l'avis d'appel d'offres pour la réalisation d'établissements scolaires inscrits au profit de ce projet d'habitat. Il a fait savoir que, dans les prochains jours, des sorties sur terrain seront programmées pour s'enquérir de l'avancement des travaux de ce projet d'habitat et suivre l'application des instructions.
Le même responsable a également inspecté des projets de logements promotionnels aidés (LPA) dans leur ancienne forme totalisant 248 unités concrétisées par des promoteurs immobiliers privés au niveau de haï «USTO». Dans le même contexte, le wali d'Oran a insisté sur l'obligation de respecter les engagements pris envers les bénéficiaires concernant les délais de réalisation des travaux et de suivi de leur avancement tout en doublant le rythme et en garantissant la qualité des travaux et l'installation des entreprises en charge des travaux d'aménagement externe des projets d'habitat achevés, ainsi que sur la mise en place de locaux, une fois toutes les procédures administratives accomplies.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.