JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Nekkache et Raiah rejoignent le CS Sfax    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Perturbations dans l'AEP: La SEOR s'explique
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 09 - 2020

Depuis dix jours, les habitants de la zone-ouest d'Oran et précisément ceux du quartier de Maraval, sont confrontés à des perturbations dans l'alimentation en eau potable. Des coupures qui interviennent, en pleine canicule, suscitant la colère des citoyens, qui du jour au lendemain, se retrouvent avec un programme de distribution d'un jour sur deux et une pression d'eau quasiment faible.
Les riverains appréhendent que la situation perdure puisque l'eau se fait rare en cette période de fortes chaleurs et où la pandémie hante toujours les esprits. Hier et lors d'une conférence de presse animée au siège de la société de l'eau et de l'assainissement (SEOR) d'Oran, le directeur de la production en l'occurrence M. Khoudja Houari a été clair, quant aux causes à l'origine de ces dysfonctionnements.
La partie-ouest est alimentée à partir de la station de dessalement d'eau de mer Chat El Hillal et du cratère naturel de Dzioua, dans la wilaya d'Aïn Témouchent à raison de 270.000 m3 qui sont répartis entre Ain Témouchent avec un quota de 150.000 m3 et Oran avec un quota de 120.000 m3. «Depuis la fin du mois de juillet, la capacité d'eau approvisionnant, en temps normal, les 2 wilayas a été revue à la baisse, en raison du cratère de Dzioua qui se trouve à sec» a indiqué le responsable précisant que «le volume d'eau alimentant les 2 wilayas a diminué pour atteindre les 180.000 m3 dont une capacité de 80.000 m3 pour la wilaya d'Oran. Une situation qui n'a pas été sans conséquences sur l'approvisionnement de la partie-ouest de la ville qui se retrouve désormais avec un déficit de 40.000 m3. Ainsi et pour combler les insuffisances et répondre aux attentes de la population concernée par ces perturbations, la SEOR a procédé, selon le responsable, à des travaux de renforcement à partir de la zone-est d'Oran et ce, afin d'augmenter la capacité d'approvisionnement en AEP, au profit de la partie-ouest de la ville.
Les travaux sont en cours pour ramener 20.000 m3 d'eau au réservoir de Ain El Beida, via le 2ème siphon. Outre ce projet en cours et qui sera achevé dans un délai de 15 jours, une proposition pour augmenter la capacité d'eau à partir du barrage ‘Sekkak' dans la wilaya de Tlemcen a été faite il y a 4 jours, par la SEOR au ministère de tutelle. Le but de l'opération est de ramener quelque 5 millions de m3 d'eau potable à partir du barrage ‘Sekkak' via des lâchers dans l'Oued Tafna. En attendant l'autorisation délivrée pour concrétiser cette opération, la SEOR rassure les riverains que toutes les dispositions sont initiées pour prendre en considération leurs doléances Les riverains doivent désormais se contenter d'un programme de distribution provisoire d'un jour sur deux et le retour à la normale est prévu, une fois les travaux de renforcement, entamés à partir de la zone-est d'Oran, seront achevés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.