Campagne référendaire : le projet d'amendement constitutionnel consacre l'avènement de l'Algérie nouvelle    Amendement constitutionnel : renforcer la liberté de la presse et d'expression    Des peines allégées pour Ouyahia et Youcef Yousfi    Un texte réglementaire pour fusionner les services du cadastre et de la conservation foncière    Le port de Skikda renforcé    Le conflit persiste au sein de la CNR    7,9 milliards de DA de créances à récupérer    La liberté dans le respect de l'autre    Macron et l'arabe    Rashford encore bourreau du PSG, Barça et Juve déjà lancés    Le grand bond en arrière, Tuchel contesté    L'AC Milan et Tottenham de retour    Séisme de Mila: les listes préliminaires des concernés par l'indemnisation élaborées    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    On vous le dit    L'école de la vie    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    COA : Journée Sports et médias ce samedi    Mustapha Benfodil . Journaliste, écrivain : «Je dédie mon prix à Khaled Drareni et à tous les détenus d'opinion et politiques»    Le projet d'amendement constitutionnel contribuera au renouvellement de la classe politique et au changement escompté    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    Les aliments à ne jamais mélanger avec des sodas    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    La peur au ventre    Musulmans de France, tous coupables ?    Communication et impérialisme    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Centre anti-cancer Emir Abdelkader: Plus de 5.000 hospitalisations en huit mois    Réalisées sur les abords d'un oued asséché: Démolition de constructions illicites à Aïn El Turck    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    Procès de manifestants: Des libérations, des condamnations et des reports    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    Djerad donne le coup d'envoi à partir de Batna    Le bilan poursuit sa hausse en Algérie    Règlement de comptes au FLN    La CNEP-Banque prête à commercialiser ses produits    Libye: l'ONU relève des signes d'apaisement quant à un règlement définitif de la crise    Une journée d'étude sur le droit à l'expression des peuples en lutte pour l'indépendance à Tindouf    "La langue maternelle est une langue naturelle que rien ne peut effacer"    Professeur décapité en France: La confrérie alawyya condamne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une stratégie de promotion du recyclage en cours de développement: Près de 2 tonnes de déchets en plastique collectées par jour par les CET
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 09 - 2020

L'Algérie est classée cinquième «puissance» mondiale en matière de consommation de sacs et sachets en plastique, après les Etats-Unis d'Amérique, le Maroc, la France et l'Australie. La non-exploitation de ce déchet fait perdre à l'Algérie des milliards de DA.
En Afrique, l'Algérie est le plus grand importateur de plastique sous forme primaire. Cette matière représente 60 à 80% des déchets déversés dans la nature, notamment en milieu marin. A Oran, une stratégie de promotion du recyclage est en cours de développement pour encourager les jeunes à investir dans ce secteur. Selon les chiffres officiels communiqués par la directrice de l'Etablissement de gestion des centres d'enfouissement technique, prés de 2 tonnes de déchets en plastique sont collectées, chaque jour, par les CET de la wilaya.
L.'EPIC, qui gère les 3 CET de la wilaya, implantés à Hassi Bounif, El Ançor et Azrew, arrive à récupérer 2t de plastique par jour. Plus d'un million de bouteilles en PET (plastique transparent), sont jetées, chaque jour, dans les poubelles à Oran, ce qui correspond à une valeur d'un million de DA. L'EPIC, qui gère les 3 CET, arrive à récupérer 700.000 bouteilles par jour, qu'elle trie sur le brut des déchets ménagers acheminés vers ces centres, alors que le reste est enfoui avec les ordures. Même si ce PET récupéré sur le brut trouve des acheteurs, il perd jusqu'à 70% de sa valeur, à cause de la saleté. La valorisation de la récupération et du recyclage des déchets, dont le papier, le carton et le verre, permettra aux entreprises spécialisées d'engranger des revenus supplémentaires et contribuer à la propreté de l'environnement. Si l'Etat, à travers ses dispositifs d'appui, a encouragé l'investissement dans ce secteur, et permis l'émergence d'un tissu de TPE, activant dans différents filières de la valorisation, force est de constater que ces TPE n'arrivent pas à croître pour plusieurs raisons dont la principale est l'indisponibilité de la matière à recycler. Notons d'autre part que le tri sélectif est d'un important apport économique vu la récupération de plusieurs matières à recycler. En plus de la préservation du cadre de vie, la récupération et le recyclage des déchets sont une activité importante de l'économie et une véritable source. Or, ce domaine reste très peu exploité. La collecte des déchets est le maillon faible, dans le processus de recyclage du plastique. La récupération et le tri des déchets ne dépassent pas les 7% dans les CET de tout le pays. Le défi à relever est le développement du tri à la source c'est-à-dire auprès des ménages. Le citoyen doit s'impliquer dans cette action. La réussite de cette action repose sur l'implication et l'engagement du comité de quartier, et sur leur capacité de mobilisation des résidents pour que le tri sélectif devienne une pratique citoyenne. Actuellement l'EPIC CET a opté pour la récupération dans les centres de tri comme celui de Mdina Jdida. Le centre est ouvert aux citoyens pour déposer leurs déchets recyclables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.