Derrar évoque une situation épidémiologique inquiétante    Foot-sélection nationale (U20): six cas testés positifs au Covid-19    USMA: 5 cas positifs au Covid-19 "totalement asymptomatiques"    ASSE : Le feuilleton Boudebouz serait définitivement terminé !    Amendement de la Constitution: paroles des animateurs du 19e jours de la campagne référendaire    Démantèlement d'une bande criminelle spécialisée dans l'escroquerie via les réseaux sociaux    Le conseil de la Choura de l'UMA: l'accord du cessez-le-feu en Libye, un indicateur encourageant    Appel à renforcer l'itinéraire technique pour développer la céréaliculture    Des ventes promotionnelles pour dynamiser la vente des livres    MICRO-ENTREPRISES : Les attributions du ministre délégué fixées    Tournoi ITF de Monastir: Ibbou directement dans le tableau final    Djaballeh appelle au boycott des produits français    CAMPAGNE REFERENDAIRE : Djerad défend le projet de révision de la Constitution    EDUCATION NATIONALE : Le calendrier des compositions fixé en 2 phases    MASCARA : Un nouveau siège pour la radio locale    REMISE DES CLES DES LOGEMENTS LPP : Les souscripteurs appelés à finaliser les démarches administratives    Plaidoyer pour l'ouverture des frontières    Man United : Solskjaer laisse Pogba et Van de Beek sur le banc. Il s'explique    L'amendement de la Constitution, acte "fondateur d'un Etat moderne et démocratique"    Mahrez remonté contre la déformation de ses propos    Mohamed Islam Bakir en renfort    Trois anciens walis dans la tourmente    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Les délires d'un haineux    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Un fléau à Mostaganem    Pavé au chocolat    Convalescence    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    10 décès et 250 nouveaux cas    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    Le Soudan se rapproche d'Israël    "Il y a autant d'intérêts multiples pour que la paix se fasse simplement"    L'Algérie, un pays toujours pas sûr pour l'UE    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    La passion retrouvée    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    Et l'ennui naquit à l'université !    Le foncier industriel sous la loupe    L'ISSUE DES BRAVADES    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





HUMEURS PREFABRIQUEES
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 30 - 09 - 2020

Certaines gorges continuent à pérorer en s'agrippant à des idées trop générales et en essayant de convaincre qu'elles constituent les fondamentaux de la société algérienne. Installés dans la permanence du verbe, les va-t-en-guerre sont oublieux de leur non si lointaine corruption politique et morale qu'ils affichaient avec un opportunisme flagrant quand le cours du fleuve les arrangeait.
Nul Algérien n'a le droit de prétendre qu'il est plus musulman qu'un autre et nul quidam téméraire ne peut avoir l'affront d'affirmer qu'il est plus démocrate qu'un autre. La religion et la démocratie ne sont pas des ingrédients livrables et consommables en vrac et personne n'a le droit de les imposer selon ses humeurs préfabriquées ou du sens personnel qu'il leur attribue. Aujourd'hui tous les peuples tournent le dos aux théories usées et chacun d'eux est à la recherche de recettes utiles et productives pour se sauvegarder. La panoplie des philosophies et des croyances a montré que son usage ne sert plus qu'à développer la crédulité.
A l'écart des idiologies contraires, l'utile ligne de conduite d'une société est dans l'effort de trouver les capacités nécessaires pour garantir au pays un présent et un avenir sereins. Tout le reste gorgé de démagogie, de populisme et de littérature surfaite n'est qu'intrusion et diversion de torses bombés avides d'être au-devant d'un spectacle. Les peuples ont toujours la préférence du concret et la plupart sont jaloux pour leurs intimités de conscience et adoptent ceux qui leur prédisposent l'aisance des bienfaits concrets.
Sensés et avisés, les Algériens dans leur majorité sont éreintés sinon lassés par la confrontation des aériennes expertises et des bavardages politiciens stériles entre ceux qui s'exposent au-devant des tribunes. L'heure n'est plus à la littérature stérile et le nouveau siècle a bouleversé la totalité du monde pour imposer à la citoyenneté un nouveau sens. Leur premier souci est la découverte de la meilleure manière de vaincre les problèmes d'aujourd'hui et d'assurer un avenir pour leurs progénitures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.