Arrivée du président sahraoui à Alger pour prendre part aux festivités du 60e anniversaire de l'indépendance    Jalon de la liberté à Sidi Fredj : une stèle commémorative symbolisant la levée des couleurs nationales en 1962    Réconciliation    L'Algérie veut passer à l'étape industrielle    Le défilé qui braque les regards    Les invités de marque de l'Algérie    Mise en garde contre l'escalade du Makhzen    Début de la campagne du prochain référendum constitutionnel    L'Algérie sur une courbe ascendante    Le dribble historique    Hammadi décroche deux médailles    Défilé géant en ville    Au rythme des festivités    «Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»    Une histoire millénaire dans la résistance    Strophes de guerre    La petite histoire de l'Union des écrivains algériens    Le Président Tebboune inaugure en compagnie de son homologue tunisien la stèle commémorative "Jalon de la liberté"    JM/Handball - messieurs : l'Espagne bat la Serbie 42-38 et file en finale    Le TRO propose des visites virtuelles en 3 D et lance un service de réservation en ligne    APN: adoption du projet de loi sur la réserve militaire    Le Premier ministre préside la cérémonie de lancement du portail consacré au sommet arabe    UNE INDEPENDANCE CONFISQUEE PAR L'ARMEE DE BOUMEDIENE    JM/Haltérophilie: médaille d'or pour Walid Bidani à l'arraché    La remise des grades par le Président Tebboune, une honorable tradition qui vient orner les us de notre patrie et de l'institution militaire    Le PSG vise un nouvel attaquant transalpin    ETUSA: un programme de transport gratuit au profit des SMA au défilé militaire    JM: programme des athlètes algériens    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    La Libye et l'espoir suspendu    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tahkout, «Mme Maya», verdict Sovac: Plusieurs affaires reportées
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 01 - 10 - 2020

La grève des avocats s'est répercutée sur les procès qui devaient se tenir hier. Ainsi, la cour d'Alger a reporté le verdict du procès de Mourad Oulmi, poursuivi dans l'affaire liée au montage automobile, au 10 octobre prochain. Dans cette affaire sont poursuivis d'anciens ministres, à leur tête, les anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, à l'encontre desquels une peine de 15 ans de prison ferme avait été requise, tandis qu'une peine de 10 ans de prison assortie d'une amende de 2 millions DA avait été requise à l'encontre de l'ancien ministre de l'Industrie, Youcef Yousfi. Une peine de 15 et 12 ans de prison ferme avait été requise respectivement contre Mourad Oulmi, patron du groupe Sovac, et Khidher Oulmi. Une peine de 3 ans de prison ferme avec une amende d'un million DA avait été requise contre l'ex-PDG du Crédit populaire d'Algérie (CPA, Omar Boudiab) et des cadres de la banque et du secteur de l'industrie, impliqués dans l'affaire. Il avait été aussi demandé la saisie des biens et le gel des activités des entreprises (personnes morales) impliquées dans l'affaire avec une amende de 32 millions DA pour chacune. Les accusés sont poursuivis dans l'affaire Sovac pour les chefs d'accusation en lien avec la corruption, notamment blanchiment d'argent, corruption, abus de pouvoir et pressions sur des fonctionnaires publics pour l'obtention d'indus avantages.
Le procès de «Madame Maya» reporté au 7 octobre
Par ailleurs, le procès de Nachinachi Zoulikha-Chafika, dite «Maya», jugée pour des affaires de corruption, a été reporté hier par le tribunal de Chéraga (Alger) au 7 octobre prochain. Le report est dû au boycott de l'audience par la défense. Le même procès avait été reporté à deux reprises au mois d'août dernier, à la demande de la défense. L'affaire de Nachinachi Zoulikha-Chafika (connue comme étant Madame Maya), concerne aussi ses deux filles, ainsi que Abdelghani Zaalane et Mohamed Ghazi, poursuivis respectivement en qualité d'ex-walis d'Oran et de Chlef et l'ancien directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel. Les griefs retenus contre les accusés sont notamment «blanchiment d'argent», «trafic d'influence», «octroi d'indus avantages», «dilapidation de deniers publics», «incitation d'agents publics pour l'octroi d'indus avantages» et «transfert illicite de devises vers l'étranger». Au début de la séance, Mohamed Ghazi a demandé au juge d'être mis en liberté provisoire pour des raisons de santé. Le juge a indiqué que le tribunal étudiera cette demande.
L'affaire Tahkout renvoyée au 21 octobre
Pour sa part, la cour d'Alger a reporté hier le procès en appel de Mahieddine Tahkout au 21 octobre 2020 en raison de l'absence d'un des accusés (Abdelghani Zaâlane). Le collectif de défense a boycotté l'audience. Mahieddine Tahkout a été condamné en première instance à une peine de 16 ans de prison ferme, assortie d'une amende de 8.000.000 DA, pour des chefs d'accusation liés à la corruption, au blanchiment d'argent et à l'obtention d'indus privilèges.
D'anciens cadres et ministres, dont les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, sont également poursuivis dans la même affaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.