LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    Ligue des champions: le CRB et le MCA pour démarrer du bon pied    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'Algérie perd une place au classement FIFA    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Saïd Bouhadja n'est plus    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Entre avancées et entraves    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Kaboré en tête des résultats partiels    "La sécurité, c'est mieux !"    Le décès de Maradona secoue le monde du football    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Une médaille pour nos revers !    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Et l'ennui naquit à l'université !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 10 - 2020

Le début effectif de l'année universitaire 2020- 2021 est fixé au 1er décembre. Et puis après ? Si d'aucuns voient dans le vice et la vertu (ces sables mouvants !), deux faces d'une même médaille, c'est parce que, sous nos latitudes particulières, c'est surtout l'avers de la médaille qui est bien plus laid que son côté faussement fringant ! Le pays étant toujours à faire son choix cornélien s'il faut un jour développer la Faculté, ou faire dans la promotion en mode veille de la faculté de développement, quelle valeur accorder au diplôme algérien, lorsque nos universités ferment la marche du top thousand des académies mondiales ? Et même si l'on sait que ce n'est pas dans les universités que se fait la Révolution, force est de reconnaître que le Savoir, dans les campus algériens, est depuis longtemps en congé prolongé pour les uns, «forcé» pour les autres.
On disait depuis longtemps que de nombreuses thèses de doctorat et de magisters sont des copier-coller d'autres thèses «cogitées» ailleurs que chez nous. A contrario de ce cerveau algérien rapatrié dans son pays pour subir un entretien d'embauche par son ex-élève; et comme soufflé au chroniqueur par cet autre universitaire-chercheur «en rade» depuis sa rentrée au pays d'un exil forcé à la perfide Albion, comment voulez-vous que nos meilleures idées ne viennent pas d'ailleurs, quand le Savoir et la Connaissance, en tant que valeurs fondatrices de tout développement humain, n'ont plus cours sur le marché de dupes qu'est devenue l'université algérienne ?! L'université n'étant pas seulement une usine à diplômes au rabais, quelle est la part de ces lieux du Savoir dans la stratégie nationale de développement ? Combien paie-t-on ceux qui sont chargés de penser pour nous ? Qui aujourd'hui se soucie de la recherche en Algérie ? Et puis chercher quoi, qui, comment, pourquoi, dans un pays où tous les robinets coulent à flots ? L'on sait qu'il existe plus de mille laboratoires dans nos universités, mais avec pratiquement zéro résultat, aussi longtemps que tout le monde tète goulûment dans... le téton de la rente fossile.
Et comme souligné avec à-propos par cet internaute ulcéré, comment s'étonner d'un tel gâchis, lorsque l'Algérie est le seul pays où ce sont les chercheurs, (qui ne trouvent rien !) qui recherchent toujours, et non pas, comme cela se fait ailleurs, à la demande des secteurs utilisateurs, qui doivent être les premiers à financer le progrès avant de goûter à ses fruits. Aussi vrai que dans un pays qui bouffe un argent, (impossible à compter), dans l'éducation et la formation de ses enfants, pour se retrouver avec dix millions d'analphabètes, 50 ans plus tard, pourquoi ne pas accorder une médaille en vermeille... au revers, et un zéro de gauche pointé à l'avers... !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.