Le RND condamne vigoureusement la résolution du Parlement européen sur les droits de l'homme en Algérie    Décès du Moudjahid Said Bouhadja: l'Amenokal de l'Ahaggar présente ses condoléances    Liverpool : Les Reds placent deux internationaux sur la liste des transferts    Elections du Conseil de la Fifa : Zetchi s'attend à "une rude concurrence"    Championnat d'Afrique d'Aviron en salle: L'Algérie participe avec 11 athlètes    Pluies orageuses sur plusieurs wilayas à partir de vendredi en fin de journée    Coronavirus: 1058 nouveaux cas, 612 guérisons et 20 décès ces dernières 24 en Algérie    Le Commandant de la Gendarmerie en visite au 4ème Commandement régional de Ouargla    France. Les archives cadenassées de la guerre d'Algérie.    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    Ligue des champions: le CRB et le MCA pour démarrer du bon pied    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    Saïd Bouhadja n'est plus    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    "La sécurité, c'est mieux !"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Kaboré en tête des résultats partiels    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ligue 1 - Mercato: Entre les espérances et la réalité du terrain
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 10 - 2020

Le mercato estival se clôturera demain et il est temps d'établir un état des lieux de ce marché sur lequel toutes les parties du football misent beaucoup. Car, avec l'arrivée de nouveaux joueurs, ce marché est censé améliorer le rendement des équipes. C'est du moins le sentiment et le désir des dirigeants et des entraîneurs. En principe, cette opération, au vu de son impact, doit se réaliser conjointement par les deux parties. Mais ce n'est pas toujours le cas, certains dirigeants, engagés dans l'habituelle course à la vedette, mettent la charrue avant les bœufs. Ils engagent à tour de bras des joueurs avant de s'attacher les services d'un entraîneur, ce qui est tout à fait anormal.
Certains techniciens sont mis devant le fait accompli et sont contraints d'accepter cette situation. Mais si la réussite fait défaut, ces derniers peuvent toujours brandir « l'excuse » qu'ils n'ont pas été associés à l'opération du recrutement. En cours de saison, il ne serait pas étonnant de voir des entraîneurs éjectés de leur fonction par des dirigeants convaincus qu'ils sont dans leur droit d'agir ainsi. L'expérience des décennies écoulées nous incite à croire que l'ingérence des dirigeants dans le domaine technique ne s'arrêtera jamais. On précisera même que c'est une « tradition » solidement ancrée dans le milieu du football algérien et même ailleurs. « En chaque dirigeant sommeille un entraîneur », a-t-on coutume de dire. Il y a trois décennies, on se souvient de la réplique d'un entraîneur à un président qui voulait s'ingérer dans le volet technique. « Monsieur le président, si vous avez tant de connaissances dans ce domaine, je vous remets mon survêtement. Et puisque vous pensez être à la hauteur, pourquoi avez-vous engagé un entraîneur ? » Ce sont des faits réels qui ont pour cadre un club de nationale 1 à l'époque de la réforme.
A une journée de la clôture du mercato, il est temps d'établir un état des lieux. Tout d'abord, le décalage entre certains clubs est flagrant. On remarquera que le NAHD aura été le plus actif avec 17 arrivées et autant de départs. Autres clubs très présents dans cette opération. Il s'agit de l'USB, du MCO, du CSC, de l'USMA, du NCM et du WAT.
Cette activité intense souligne la ferme volonté de leurs dirigeants à réunir le maximum d'atouts. Il reste à savoir s'il n'y aura pas un décalage entre la quantité et la qualité. A ce sujet, c'est la réalité du terrain qui fournira la réponse à cette question. Globalement, le nombre des arrivées est plus conséquent que celui des départs, ce qui dénote une réticence à lâcher les meilleurs joueurs. On peut signaler aussi que la CRL a eu du pain sur la planche avec le traitement des joueurs non régularisés par les clubs employeurs.
Ce qui signifie que ces derniers ont voulu vivre au-dessus de leurs moyens alors que les conditions minimales n'étaient pas réunies pour concrétiser leurs projets. Dans ce tableau on remarquera également la « sagesse » de quelques clubs avec un minimum d'allées et venues. Dans ce chapitre, l'ESS, le PAC, la JSS, le RCR se sont contentés du minimum pour différentes raisons. Il est clair que les directions de l'Entente du PAC et de la JSS estiment que leurs effectifs sont aptes à faire face aux obligations de ce championnat de 38 journées.
C'est très long et des aléas liés aux blessures méformes et suspensions, ne sont pas à écarter. Dans ce tableau non officieux, on notera que l'O. Médéa n'a enregistré aucun départ.
Sur le plan sportif, et c'est de bonne guerre, des ambitions sont clairement affichées. Moins prudents que les entraîneurs, des dirigeants et des joueurs clament tout haut qu'ils sont des prétendants du titre. Cette attitude est « compensée » par des responsables clubs aux moyens limités qui ne visent que le maintien. En fin de compte, c'est tout de même la réalité du terrain qui déterminera la hiérarchie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.