Real Madrid: Zidane positif à la Covid-19    La Roma sanctionné par une défaite sur tapis vert    Real : Un coach argentin en cas de départ de Zidane ?    Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





RC Relizane: Le ciel s'assombrit sur le Rapid
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 11 - 2020

La nouvelle est tombée tel couperet. Le président du RC Relizane, Mohamed Hamri, a été condamné avant-hier à une année de prison ferme et une amende de 100 millions de centimes par le tribunal d'Oued Rhiou. Le président du Rapid, qui est un promoteur immobilier, a été accusé d'escroquerie après avoir exigé une avance d'argent à une trentaine bénéficiaires à la commune d'El-Hmadna avant même l'entame du projet. Ces derniers ont déposé plainte et la justice n'a pas tardé à donner son verdict. Coup dur pour le Rapid de Relizane à quelques jours seulement de l'entame du championnat où le RCR est appelé à accueillir le Paradou AC dans le cadre de la première journée. Comme un malheur ne vient jamais seul, le stade Zouggari Tahar, en plein travaux de réaménagement des vestiaires, n'a pas été homologué par la commission compétente qui s'est déplacée dernièrement à Relizane. Un vrai casse-tête pour le coach Cherif El Ouazzani, qui ne pourrait également pas bénéficier de ses nouveaux joueurs qui n'ont pas été encore qualifiés pour une question de dettes non payées à d'anciens joueurs ayant saisi la CNRL. Devant cet état de fait, le club de la Mina risque de recevoir le PAC en dehors de Relizane, selon nos sources. Mais, cela reste à confirmer. Plus grave encore, c'est l'incarcération du président Mohamed Hamri qui reste d'être préjudiciable quand on sait qu'il était le seul bailleur de fonds et aussi le seul décideur en l'absence d'autres interlocuteurs. La SSPA/RCR et son conseil d'administration n'ont existé que sur le papier. Qui prendra la responsabilité de s'acquitter des dettes pour lever l'interdiction de recrutement et qualifier les nouvelles recrues ? Pourquoi a-t-on attendu toute cette période pour entamer les travaux à quelques journées seulement du début de championnat ?
Cela peut se répercuter négativement sur le moral des joueurs qui ignorent le lieu de domiciliation puisque le stade Zouggari où ils ont leurs repères n'est pas disponible, du moins pour le moment. C'est l'indécision qui plane au grand dam des supporters du Rapid qui ne savent pas à quel saint se vouer. Il faut dire que Cherif El Ouazzani ne s'attendait guère à ce cumul d'imprévus qui, c'est sûr, entravera la bonne marche du club. Les autorités locales sont interpellées pour trouver une issue à cette crise. Mais, il fallait s'attendre dans la mesure où le club, ou plutôt la SSPA, a été géré dans la médiocrité et en l'absence des moindres conditions du professionnalisme. Tout le monde est complice sinon comment la pelouse du stade Zouggari n'a pas été changée depuis belle lurette au moment où d'autres stades ont bénéficié de ce privilège ? Comme quoi ce qui est valable là-bas ne l'est pas ici. Le scénario de 2016 se profile à l'horizon et les fans du Rapid croisent déjà les doigts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.