Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    Aït Ali promet un nouveau cadre juridique    Les explications du ministre Attar    Ce que propose l'UGTA    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Le refus de repentance de la France envers l'Algérie est "inquiétant"    Real : Le titre, Benzema y croit à mort    Chelsea : Tuchel attendu mardi à Londres    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Une caravane de solidarité au profit des familles démunies    Polémique FAF-FTF    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Nouvelle vague de gros procès en février    «Certains secteurs continuent à faire fi des consignes du Président»    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    Youcef Atal marque et se blesse    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Un juge face à ses pairs    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    "La féminisation de migration n'est pas récente"    Le nouveau directeur de l'éducation installé    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La science-fiction aime les villes monstrueuses    Les menaces de la FIFA : Un ballon de baudruche    La justice se déjuge    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Pour 220.000 entreprises de l'ANSEJ: Dettes rééchelonnées et pénalités effacées    Indiscipline ou inconscience?    MUTATIONS ET PERMUTATIONS    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    AADL Misserghine: Des ascenseurs en panne dans des immeubles «neufs»    Tribune - Un rapport, une méthode    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Football - Ligue 1: Des promesses et des imperfections
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 30 - 11 - 2020

Tous les férus de football attendaient avec impatience le coup d'envoi de la Ligue 1, cuvée 2020-2021, après huit mois « d'absence » à la suite de l'apparition du coronavirus. Les rencontres amicales, le tournoi Smaïl Khabatou et la supercoupe d'Algérie ont été d'un niveau appréciable et prometteur. Or, les quatre matches de vendredi, excepté quelques rares séquences, ont suscité pour le moins, de la déception. D'abord le nombre de buts, quatre en autant de matches montre que le jeu offensif a été le parent pauvre. Ensuite, le niveau global de ces rencontres a été en deçà que ce que l'on attenait. Il y eu du jeu haché, des duels, de nombreux coups francs sifflés et d'autres «oubliés». Peu de rythme mais des actions brouillonnes ont meublé ces quatre rencontres.
Des journalistes expérimentés ont même utilisé le terme « pousse-ballon ». Il est certain que ces équipes avanceront en premier lieu, la longue inactivité et des préparations insuffisantes pour diverses raisons. Le premier constat que l'on relèvera concerne le nombre de chutes et des blessures, plus ou moins inquiétantes. C'est la preuve irréfutable que de nombreux joueurs ne sont pas au point sur le plan physique. De son côté, le WAT, donné perdant à Constantine face au CSC, a démenti les pronostics.
Dans notre livraison de jeudi, nous avions désigné le CSC comme favori logique, tout en mentionnant l'excès de confiance de la part des locaux. Alors des questions : Est-ce que l'équipe d'Amrani a été surévaluée ? Est-ce que le WAT est meilleur qu'on ne le supposait alors qu'il a rallié par route la ville de Constantine ? Pour le moment, il est prématuré d'apporter des réponses fiables. A Hussein-Dey, le directeur sportif a persisté et signé, répétant à l'envi que « le NAHD allait jouer les premiers rôles ». Or, le Nasria a failli perdre ce match pourtant joué à domicile. Alors, le MCO a-t-il perdu deux points dans cette sortie à Alger ? On attend d'autres éléments de réponse prochainement du côté de ces deux clubs, notamment du Mouloudia, qui reçoit la JSK la semaine prochaine.
A Relizane, les multiples problèmes n'ont pas empêché le Rapid de présenter une équipe qui a tenu la dragée haute au PAC. Au départ, on ne pouvait comparer le Paradou, sociétaire de l'élite sans problème avec le RCR, issu d'un palier inférieur et perturbé par une situation générale peu enviable pour un club professionnel. En première période, les Pacistes ont affiché leurs qualités mais, par la suite, leur jeu s'est liquéfié. Le football collectif habituel a laissé place à des actions désordonnées et les balles longues à partir du flanc gauche de la défense. Au RCR, il y a du boulot et c'est logique. Chérif El Ouazzani, en technicien expérimenté, le sait mieux que personne. A Tizi-Ouzou, on attendait ce duel pour vérifier les déclarations assurément trop optimistes. Malgré toute leur bonne volonté, les coéquipiers de Benbot ont été contrés par un CABBA regroupé en défense et misant sur les contres. Ce semi-échec a valu sa place à Zelfani, remplacé sur-le-champ par Bouzidi. Pour les poulains de Billel Dziri, c'est un résultat encourageant. Ce qui est certain, c'est que les rencontres de samedi ont été plus captivantes avec des indices analysés par ailleurs. Le meilleur spectacle a été offert par l'USMA et l'ESS, avec du rythme, du beau football et des buts, ce qui confirme le statut de ces deux postulants au titre. Certes, il faudra attendre pour avoir des certitudes mais, ce débat nous autorise à penser qu'il faudra compter sur les Usmistes et les Sétifiens pour animer cette édition grâce à leurs gros potentiels, même si les styles sont différents. L'autre victoire à l'extérieur est à l'actif de la JS Saoura, ce qui est un bon présage, alors que le NC Magra et l'US Biskra ont réussi leur entame du championnat à domicile.
Ces résultats sont satisfaisants, mais il faudra attendre pour avoir des jugements valables. Ce sont les premiers constats et non des avis définitifs, car tout va très vite en football. Il faudra attendre plusieurs journées pour pouvoir mieux cataloguer les équipes. Ce qui est certain, c'est que les préparateurs physiques ont du pain sur la planche.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.